Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Eloge de la télévision

Publié le par site philosophie et spiritualité

Sainte télé priez pour nous!


Offre-nous notre lavage quotidien et délivre-nous de tous nos soucis.

Oh toi, la grande décerveleuse, accepte les restes de notre cerveau en bouillie.

    Ta parole est nos opinions

    Tes images sont notre imaginaire

    Tes mensonges sont nos vérités

    Tes réponses sont nos questions

    Ton vide est notre plein

Tes lumières artificielles nous montrent les paradis virtuels qui nous font supporter notre esclavage

Tes stars sont nos saints et nous les vénérons sans partage

Tes yeux omnipotents offrent à nos appétits les richesses que nous n’aurons jamais

Gloire à toi, au plus haut des ondes

Que ton règne s’étende sur toute la terre et chasse tous les impies

Que ta volonté nous vide de toute personnalité et nous apporte le bonheur parfait

Que tu nous fasses partager ta puissance et ton omniscience avec tes scoops et tes directs

Que tes mirages deviennent réalités, dans nos têtes comme dans la vie

Oh sainte Télé, aie pitié de nous

Pardonne-nous nos restes d’individualités et aide-nous à atteindre la dissolution finale

Pardonne-nous nos infidélités passagères et délivre-nous de la conscience

Pardonne-nous notre passéisme et fais-nous à adhérer à l’époque

    Ta parole est nos opinions

    Tes images sont notre imaginaire

    Tes mensonges sont nos vérités

    Tes réponses sont nos questions

    Ton vide est notre plein

Gloire à toi, au plus haut des antennes paraboliques

Avec toi, nous sommes partout sans bouger

Avec toi, nous faisons le bien sans rien changer

Avec toi, nous pouvons jouir du meurtre et de la luxure sans soucis

Avec toi, nous pouvons voir sans être vus et imiter la sainte mode

Avec toi, nous pouvons dénoncer nos voisins pas cathodiques

Par toi, nous communions avec tous nos clones ahuris

Par toi, nous pouvons avoir l’illusion de communiquer

Par toi, nous exerçons notre devoir de tout consommer

    Oh sainte Télé

Tu es nos yeux, nos oreilles, notre cerveau et notre langue

Nous sommes toi et tu es à notre image

Je prie tous les jours pour obtenir tes faveurs.

 

P.S. : Ne peut-on pas dire la même chose de certaines radios qui proposent des  programmes affligeants ?

Publié dans Humour

Partager cet article

Repost0

Sud Radio... suite !

Publié le par Miniritou

Ajout du 17 janvier 2008
J'ai été aujourd'hui invité à visiter les nouveaux studios flambants neufs de SUD RADIO à Labège. Accueil très cordial et sympathique du directeur des programmes (que je remercie quand il lira sans doute ces lignes !) Explications franches et réciproques. En vis à vis, il est vrai que le dialogue et l'échange sont plus intéressants et enrichissants : j'ai découvert une équipe de journalistes, animateurs qui ont le souci de leurs auditeurs. Sur le fond, je demande à voir : maintenant que le dialogue direct est établi, je me permettrai de réagir auprès des responsables de programme pour donner des exemples concrets d'émissions, de remarques qui me blessent ou m'agacent sur l'antenne. Je suis bien conscient, encore plus après cette visite et ces rencontres, que SUD RADIO est une radio généraliste qui s'adresse à tous. Mais, ne peut-on pas chercher des sujets et une manière de les aborder qui fasse honneur à l'info et donne un regard positif et bienveillant sur l'actu, sans risquer de tomber dans la banalité ou la médiocrité ? Je souhaite que nos échanges de ce jour contribuent bien humblement à ce travail, difficile et riche. Que cet effort et les perspectives d'élargissement d'audience de Sud radio vers Marseille soient couronnés de succès !

