Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux poids, deux mesures ?

Publié le par Miniritou

Deux poids, deux mesures ?

Il me semble que la démocratie est construite sur la loi de la République, et que personne n’est au dessus de la loi, sauf à invoquer une juste objection de conscience ?

Je m’étonne que la Dépêche du Midi le « Journal de la Démocratie » puisse piétiner à ce point une loi républicaine qui protège la présomption d’innocence.

Dans les colonnes de ce saint Journal, je constate à quelques pages d’intervalle que l’homme de Castres qui est soupçonné d’avoir assassiné sa grand-tante à Castanet (DDM du 8 février 2019) ait droit à voir son nom livré en pâture avec sa photo en pleine page,  tandis que les jeunes qui ont vandalisé la cathédrale de Lavaur (DDM du même jour) sont des lycéens anonymes de 17 ans. Dans un cas, un meurtre odieux, dans l’autre, une pauvre cathédrale tout juste rénovée.

Dans un cas, un homme présenté dans la Dépêche comme « tourné vers la foi catholique » et accusé d’assassinat : la précision est utile pour comprendre pourquoi il aurait pu assassiner cette pauvre femme… Dans un autre cas, deux jeunes désœuvrés, qui détruisent des biens religieux : ils sont peut être musulmans, ou catholiques, ou païens :  la Dépêche ne le précise pas.

Il est particulièrement étonnant, de la part d’un si grand journal régional comme la Dépêche du Midi, de voir traiter avec autant de neutralité et d’objectivité tous les faits divers à connotation religieuse, et plus globalement toute l’actualité religieuse. Et ce ne sont là que des faits divers, parce quand il s’agit d’événements spécifiquement chrétiens (Voir la DDM du 25/11/2018 concernant la retraite du Père Manjackal à Carmaux), les personnes mises en cause n’ont même pas la possibilité de bénéficier d’un droit de réponse. Voilà la justice médiatique tellement adorée des gilets jaunes et des citoyens français… Elle est où la Démocratie ?

 

 

Partager cet article

Repost0

Pouvoir d’achat ou pouvoir d’agir ?

Publié le par Miniritou

Coopérative Energies citoyennes du Carmausin Ségala

Coopérative Energies citoyennes du Carmausin Ségala

 

On ne parle plus que de ça ! Le pouvoir d’achat ! Le prix du carburant qui augmente, les prix des produits de première nécessité qui flambent. Avec la crise des Gilets jaunes, quelles perspectives envisageons-nous pour la solidarité et la remise en cause fondamentale de nos modes de vie ? Ce qui est clair, c’est que malgré la galère de beaucoup de nos concitoyens, les produits de luxe ne se sont jamais aussi bien vendus. Les profits des grandes multinationales battent des records. Dans les villes françaises, de plus en plus de pauvres côtoient  les signes extérieurs de richesse. Sans parler des plus pauvres et des plus riches, beaucoup d’entre nous, essayons de gérer notre argent afin qu’il nous permette de subsister, de vivre correctement et si possible d’être aussi au service de mes frères, selon mes moyens. Les sollicitations humanitaires sont nombreuses : associations et organismes sollicitent les chrétiens, considérés, à juste titre, comme plus généreux que la moyenne.

Il existe des initiatives solidaires ou éco-citoyennes.  

  • Une chaîne de solidarité appuie financièrement des projets de développement. En investissant quelques actions dans « Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement », je peux investir utilement pour des partenaires qui proposent des micro-crédits dans les pays du sud. Je vous engage à vous informer sur cette nouvelle solidarité soutenue et promue par le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).
  • Dans le Ségala, dans le droit fil de l’encyclique Laudate si du pape François, une coopérative citoyenne veut promouvoir les énergies renouvelables a vu le jour voici quelques mois.

Les gens du Ségala et tous les lecteurs de ce blog pourront-ils  s’intéresser à ces initiatives ?

 

Voir :  www.sidi.fr  SIDI - 12, rue Guy de la Brosse 75005 PARIS  Tel.  01.40.46.70.00

Energies Citoyennes du Carmausin Ségalaeccs@outlook.fr  05 63 80 11 06 – 06 42 62 78 95

Partager cet article

Repost0