Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ressusciter aujourd’hui et chaque jour !

Publié le par Miniritou

                                    

 

Résurrection : (définition)

 

La chair : « Je crois en la résurrection de la chair, en la vie éternelle ! » C’est la foi des chrétiens contenue dans notre profession de foi. Il est important de préciser que ce mot « chair » ne désigne pas notre corps au sens de notre enveloppe charnelle, faite de cellules vivantes, nos cheveux et nos mains… Le mot« chair » dans un sens juif désigne notre être, ce qui fait que nous sommes une personne unique, et que nous exprimons à travers notre corporéité.

 

Vous êtes ressuscités avec Le Christ et votre vie reste cachée en Lui… (St Paul)

P1030102.JPG

 

 

La résurrection : une affaire d’avenir ?

Il va de soi que la résurrection est faite pour «après la mort ». Mais si elle n’est qu’une affaire future, à quoi bon nous en préoccuper dès maintenant ?!! C’est d’ailleurs ce que pensent beaucoup de gens aujourd’hui, comme si croire en Dieu et croire en la résurrection de la chair ne changeait pas notre vie présente. Or, la résurrection de Jésus est une promesse déjà accomplie par Dieu qui rejoint notre humanité et notre vie quotidienne.

 

La résurrection pour chaque jour !

La vie éternelle a débuté pour le chrétien le jour de son baptême. Vivre la résurrection, c’est accepter de laisser la vie du Christ habiter notre propre vie, c’est permettre à l’amour de Jésus de remplir nos cœurs, nos mains, nos yeux. L’amour qu’il veut semer en nos cœurs, et à travers nous, dans le monde, est ferment de résurrection.

 

« Ce n’est plus moi qui vit, c’est le Christ qui vit en moi » (St Paul aux …)

 

Ma résurrection

Chaque fois que tu te laisses conduire par l’Esprit de Dieu, tu entres sur ce chemin de résurrection. Tu  éprouves cette joie immense, qui est comme un avant goût du ciel quand tu es fidèle à l’amour que Jésus veut te donner. Comme servant d’autel, tu prends le chemin du service pour vivre l’Evangile. Bien des chemins conduisent dans des impasses. Le chemin du service, le chemin de l’amour, le chemin du pardon, le chemin du partage conduisent vers l’éternité !

 

« Celui qui se laisse conduire par l’Esprit de Dieu est fils de Dieu et connaît Dieu » (St Jean)

Publié dans Exposés sur la foi

Partager cet article

Repost0

La Croix

Publié le par Julien Green

« Prends ta croix et suis-moi, dit le Seigneur. Quelle croix ? Celle-là ? Non, j’en veux une autre. Non, pas la solitude, pas le froid, pas la fatigue, pas la maladie, pas la lutte perpétuelle contre la nature. Autre chose. Une belle croix. Quelque chose de décoratif et de pas trop lourd. Mais il n’y a pas de croix de ce genre. Peut-être au rayon des jouets. »

 

Publié dans Cékikadikoi

Partager cet article

Repost0

Changeons de monde !

Publié le par Miniritou

Consommateur incohérent : Le comportement schizophrène du salarié consommateur

Le salarié attentif à ses conditions de travail se transforme en consommateur uniquement préoccupé de satisfaire ses envies à moindre coût, un véritable comportement schizophrène, relève un sondage Epsy paru dans le magazine Liaisons sociales.

Alors que 70% des salariés interrogés ne sont pas prêts à travailler les dimanches et jours fériés, 50% d'entre eux reconnaissent fréquenter les magasins ouverts les dimanches et jours fériés.

De même, 84% des personnes interrogées affirment être prêtes à payer plus cher des biens de consommation conçus dans des conditions sociales correctes respectant les droits des salariés.

Pourtant, les critères principaux retenus pour acheter un bien ou un service sont la qualité (47%) et le prix (46%), loin devant les conditions sociales dans lequel le bien ou service a été conçu (4%).

Pour les délocalisations, 61% des salariés considèrent que le fait que des entreprises délocalisent une partie de leurs activités à l'étranger pour que leurs produits et services restent compétitifs n'est pas acceptable. Mais seulement 2% d'entre eux font du pays de fabrication un critère privilégié d'achat.