Ecrit le 11 novembre 2007

J'étais jusqu'il y a quelques semaines un auditeur assidu de SUD RADIO. J'aimais les infos et les émissions d'actualité, sans oublié l'humour décalé et sympathique du Duo des Nons. Depuis quelques temps, et plusieurs personnes m'ont fait part de leur impression qui rejoint la mienne, je trouve dans cette antenne des propos  qui sont souvent très saillants, très acerbes contre la religion et contre les chrétiens en particulier ! Des remarques insidieuses, non pas dans les émissions elles-même (quoi que ..) mais dans les transitions des animateurs qui font des vannes sur l'Eglise, sur la foi qui ne me font plus rire du tout ! Je dois dire que la direction a changé et que les orientations fondamentales de Sud Radio ont sans doute aussi évolué. les émissions nocturnes sur Sud Radio sont d'une teneur quelquefois plus scabreuses que les libres antennes de Skyrock ou de Fun.

Peut-on se plaindre à quelqu'un pour faire part de son mécontentement ? Le site internet de SUD RADIO que j'ai consulté ne permet pas d'envoyer un mail au directeur d'antenne... Je n'aime pas ces attaques sournoises qui sapent et discréditent dans l'opinion la place de l'Eglise dans la société ou la foi chrétienne caricaturée de manière souvent odieuse et mesquine. Surtout quand on n'a jamais la possibilité de se défendre ! Ma réaction ? Je zappe ! J'ai changé de radio pour mon réveil, et même dans ms trajets en voiture, et je vous invite à en faire autant !

Publié dans coups de gueule

Partager cet article

Repost0

L'hospitalité Diocésaine

Publié le par Journal paroissial

Devenir hospitaliers : un service auprès des malades 

 

 Hospitaliers----Lourdes.JPG

 

Comment connaître l’Hospitalité ? Que représente l’Hospitalité pour vous ? Comment faire en sorte que nos actions de bénévoles soient aussi des témoignages de baptisés ?

 

L’Hospitalité  diocésaine est une association d’Eglise qui a pour but principal d’accompagner des personnes malades, handicapées, âgées au pèlerinage à Lourdes durant chaque été. La présence des bénévoles est indispensable pour que ce pèlerinage se passe dans de bonnes conditions. L’équipe locale vieillit : un renouvellement est nécessaire. Donner quelques jours de l’été en se mettant au service des malades est un engagement du cœur !

 

A partir de notre vision de la société de demain : quelle sera la place des personnes âgées ou malades sans les bénévoles ? Aventurier de la foi, Lourdes peut transformer ta vie !

 

 
Bernard Favarel ( Rabastens) et Monique Marty ( St Sulpice)

 
Se renseigner aux secrétariats paroissiaux

 

Publié dans Mes paroisses

Partager cet article

Repost0

Condamnés à l’espérance

Publié le par Miniritou

Des-soeurs-clarisses-rassembl--es----Lavaur.JPG
Ce message pourrait être un hommage et une exhortation à l’intention des congrégations religieuses qui sont en phase de régression numérique : je côtoie dans mon diocèse plusieurs congrégations religieuses féminines qui sont contraintes de fermer des maisons, de regrouper les communautés et d’accompagner la disparition de leurs fondations.

L’encyclique de Benoît XVI "Spes salvi" sur l’espérance n’est-elle pas un clin d’œil pour que cette vertu théologale nous accompagne même dans les phases les plus douloureuses de notre expérience fondamentale de vie chrétienne, de notre vocation ?

Voir disparaître ses espoirs, percevoir la fin plus ou moins proche d’un idéal auquel on a consacré sa vie est une épreuve qui doit accabler et anéantir la foi la plus solide. Une femme qui a donné sa vie au Christ en s’engageant dans une communauté pour un charisme particulier, voyant sa communauté mourir à petit  feu, peut-elle encore garder la foi ? Puis-je oser une comparaison : Une maman qui voit mourir son fils unique dans une lente et douloureuse agonie, peut-elle encore trouver la force de continuer son chemin, jusqu’au bout ?

Aujourd’hui, plus qu’hier encore, la foi en Jésus-Christ est un chemin d’espérance, de joyeuse espérance. L’enthousiasme qui a accompagné l’éclosion et la croissance exponentielle de tant de congrégations religieuses, spécialement au XIX° siècle aura-t-il été vain dans la vie de notre monde ? Le charisme d’enseignement, les vies consacrées au service des enfants, des jeunes, des malades, des pauvres, auront-elles été stériles ? Le monde à venir oubliera-t-il ces milliers de témoins anonymes qui ont fait resplendir dans l’Eglise, sa proximité avec les pauvres et les petits ?

