Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le bonheur est-il dans le pré ?

Publié le par Miniritou

M. Bonheur, cet hôte si précieux et si discret qu'on a tant de mal à apprivoiser, et qui s'enfuit quand on ne le nourrit pas ou quand on se laisse séduire par ses ennemis jurés : satiété et superficialité.

Ses cousines sont pourtant là : gratitude et considération. Elles sont toujours prêtes à lui prêter main forte, afin que M. Bonheur trouve sa place dans nos vies.
Pourtant, jamais il ne s'imposera ; jamais il ne se mettra en avant, car comme M. Silence, son ami, c'est sans doute dans les choses les plus simples, les plus exigeantes aussi que M. Bonheur trouve sa place parmi nous !

M. Bonheur, soyez le bienvenu, faites comme chez vous. Mais chez nous, apprenez-nous à être chez vous !

Partager cet article

Repost0

Le travail du dimanche en question...

Publié le par Miniritou


Réfléchissons encore un peu plus loin que les simples enjeux économiques qui ne sont pas majeurs : La société repose sur la vie de famille. Les dérogations sont déjà nombreuses pour l'ouverture de commerces le dimanche. Or avoir un jour commun à un maximum de personne qui peuvent se retrouver pour se rencontrer, vivre des temps privilégiés dans les événements ordinaires ou extraordinaires de la famille ( anniversaires ; fêtes etc) est essentiel à la cohésion sociale.
L'illusion est réelle quand est affirmé, malgré de nombreuses protections juridiques, que ce ne sont que les personnes volontaires qui travailleront le dimanche. D'abord parce que les couches sociales inférieures, celles dont la vie familiale est d'ailleurs la plus précaire, qui seront incitées financièrement au travail dominical, ensuite parce que la pression du patron, la pression sociale se fera plus forte !

Regardons les effets de la dérèglementation des rythmes scolaires : selon les écoles, les académies, parfois même dans une même commune, des jours d'école différents, et ce sont toutes les activités sociales qui deviennent compliquées à organiser : mjc ; sports ; éducation religieuse... Des cousins habitants dans différentes académies ne peuvent plus guère se rencontrer excepté durant l'été ! La déréglementation du rythme de repos hebdomadaire basé sur un jour fixe pour un maximum de personnes, provoquera des effets non négligeables sur la vie de famille, déjà bien mal en point. Sous prétexte de "liberté, d'égalité", on produira, j'en suis convaincu, une perte plus grande de repères familiaux et sociaux chez les jeunes, les enfants qui sont aussi beaucoup ballotés dans des familles séparées. "Un week-end chez papa, un autre chez maman, mais elle travaille, donc je reste chez papa, mais je vais chez maman le week-end d'après, deux fois de suite... "

Le travail du dimanche est une illusion qui aura des effets contraires au but recherché à long terme. J'entends des politiques, ce matin M. Raffarin sur I télé, qui affirme vouloir mettre l'individu au centre. Quelles sont les motivations profondes de ce projet de loi ? Je ne pense pas qu'il aille dans cette direction.



Donnez votre avis sur le blog de l'UMP : ICI

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0

Qui nous fera voir le bonheur ?

Publié le par Miniritou

Je reçois ce matin un diaporama qui met en garde contre la consommation de Coca Cola, document, se disant inspiré de l'Intitut Pasteur, prétant à cette boisson si populaire, des effets nocifs cachés... J'allume la télévision, et je tombe sur une publicité de la même marque : "Ouvre une bouteille de coca-cola, ouvre du bonheur !"

Etrange conception du bonheur ! Se faire plaisir, ou être heureux ? Voilà bien un sujet complètement faussé dans la mentalité contemporaine : " ya pas de mal à se faire du bien !" Voilà la conception du bonheur que propose notre société ! C'est faire cas de bien peu de profondeur et cherche un petit bonheur à la semaine, ou même à vivre dans l'instantané, le temps de vider sa canette...

C'est affligeant...

"Qui nous fera voir le bonheur ? sur nous Seigneur que ton visage s'illumine ! " ( Psaume 4)

Publié dans coups de gueule

Partager cet article

Repost0

4 juillet 1999 - 4 juillet 2009 : témoignage

Publié le par Miniritou

L'émission "Toute une histoire" présentée par Jean-Luc Delarue lance un appel à témoins pour recueillir des témoignages sur ce sujet :

 

"Les prêtres sont ils des hommes comme les autres ?"

