Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Veillée de Noël en paroisse, avec des enfants

Publié le par Miniritou

Veillée de Noël 2072 en France

OBJECTIF : revisiter le mystère de la foi chrétienne, centré sur l’Eucharistie, pour des non initiés.


Mise en scène : l’église où se déroule la célébration tient lieu du décor sans autres préparatifs.


Nombre d’acteurs : entre 3 et 10, jeunes, enfants et adultes mélangés.


Lecteurs : 
Voix off VO: qui rappelle les Paroles importantes du mystère de la foi chrétienne. Première Lecture : (L1 Isaïe) et Deuxième lecture (L2 Tite) à l’ambon qui sera éclairé uniquement pendant la proclamation de la Parole. Les autres voix peuvent être faites par les acteurs eux-mêmes ou en voix-off.
Possibilité technique (facultative) un écran et vidéo projecteur qui projette un PWP pour les textes qui pourraient être simplement projetés.



Nous voici en l’an 2072. Les chrétiens avaient pratiquement disparu de ce coin de France. Les églises étaient  devenues d’encombrants monuments à entretenir. Mais depuis quelques mois, des chrétiens se sont à nouveau mis à prier dans cette église. Et ce renouveau de foi dans le village suscite la curiosité des villageois et des touristes qui viennent à nouveau visiter le monument.


L’église est dans la pénombre. Le guide arrive avec un groupe de touristes pour visiter l’église. Avec une grosse lampe torche, il commence la visite.


G : Pour terminer la visite culturelle de notre cité, je vous invite maintenant à jeter un œil dans l’église. Cet édifice est habituellement fermé au public. Il faut dire que les derniers chrétiens du village étaient  partis depuis environ 20 ans. Depuis quelques mois, des célébrations ont lieu à nouveau ici ! C’est assez surprenant, moi qui croyais que les chrétiens avaient disparu !


Ils avancent jusque dans le chœur.


Voici donc cet édifice ! Vous pouvez constater sa décoration très riche qui date d’ailleurs du XIV° siècle ! Sous vos yeux, des siècles d’histoire !
T1 : Et pouvez-vous nous dire ce que les chrétiens font dans les églises ?
Le groupe des touristes se comporte en touristes : photos ; regards admiratifs, etc.
G : Alors, ils viennent rendre leur culte à Dieu. Il faut dire que pendant des siècles, les messes étaient en latin, personne ne comprenait mais tout le monde venait ! Ensuite, au fur et à mesure, on a proposé des messes en français, des messes pour les jeunes, les familles, mais les églises se sont vidées. On assiste depuis peu à un renouveau de foi. Mon voisin, qui est  le conseiller général du canton, m’a même annoncé que le curé de St Agnan la Rivière a baptisé 15 adultes cette année !
T2 : ah bon !! Mais en quoi consistent les célébrations des chrétiens ? Je vois qu’au centre ici, il y a comme une table !
G : En effet, les chrétiens se retrouvaient tous les dimanches, et aussi pour des grandes fêtes comme Noël et Pâques. Ils se rassemblaient pour chanter, prier, écouter les textes tirés de la bible et pour célébrer un repas : c’était, semble-t-il, pour faire mémoire du dernier repas de Jésus.
T3 : Parce que Noël est une fête chrétienne ? Tiens je ne savais pas …
G : Figurez-vous que c’est en lisant quelques textes bibliques, par curiosité que j’ai découvert cela ! La naissance de Jésus est rapportée dans de nombreux textes. Et c’est le Père Noël, personnage légendaire qui a pris la place de Jésus, personnage historique qui a été à l’origine de la fête de Noël… Voici par exemple un texte écrit plusieurs centaine d’années avant la naissance de Jésus par un prophète nommé Isaïe...


L’Eglise s’éteint. Les acteurs se figent. L’ambon s’allume et le lecteur commence directement à lire très solennellement le texte d’Isaïe :
L1 : Le peuple qui marchait dans les ténèbres…


T4 : Tiens ça fait réfléchir cette parole… Les ténèbres… La lumière ! Eternel combat entre le bien et le Mal.