Si le grain tombé en terre ne meurt pas, il restera seul ! (Jean 12,24) La mort programmée, annoncée, ou à envisager de nos congrégations religieuses nous condamne à l’espérance : la semence jetée en terre portera du fruit, non celui que nous aurons produit, non celui que nous aurons récolté ! Mais le fruit de nos passions, le fruit de nos chemins de croix jaillira, inattendu, des moissons pascales !

Notre condamnation n’est pas condamnation à la désespérance et au tombeau de nos espoirs déçus. Nous sommes les témoins du grain qui meurt et donnera le fruit qui en d’autres germera !

Regardons l’invisible et rendons grâce pour les grains jetés en terre, apparemment en pure perte ! Ils sont les promesses d’aujourd’hui des moissons à venir !

Publié dans Coups de coeur

Partager cet article

Repost0

Le pape contre le préservatif ?

Publié le par Miniritou

Un de mes amis me dit : "On est sûrement pas de la même Eglise, surtout quand le pape  interdit la capote." Le pape n'a certainement pas encouragé le préservatif, c'est sûr : l'a-t-il "interdit" ? Le message de Benoît XVI comme celui de ses prédecesseurs engage les catholiques à la fidélité et à l'amour vrai. 
Pour répondre à la question, il est d'abord un préalable nécessaire  : quelle est la mission du pape ? "Affermis tes frères " (Luc 22, 32) a dit Jésus à l'apôtre Pierre. Il me semble que la mission du pape est d'affermir, d'encourager les disciples du Christ à marcher sur le chemin de l'Evangile : il sait le faire pour les choses spirituelles, mais aussi dans les questions très concrètes qui se posent dans la société contemporaine : écologie ; respect de la vie ; relations économiques entre pays ; migrations...
Les relations affectives sont un domaine où un discours péremptoire et magistériel semble exclu : le libre-arbitre, les choix personnels suffiraient à décider ce que je peux faire ou pas. Or, il est clair, surtout dans une société individualiste, que la subjectivité de la personne est en ce domaine souvent aveuglée par la passion, le désir, le besoin de tendresse ou de reconnaissance.
Lorsque le pape encourage à la fidélité, au respect de l'autre, à l'engagement dans un don total à l'être aimé, il ne fait que décliner de manière plus concrète le commandement de Jésus : "Aimez-vous les uns les autres." Le plus grand amour, depuis Jésus, nous le croyons va jusqu'au don total de soi-même pour ceux que l'on aime.  Encourager le préservatif serait une façon de mettre des limites à l'amour, de tuer la confiance qui doit exister dans une relation qui va au bout d'elle-même ! "Je t'aime de toute mon âme, mais pas de tout mon corps... Et puis si tu me filais le SIDA ou si je tombais enceinte, ce serait le comble !" Clairement et sans ambiguité, l'Eglise met toute la force de ses convictions au service de l'amour vrai.
Une fois dit cela, il faut bien s'adresser à ceux qui n'ont pas un tel idéal, ceux qui visent l'idéal de l'Evangile mais qui n'arrivent pas à le vivre concrètement dans leur vie affective. Ce n'est pas le rôle du pape de donner des appréciations particulières : un discours qui s'adresse à tous les hommes de bonne volonté doit viser haut. Pour les autres, il me semble que le discours de l'Eglise doit, sans perdre de vue l'idéal que Jésus-Christ propose, s'adapter aux situations concrètes : et l'Eglise le fait dans le secret des confessionnaux, dans les partages d'équipes, dans les accompagnements spirituels. Tu dois bien prendre les mesures nécessaires pour te protéger ou pour ne pas contaminer ton partenaire si tu vis des relations superficielles, passagères, si tu trouves ta satisfaction en "tirant un coup" ici et là. C'est ton devoir, et c'est aussi l'Evangile.
Je ne suis pas le pape, mais je parle ici, je crois, au nom de l'Eglise, pas dans un magistère d'enseignement, et pas pour une population très diverse et générale, mais pour un lecteur, un bloggeur, toi qui lis ces lignes. Au nom de l'Eglise, je t'appelle à chercher dans les idéaux qu'elle propose un chemin de vie, sans jamais douter que la miséricorde de  Dieu et le regard fraternel d'un prêtre, d'un ami croyant, de la communauté à laquelle tu appartiens sauront toujours accueillir ta pauvreté ! En tous les cas, si ce n'est pas une réalité, c'est un objectif, c'est le chemin de l'Eglise qui passe toujours par l'homme, et c'est dans cette perspective que je travaille et que je souhaite que l'Eglise avance !

