Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nomination

Publié le par Xavier CORMARY

Un jour, j’ai dit OUI. Aujourd’hui, mon OUI est pour son NOM !

Mon évêque m’a appelé à poursuivre mon ministère à Carmaux à compter du 1er septembre 2015.

Le 4 juillet 1999, j’ai choisi de servir l’Eglise qui est à Albi. J’ai choisi le Christ.

Je lui ai donné ma vie. Et c’est Lui que je veux servir comme prêtre.

  • A tous ceux qui partagent ma foi, je veux demander leur fraternelle prière et le soutien de leur foi.
  • A tous ceux qui sont en chemin, qui ne connaissent pas le Christ, je veux dire que c’est Lui qui reste mon espérance et qui me donne de répondre à cette nouvelle aventure. Je souhaite à chacun de vivre cette rencontre avec Jésus qui donne à ma vie un élan extraordinaire.

Après 18 années passées dans le doyenné de Lavaur, c’est vers de nouveaux horizons, à Carmaux et dans le Ségala que le Seigneur m’attend.

Dans la joie de ces jours saints, dans la foi au Christ ressuscité, que grandisse un désir commun à tous de voir s’humaniser notre société pour que le plus fragile, le plus petit, soit toujours au cœur de nos préoccupations.

Nomination

Partager cet article

Repost0

L’'euthanasie, regarder la mort en face ?

Publié le par Xavier Cormary

 
La souffrance est une question qui reste sans réponse. Ou plutôt, la réponse de Dieu n'est pas une parole : c'est l'amour qui se livre sur la croix pour habiter de sa présence toute souffrance humaine. Dieu ne donne pas de leçon ou ne fait pas de discours sur la souffrance : il vient souffrir à nos côtés afin que tout homme puisse le rencontrer au coeur de son épreuve.
Nous voyons se multiplier les procédures judiciaires à l’encontre de personnes qui ont donné la mort à un proche ou un patient : le procès de ce médecin, condamnée à un an de prison avec sursis cette semaine, et l'infirmière acquittée, a occupé l'espace médiatique cette semaine. Il y a eu aussi le cas Vincent Humbert euthanasié par sa mère et son médecin ...
La question de l'euthanasie est pour moi un mystère. La demande du malade : c'est d'être délivré de toute douleur, ce n'est pas un VRAI désir de mourir. Qui voudrait profondément mourir ? Le malade veut vivre mais sans souffrance. Aujourd'hui, la médecine est capable de soulager la douleur, les méthodes et médicaments sont assez efficaces. On ne met pas assez en oeuvre ces traitements anti-douleur.
 
La vrai question de l'euthanasie concerne souvent plus l'entourage du malade que la malade lui-même. Nous réagissons devant la maladie qui défigure la personne, et nous éprouvons pitié ou horreur devant le mal qui gagne... Nous voulons (inconsciemment souvent) ne pas regarder la maladie en face et la mort qui adviendra de manière inéluctable. Alors quand la mort est lente, on voudrait la rendre plus douce, plus rapide, moins évidente, moins flagrante. Autant se débarrasser de la question rapidement. Car un jour, ce sera notre tour ! L'euthanasie est alors la réponse idéale.
 
Derrière cette question, se cache l'interrogation du sens de notre vie et du sens de la mort. La mort est devenue honteuse, scandaleuse. Dans le monde d'aujourd'hui, il faut cacher les morts : on ne meurt plus à la maison, on ne ramène pas le mort chez lui. On ne montre pas un mort à un enfant... Tout est vécu pour évacuer de notre société la mort et ce qui y est associé, ce qui y fait penser de manière réfléchie et responsable. A côté de cela, les dérisions du style Halloween vont se moquer de la mort, la singer afin de l'exorciser. On ne peut pas rire de la mort, alors on fuit sa réalité et on invente un monde où la mort est virtuelle : jeux vidéos ; films de guerre... la mort virtuelle est un jeu. La mort réelle est un drame.
A côté de ça, on assiste à un retournement de situation récent : la question de la Prévention routière est devenue tellement urgente qu'il apparaît nécessaire aujourd'hui de montrer la réalité : plus de 4000 morts sur les routes en France chaque année. Les campagnes de publicité n'hésitent plus : il faut choquer les automobilistesen leur montrant des scènes réelles afin qu'ils prennent conscience des dangers de la route... Chassez la mort, elle revient au galop... Elle  nous rattrape un jour ou l'autre.
 
Comme chrétien, je n'ai pas moins peur de la mort qu'un autre. elle me fait aussi mal qu'à un autre lorsqu'elle vient frapper un proche, un ami... Mais la mort n'est pas un trou, un vide, un non-sens. La mort est passage vers la lumière de Dieu. La mort n'est plus jamais victorieuse depuis que Jésus Christ a ouvert une brèche dans la nuit sans fin de la mort.
La mort reste un drame pour l'homme croyant, mais un drame devant lequel il n'est plus seul. Dieu habite même "les enfers" (ne pas confondre avec l'enfer !!!) et nous prend par la main pour vivre notre pâque.
 
Oui, on peut donner la vie par amour ! On peut aider à vivre jusqu'au bout par amour. Jamais je ne pourrai croire qu'on puisse donner la mort par amour, si ce n'est pas amour de soi-même !
 
Christ est ressuscité, en lui notre espérance !
L’'euthanasie, regarder la mort en face ?

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0

C'est quoi un chrétien ? Michel Quoist

Publié le par Xavier Cormary

"Le chrétien, c'est celui qui a entendu Dieu lui dire : je t'aime. C'est celui qui, croyant de toutes ses forces à et Amour infini, s'ouvre librement pour le recevoir, et se tournant vers ses frères, leur transmet cet Amour en leur donnant sa vie."

Publié dans Cékikadikoi

Partager cet article

Repost0