Le projecteur vidéo peut alors projeter quelques images :
SUICIDE ; TERRORISME ; VIOLENCE ; MANIPULATIONS GENETIQUES ; MISERE ; POLLUTIONS ; ESCLAVAGES ; FAMINES …


T5 : Et c’est la promesse de la naissance d’un enfant qui peut changer tout ça ? C’est invraisemblable !
T6 : Vous avez bien raison, comme si Dieu pouvait lutter contre la liberté des hommes ! Nous avons mis longtemps pour l’acquérir notre liberté ! Nous n’allons pas nous laisser  à nouveau enfermer dans l’obscurantisme religieux !


Le projecteur vidéo peut alors projeter quelques images :
RASSEMBLEMENTS ; PAIX ; DIALOGUE INTER RELIGIEUX ; MARIAGE ; JEUNES JMJ ; PAPE A PARIS ; MAINS UNIES …


G : Poursuivons notre visite si vous voulez bien ! Alors si je regarde mes fiches … Ah OUI ! La messe… Les chrétiens se retrouvent donc autour de l’autel (avec AU) pour l’EU-CHA-RIS-TIE !  C’est le grand moment de la foi chrétienne : les prêtres, commentent la Parole tirée de la Bible. Ensuite, en prenant du pain et du vin, et en refaisant les gestes, en redisant ses paroles, ils donnent vie au pain et au vin !


Des chuchoteurs dans l’assemblée :
VO : « Je suis le Pain vivant descendu du ciel. / Celui qui mange de ce pain vivra à jamais ! / Le Pain que je donne, c’est ma chair, pour la vie du monde »
T7 : Ah ah ah !!! Que c’est marrant ! Le pain des chrétiens : présence vivante de Jésus ? C’est une plaisanterie ?!!!
G : Pas du tout ! C’est la foi des chrétiens : même s’ils sont devenus minoritaires dans notre pays, sachez qu’encore en Afrique et dans le monde, les chrétiens se rassemblent encore tous les dimanches pour partager le Corps du Christ !
Les chrétiens croient que Jésus est le Fils de Dieu, l’égal du Père éternel. Mais que avec Jésus, Dieu s’est fait proche, que Dieu est venu au milieu des hommes pour leur donner la vie de Dieu.


Des chuchoteurs dans l’assemblée :
VO : « Je suis venu pour que les hommes aient la vie, la vie en abondance ! »


G : D’ailleurs, si les chrétiens croient en Dieu, c’est qu’il est capable de les arracher au Mal et à la mort ! Ecoutez cet autre passage de la bible : c’est l’apôtre Paul qui parle de Jésus : après l’avoir farouchement combattu, il s’est converti de manière radicale et est devenu un apôtre infatigable du Christ dans tout l’Empire romain…


L’Eglise s’éteint. L’ambon s’allume et le lecteur commence directement à lire très solennellement le texte de Paul :
L2 : La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes ! …


T8 : Et au fait, comment débute toute cette histoire de Jésus ?
G : Ah de manière presque tragique ! Jésus est né dans la plus grande des précarités. A Bethléem, village de Judée, dont le nom signifie étrangement « Maison du Pain » Marie et Joseph sont à la rue. L’enfant doit naître… Seul refuge accessible : une étable. Et c’est là que celui qui va bouleverser l’histoire des hommes va naître : Jésus Christ vient au monde dans la nuit et le froid.
VO : « Je suis la lumière du monde. / Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres. / Il aura la lumière de la vie. »
G : L’enfant est emmailloté et couché sur la paille, dans une mangeoire !
T9 : Dans une mangeoire ?
G : OUI ! Dans une mangeoire !  Pourquoi ? Ça vous étonne ?
T9 : Dans une mangeoire ? Mais si Jésus, le Fils de Dieu est né dans une mangeoire, alors… Alors, ça signifie qu’il est venu pour être mangé ?!!!  Dans une mangeoire ! …
G : Décidément, nous n’avons pas fini de découvrir notre patrimoine, et celui que nous ont légué nos ancêtres ! Dans une mangeoire, pour être mangé … hum hum..