                                                          Xavier Cormary, prêtre

   

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0

DU BON USAGE DU PRETRE…

Publié le par Xavier Cormary



OU L’'INTERVIEW IMAGINAIRE D'’UN PRETRE QUI PARLE DE SON MINISTERE…

Peut-être ces lignes vous feront réagir... Tant mieux, pourvu que ce soit pour la gloire de Dieu et la construction du Royaume de Dieu !

Icthus : C’'est quoi un prêtre ? A quoi ça sert ?
- C'’est un homme pris parmi les hommes ! Un homme appelé par Dieu qui a choisi de vivre en Eglise pour le Christ dans le monde.

Icthus: Que demande l'’Eglise aux prêtres ?
- D’'être des hommes de COMMUNION : le prêtre est envoyé pour conduire des hommes et des femmes, ensemble, vers le Christ. Il le fait en annonçant l’'Evangile, en célébrant les sacrements (plus particulièrement le baptême, l’Eucharistie et la Réconciliation). Il doit être attentif à toutes les réalités humaines et ecclésiales des personnes qui lui sont confiées. Attentif à tous et à chacun !
Icthus: L'’Eglise peut-elle exister sans prêtres ?
- Non et Oui ! NON parce que le prêtre assure la COMMUNION visible avec l'’évêque qui reçoit sa mission du pape, garant de l'’unité de l’Eglise dans le monde entier. Le prêtre reçoit sa mission de l'’évêque, il ne la choisit pas. Sa présence et son rôle sont irremplaçables. Il manifeste le Christ Pasteur au sein d’une communauté. Sans prêtre, une communauté « perd la tête », se retrouve sans lien avec le Christ, spécialement dans l'’Eucharistie qui est le lieu et le lien où se construit la COMMUNION ecclésiale.
OUI aussi parce que, si par le passé le prêtre était présent partout, aujourd'’hui, les baptisés retrouvent aussi leur place et leur rôle dans la communauté où ils vivent. Il est possible de se retrouver pour prier sans le prêtre. Il est possible d’'accompagner des malades ou des familles en deuil sans que le prêtre soit automatiquement présent. L'’importance est mise sur le lien de communion qui doit exister d'’une autre manière. Les Relais d'’Eglise sont appelés par la communauté à assurer cette mission de proximité et de visibilité de l’'Eglise : la prière commune, l'’attention aux pauvres, et la gestion temporelle des biens sont une responsabilité commune à tous les baptisés. Le prêtre reste indispensable dans sa responsabilité de COMMUNION, mais les enfants de Dieu sont appelés à montrer un visage d'’Eglise que le prêtre seul ne peut pas manifester.
Icthus: Alors, le prêtre est là pour regarder les baptisés qui agissent ?
- Non ! Le prêtre est celui qui peut aussi donner à nos actions une autre dimension. Tout seuls, nous ne voyons pas tous les enjeux pour une annonce de la foi. Le prêtre vient aussi rappeler qu'’être chrétien, c’'est vivre l'’Evangile au cœoeur du monde, après l'’avoir nous-mêmes accueilli en nous laissant convertir par le message du Christ.
Icthus: En définitive, un prêtre ne s’'use que si on ne s'’en sert pas ?
- Ou si on s’'en sert mal… Le prêtre est au service de la mission de l’'Eglise, de toute l'’Eglise ! D'’abord, accueillons l'humanité de cet homme, et ensuite recueillons ce qui fait de lui un signe du Christ au cœoeur de l'’Eglise. Voilà quelque chose de bien difficile !

Publié dans Sacerdoce

Partager cet article

Repost0

L'Islam comme on l'aime !

