Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rôle du statut FACEBOOK dans la vie affective.

Publié le par Miniritou

 

T’as un profil Facebook ? Tu vas sans doute, sans réfléchir, mettre en ligne la couleur actuelle de ton cœur. Petits constats pour petits conseils.

Facebook.png

 

Il est de bon ton si on est en couple de le mentionner sur son profil FB, sinon, c’est passer pour un lâche : « tu as honte de moi ?!! » Chocking !


·         « En couple », c’est équivalent à « Pas touche » ou bien, une manière d’annoncer un exploit (tant attendu) même si l’annonce trop hâtive peut être de courte durée…

·         Il est aussi important d’alerter les «amis » du réseau quand « C’est compliqué ». C’est l’occasion d’avoir une multitude de petits messages du « J’aime » au « que se passe-t-il ? »

·         « La relation libre » est le top du top, car y a de quoi être tranquille sans se prendre la tête, sans engagement…

·         Le statut de« veuf »laisse avec évidence apparaître des kilomètres au compteur. Il n’est d’ailleurs pas très populaire sur le réseau.

·         « Le partenariat domestique » est une manière neuve d’exprimer tout et n’importe quoi, du plus sérieux ou plus délirant : partenariat avec la Reine d’Angleterre ou son caniche.


·         Etre « célibataire », ça n’intéresse pas grand monde, sauf ceux ou celles qui auraient des vues sur toi, et qui du coup peuvent avoir la preuve formelle et certaine que tu n’es pas « maqué » ou engagé dans une relation. Ils peuvent être d’ailleurs nombreux à te rentrer en « amis » si ton statut "célib" apparaît pour tous les visiteurs du réseau.

 

Mais le moment le plus croustillant ou le plus délicat - ça dépend si on est concerné directement ou pas - c’est quand ton statut «en couple» bascule dans le néant du « célibataire ». Tu peux être sûr que toute la clique, les copains et les amis, et même ceux qui te causent jamais sur FB vont débarquer sur ton mur pour y aller de leur petit couplet : « une de perdue, 10 de retrouvées » ou bien «  si tu as besoin de parler, je suis là… ». Comme réconfort et soutien, on peut trouver mieux, surtout si on s’est fait piétiner le cœur ou si on est paumé…

 

Conclusion :  Evite d’étaler votre vie sentimentale sur Facebook… Evite absolument de livrer en  pâture aux connus et inconnus du réseau tout ce qui touche ta vie affective et qui ne concerne qu’un confident ou deux en plus de l’être cher. L’auto-voyeurisme semble réconfortant et réjouissant : il est destructeur et déstabilisant !

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0