Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liber in veritate ?

Publié le par Miniritou

Petite anecdote de vacances en Lorraine... Je me rends dans la plus grande librairie généraliste de Metz pour acheter la dernière encyclique du pape Benoît XVI, Caritas in veritate, m'attendant à trouver ce texte en bonne place dans le rayon "religieux" assez fourni. Au premier coup d'oeil, rien ! Je parcours les étagères : rien ! Je me dis, il a dû être mis sur la table des nouveautés ! Après demande auprès d'une vendeuse, celle-ci me confirme ce que je craignais : ce livre n'est pas disponible... Pas disponible dans cette grande librairie, qui plus est à Metz, terre concordataire où n'existe pas séparation de l'Eglise et de l'Etat ! J'en suis consterné !

Ce texte présenté comme un texte important et fondamental dans le pontificat de Benoît XVI est introuvable 15 jours après sa publication dans une grande librairie ! Cette anecdote me pose au moins deux questions...

1- L'intérêt pour les textes magistériels, dès lors qu'ils ne traitent pas de sujets polémiques, comme la capote ou l'avortement, est très relatif, marginal, et le grand public ne saura donc rien de cette encyclique sur le développement intégral de l'Homme !

2- Le mode de communication du magistère, du pape, est-il encore adapté à notre société ? La publication de cette encyclique, à la veille du G8 qui s'est réuni en Italie début juillet, était-elle la meilleure période ? La symbolique était bien forte, mais les dirigeants du G8 n'ont sûrement pas pris le temps de lire ou de parcourir ce texte au moins avant de se retrouver à L'Aquila, ou avant d'aller rencontrer le Saint-Père... La forme des textes proposés par le Vatican, par l'Eglise, et leur mode de diffusion, même si les textes intégraux sont publiés dans la Croix, et sur le site du Vatican ou le site des évêques de France, pourra-t-elle rejoindre le plus grand nombre des "hommes de bonne volonté" qui cherchent matière à réflexion sur des sujets importants qui ne regardent pas uniquement les seuls chrétiens ? Une question demeure : quels modes de communications doivent être envisagés par l'Eglise pour non seulement proposer la foi, mais aussi pour défendre l'Homme dans sa dignité, aujourd'hui largement bafouée ? ...

La méthode des évêques de France pour aborder les Etats Généraux de la Bioéthique, avec la réflexion et les forums proposés par les évêques sur le sujet dans leur blog, me semble plus propice à permettre aux hommes d'aujourd'hui de découvrir le message de l'Evangile et les propositions de l'Eglise qui sont d'abord au service de la dignité de l'homme avant que d'être des partis pris idéologiques périmés imprégnés d'un conservatisme obscurantiste.
Que ceux qui ont des yeux et des oreilles, apprennent à faire place, sans préjugés, aux réflexions de l'Eglise. N'est-elle pas "experte en humanité" selon la belle expression du pape Paul VI ?

Publié dans Regards sur le monde

Partager cet article

Repost0

Le choix de Dieu … Pourquoi il a dit OUI ?

Publié le par Miniritou

Il a dit OUI le ritou ! Déjà 10 ans ! 10 ans de sacerdoce… Mais qu’est-ce qui a tout déclenché ? Qu’est-ce qui a provoqué ce OUI qui lui a fait choisir :
-le célibat plus qu’une vie de famille
-l’amour de Dieu plus que l’amour d’une femme
-le service de l’Eglise plus qu’un engagement humanitaire.
-le choix de Dieu face à tant d’autres choix possibles … ?



Le OUI de Xavier est un pari d’amour… Bien au-delà des apparences et des évidences, bien au-delà des conformismes ou des plans établis, Un Amour qui ne peut se contenter de demi-mesure, ou de demi-portion… Un amour qui prend tout, qui demande tout, qui attend tout, et qui appelle tout ! Le OUI du don qui veut être total est un doute perpétuel… Derrière le OUI, il y a des choix, des renoncements, mais aussi des perspectives, des bonheurs à goûter, des pages à écrire, avec l’encre de la fidélité et de la vraie liberté !

Le OUI de Xavier à Dieu qui se réalise dans son sacerdoce depuis 10 ans est avant tout un pari d’espérance. Dieu sait combler le cœur de celui qui attend tout de lui, non pour remplir le vide qui serait dû à l’absence d’alternative, mais l’espérance que Dieu sait répondre au-delà de toute mesure à ce qui pourra satisfaire sa soif humaine, sa soif de vie, de rires et de joies.

Le OUI de Xavier à l’Eglise est aussi un pari de foi. Foi en Dieu qui croit en l’homme, qui croit en l’humain, capable de Dieu au travers de sa faiblesse. Le prêtre n’est-il pas cet instrument qui laisse passer la grâce de Dieu au travers de son péché et de ses fêlures ? Choisir d’être prêtre ; c’est choisir de donner à Dieu la possibilité de faire d’un pauvre type un instrument de sa grâce.

Puisque Dieu a choisi de faire confiance à Xavier, puisque l’Eglise s’appuie sur des humains comme lui, alors, toi aussi, tu es capable de dire OUI. Dieu est même capable de te prendre au sérieux si tu oses ce OUI d’amour qui saura donner à ta vie toute sa grandeur !

Dédicace à Alanou qui m’a posé cette question : pourquoi as-tu dit OUI ?

Publié dans C'est tout moi !!!

Partager cet article

Repost0