Publié le par Miniritou

En Arabie Saoudite, la vente de maillots de football portant la croix est dans le collimateur de la police religieuse, rapporte Thomas Grimaux, l'auteur du « Livre noir des nouvelles persécutions antichrétiennes » (aux éditions Favre)

Il cite en effet un article du quotidien sportif français «"L'équipe"  du 8 janvier 2008, indiquant que « la mutawa, ou police religieuse, interdit aux magasins saoudien de vendre les maillots de certaines équipes de football comme le FC Barcelone, l'Inter Milan, l'AC Milan ou encore le FC Séville ».

La raison invoquée, relève Thomas Grimaux, est que « leur écusson porte une croix, comme celle de Saint Georges,  pour le Barça par exemple ». En effet, ces croix sont considérées comme « une provocation contre les sentiments des musulmans, une atteinte à la foi », selon les propos cités par le journal sportif... ( Info de l'agence Zénit)

Mais on rêve ou quoi ? Provocation religieuse ? Mais de qui se moque-t-on ! Je veux bien croire que je n'ai pas la sensibilité musulmane et que ce qui semble illusoire en Europe soit autrement important en Arabie saoudite ! Mais franchement, si la connerie est en béton, certains sont en train de s'enfermer dans des bunkers imprenables ! Je suis révolté de constater encore une fois que la tolérance est toujours un chemin à sens unique ! Tiens, ça me fait penser à une phrase de l'Evangile, sans doute la plus difficile à accepter : "Quand on te frappe sur la joue droite, tends aussi l'autre !" ( Mt 5, 39)

Publié dans coups de gueule

Partager cet article

Repost0

à la recherche de ton âme...

Publié le par Xavier Cormary

le 30 décembre 2007, le cap des 100 000 visiteurs a été franchi pour ce  blog créé en juin 2005...

Merci à ceux qui lisent et surtout à ceux qui lisent avec le coeur ouvert, prêts à cueillir une part de mon âme, un petit quelque chose de ce qu'est la foi en Christ, vue à travers mes "lunettes", un petit bout de moi ou un petit bout de Dieu... Merci surtout aussi à ceux qui se reconnaissent et m'encouragent dans cette démarche ! Parfois, je cherche à m'exprimer sur des sujets d'actualité ou sur des sujets de réflexion qui touchent à ma foi et à mes expériences humaines, mais j'ai parfois du mal à trouver des mots qui me semblent justes pour dire le fond de mon coeur...

Faites-moi part de vos idées ou suggestions pour un article ou une réflexion... miniritou AT msn.com

Publié dans Coups de coeur

Partager cet article

Repost0

sagesse populaire (sur le temps qui passe : vive l'an nouveau)

Publié le par Miniritou

Tu peux tourner ton cul au vent !
Tu ne pourras jamais tourner ton cul au temps !

Publié dans Cékikadikoi

Partager cet article

Repost0

Nouvelle année !

Publié le par Miniritou

2008 s’ouvre devant nous. Elle sera pour chacun de nous jalonnée de joies et de peines. Après les vœux pieux et les bonnes résolutions, après les souhaits de bonne année, un peu formels, il faut bien l’avouer, il faudra bien se résoudre à prendre avec courage et lucidité la route de cette nouvelle année. 2008 sera une année de joies : mariages et naissances chez les uns, réussite scolaire ou professionnelle pour les autres, retraite bien méritée après de dures années de travail, ou retrouvailles familiales ou amicales. 2008 sera une année de peines : des deuils à affronter ; des séparations et des disputes à vivre ; des échecs sentimentaux et des solitudes à surmonter ; la maladie et la fragilité psychologique à dépasser ; la précarité et la peur du lendemain à éviter… 2008 sera une année comme une autre ! Mais 2008 sera-t-elle une année de grâces ? Saurons-nous trouver de nouveaux chemins pour vivre ces 365 jours ? Le temps précieux de cette année servira-t-il notre chemin avec le Christ ? Du silence pour creuser ; de la prière pour confier et avancer ; des mains tendues pour exister ; des communions pour demeurer ; des réconciliations pour se relever ; des paroles de Vie pour ressusciter ; des yeux ouverts pour regarder ; un cœur aimant pour la Rencontre ; des frères pour se réveiller.

 

N’oublions pas que la foi qui ne s’entretient pas, qui ne cultive pas, et qui n’est qu’une option des moments difficiles, devient rapidement fossile. Que de chantiers pour 2008 ! Courage et confiance dans la persévérance.

 
 

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0