68% des sondés affirment privilégier des produits fabriqués en France même s'ils sont plus chers, mais 59% fréquentent les magasins de hard-discount.


 Sondage réalisé par téléphone auprès d'un échantillon national représentatif de 400 salariés, pour Liaisons sociales et les mutuelles Mieux-Etre.

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0

Jusqu’à ce qu’il voit son image en Toi...

Publié le par inconnu

Il y avait un groupe de femmes qui étudiait la Bible, notamment le livre de Malachie.

 

Comme elles en étaient au chapitre 3, elles en arrivèrent au verset 3, qui  dit :

« il les affinera comme on affine l’or et l’argent. »

 

Ce verset les étonna et elles se demandèrent ce que cela pouvait bien dire de la manière d’être de Dieu, de sa nature.

 

Une des femmes offrit de se renseigner sur le processus d’affinage de l’argent et de le rapporter au groupe à leur prochaine rencontre

 

Cette semaine-là cette femme appela un forgeron et prit rendez-vous avec lui pour le regarder travailler. Elle ne mentionna rien de la raison de son intérêt pour l’argent et sur son processus de purification .

 

Pendant qu’elle le  regardait,  le forgeron prit un lingot d’argent et le mit à le chauffer.

 

Il expliqua que dans le processus de raffinage, il était nécessaire de tenir la pièce au milieu des flammes, là où le feu est le plus chaud pour détruire toutes les impuretés.

 

La femme pensa à Dieu nous tenant dans un endroit si chaud, et pensa à nouveau au verset : « il est assis là comme un raffineur et un purificateur d’argent. »

 

Elle demanda au forgeron si c’était vrai qu’il devait rester là, devant le feu, tout le temps que l’argent était purifié.

 

L’homme répondit que oui, qu’il ne devait pas seulement se tenir là, mais qu’il devait garder ses yeux fixés sur le lingot tout le temps qu’il était dans le feu : si la pièce était laissée un peu trop dans les flammes, elle serait détruite.

 

La femme resta silencieuse pendant un moment. Puis elle demanda au forgeron :

« Comment savez-vous que l’argent est purifié ? »

 

Il sourit et répondit :

« Oh, c’est facile… c’est quand je me vois dedans ! »

 

 

Si aujourd’hui tu ressens la chaleur du feu, souviens-toi que Dieu a son regard fixé sur toi et qu’il continuera à te regarder jusqu’à…

Ce qu’il voit son image en toi !

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0

Journées du patrimoine : un passé pour ouvrir un avenir !

Publié le par Miniritou

Les 18 et 19 septembre ont lieu les Journées européennes du patrimoine.

Ici et ailleurs, le christianisme a été à l’origine d’œuvres d’art extraordinaires : peintures ; sculptures ; édifices ; musique ; objets du culte…  Le classement de la cité épiscopale d’Albi au Patrimoine mondial de l’Unesco en est l’exemple récent le plus éclatant. Pour beaucoup aujourd’hui, les journées du Patrimoine seront seulement l’occasion de visites culturelles. Mais si on ne cherche pas à donner du sens et à resituer dans l’histoire les raisons humaines qui ont motivé la construction de ces chefs d’œuvre, ne passe-t-on pas à côté de l’essentiel ?

Resituer la Tour Eiffel dans le contexte de l’Exposition universelle de 1889 n’est il pas important ? Comprendre ce qui a motivé un effort financier considérable au XIII° siècle pour bâtir la cathédrale Ste Cécile n’est-il pas intéressant ?

 

Villefranche-de-Rouergue.JPG

La beauté a toujours été un chemin pour rencontrer Dieu. L’art a donné à la foi chrétienne sa dimension universelle, et a permis à l’Evangile de rejoindre les hommes si divers dans leurs cultures et leurs origines.

 

La foi des générations passées est-elle devenue caduque et anecdotique, sous prétexte du développement technique et scientifique ? Peut-on disqualifier le passé quand on contemple le savoir-faire et les moyens investis dans l’expression de foi de tant d’artistes ? Aujourd’hui plus que jamais, il est temps de nous intéresser au Patrimoine qui nous entoure afin de découvrir nos racines, qui ont puisé largement leur sève dans le christianisme. On ne refait pas l’histoire : on peut se servir du meilleur de nos racines pour construire la société du XXI° siècle.

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0