Ils sortent ensemble vers la sacristie. Un chant enregistré débute (choisir un chant qui fasse ressentir l’Eglise peuple vivant). A l’écran, des images de célébrations du monde entier : JMJ ; messes intimes ; missions…
On entonne alors le chant de l’Alleluia  qui précède la proclamation de l’Evangile. A la fin de l’Evangile, une procession pourrait se rendre jusqu’à la crèche pour déposer dans la mangeoire le lectionnaire. Après la communion, on pourrait aussi, si on le juge opportun, déposer le Saint Sacrement dans la mangeoire ?

Partager cet article

Repost0

Les patates au beurre

Publié le par Miniritou

Les patates au beurre… Dimanche, jour du Seigneur… Il est question de libéraliser le travail dominical, afin de permettre à l’économie de redémarrer dans un contexte morose. Je ne veux pas mettre d’abord en avant des objections attachées à notre foi pour dénoncer ce projet de loi en disant que chrétiens, considèrent le dimanche comme un jour consacré au Seigneur, jour déjà largement entamé par de nombreuses professions dont le service doit être continu pour le bien commun : santé ; sécurité ; autoroutes ; restauration…

Des raisons graves et « laïques » existent pour justifier notre refus de proposer, même aux volontaires, le travail dominical :
- L’anéantissement de la vie familiale déjà mise à mal : les jours pour se retrouver ensemble en famille seront moins nombreux. Les enfants livrés à eux-mêmes passeront encore davantage de temps devant la télé ou l’ordinateur ! Les couples auront moins de temps à partager. Les « familles mono-parentales » seront séduites par les primes dominicales, au détriment de l’éducation et de l’attention aux enfants.
- Moins de repos, un rythme de vie encore plus stressant, moins régulier. Le repos hebdomadaire est un rythme utile pour ne pas nous épuiser dans nos tâches !
- L’illusion que l’on pourrait «consommer plus en ouvrant plus » : Quand j’ai 100 € dans la poche, si j’ai envie de les dépenser, je vais aller dans les magasins ! Qu’ils soient ouverts 5 ou 6 ou 7 jours par semaine, je ne vais pas dépenser plus, simplement parce que le magasin sera ouvert même le dimanche ! Quelle illusion de penser que notre économie pourrait profiter du dimanche non-chômé !
- Ce ne seront pas les employés qui choisiront de travailler ou pas : la loi du marché fait que les entreprises sont condamnées à la productivité ! La contrainte viendra tôt ou tard pour les employés réticents.

Le travail est au service de l’épanouissement de l’homme. Travailler plus pour gagner plus, est une logique capitaliste qui ne peut que devenir une aliénation, une dictature ! Messieurs les députés, messieurs les ministres, faites attention : vous nous inventez une société ou l’homme devient un esclave du travail et de l’argent. Le beurre ou l’argent du beurre ? Les patates vapeur, c’est pas mal non plus, et c’est plus diététique !

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0

Echauffourées au Saint Sépulcre

Publié le par Miniritou

Ouverture du journal de 20h de TF1 : les grecs orthodoxes et les arméniens se sont violemment affrontés dans la basilique du St Sépulcre à Jérusalem : images éloquentes de bousculades, de coups de poing, et de pieds, d'empoignades...   Lamentable ! Déjà quand on va sur place à Jérusalem, on a du mal à comprendre toutes ces prérogatives et ces tensions de domination et de pouvoir. triste spectacle de la part des chrétiens qui se disent "enfants d'un même Père" ! Décidément, le dialogue oecuménique doit nous préoccuper davantage !

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0