 

Et voici les témoignages que France 2 attend :

 

* Vous êtes prêtre et vous entretenez une liaison secrète avec une femme

* Vous avez décidé de quitter les ordres après être tombé amoureux

* On dit de vous que vous êtes un prêtre hors du commun (style vestimentaire, mode de vie…)

* Vous entretenez une relation amoureuse avec un prêtre, vous souffrez de ne pas pouvoir vivre votre amour au grand jour

* Vous êtes l’enfant caché d’un homme d’Eglise

* Au contraire vous ne comprenez pas qu’un homme d’église puisse rompre ses vœux

 

 

Je suis un prêtre extraordinaire ! Je mesure 1m 86, je pèse 90 kg, j’ai 37 ans et je suis roux. On me prend parfois pour un irlandais : je n’ai aucun lien de sang avec des irlandais (surtout qu’en ce moment, il ne fait pas bon être prêtre et irlandais au regard des exactions abominables commises par des religieux dans les orphelinats), et je suis un fier tarnais, attaché à ma terre albigeoise…

 

Je suis un prêtre extraordinaire ! Cela fait déjà 10 ans que ça dure  et ça pourrait bien durer encore longtemps ! Lorsque je me suis engagé, je n’imaginais guère, du haut de mes 27 ans, ce qui m’attendait dans ce rafiot ! Je me suis avancé, j’ai répondu OUI, je me suis allongé dans la cathédrale, et un gars sympathique et souriant m’a mis les mains sur la tête. On m’a ensuite habillé tout de blanc…

 

Je suis un prêtre extraordinaire ! En devenant prêtre, je me suis engagé au célibat ! Célibat d’amour exclusif pour dire aux hommes devenus sourds que l’amour de Dieu remplit mon cœur, et soutient mon corps ! Je ne suis pas un extra-terrestre. Je demeure fragile et pécheur dans mon humanité et ma virilité. Pourtant, je vis ce célibat dans la joie que Dieu me donne…

 

Je suis un prêtre extraordinaire ! Je m’habille parfois, toujours pour sortir ! Col romain ou tee-shirt hawaïen, chemise ordinaire ou veste sombre, j’aime qu’on reconnaisse que je suis prêtre, mais j’ai horreur qu’on m’enferme dans une fonction théorique, qu’on m’assimile au curé X ou Y, parce que je m’appelle MOI.

 

Je suis un prêtre extraordinaire ! En vivant mon sacerdoce, je rencontre des personnes très différentes. Des croyants, beaucoup, des mal croyants, encore plus ! Des incroyants, si peu ! Dans de si riches rencontres, je croise de la joie et des personnes heureuses. Je rencontre aussi la souffrance, la peur et la solitude. Je croise chez l’un la mort qui arrache et sépare, je devine chez un autre, la mort qui devient seule issue de secours. Les pauvres et les pécheurs sont mes compagnons quotidiens. Je tente de les accueillir d’abord comme des frères !

 

Si je suis un prêtre extraordinaire, ce n’est pas à cause de ce que je suis ou de ce que je fais, mais parce que je sais que le Christ agit en moi, qu’il parle par moi, et qu’il pardonne par moi. Si je suis un si extraordinaire prêtre, c’est d’abord et surtout parce que le Christ a fait de moi son envoyé, et qu’il se sert de mes si grandes faiblesses, de mes pauvretés et de mes limites pour annoncer au monde son amour ! Bien sûr, ça ne fait pas très racoleur pour la télé, ce genre de grandeur ! M’en fiche…

 

Je ne suis pas si extraordinaire que ça finalement : je n’ai ni liaison secrète avec une femme, ni relations obscènes qu’on prête parfois à tous les prêtres à cause de quelques uns. Je ne suis amoureux que de cette femme qui un jour à dit Oui de tout son cœur, de tout son corps. Je ne suis jamais habillé de manière excentrique ou provocante, au point de choquer quelques uns de mes paroissiens. Je n’ai pas l’intention de renier mon engagement. Depuis 10 ans, je suis prêtre, chrétien, pécheur, mais heureux de servir le Christ dans son Eglise. Je suis prêt à poursuivre la mission qu’il me confiera, pour sa plus grande gloire et le salut de mes frères en humanité !

 

Texte dédié à Julien…

Publié dans C'est tout moi !!!

Partager cet article

Repost0