Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lettre à un jeune qui ne comprend pas l'Eucharistie

Publié le par Xavier Cormary

Cher Thomas,

 

 

Aujourd’hui, c’est ta fête, et j’espère que tu pardonneras ma grande liberté de t’adresser ces quelques lignes alors que tu es plus préoccupé à attendre les résultats des épreuves du baccalauréat. Sache, en toute amitié, que ce qui suit n’a de valeur que par le temps que j’ai pris pour le rédiger, pensant encore souvent à notre partage au mois de janvier, étant encore bien étonné que tu avoues avoir pensé à être prêtre de Jésus-Christ, reconnaissant ton incapacité à croire en sa Présence dans le pain et le vin consacrés.

Tu seras peut-être agacé, dérouté ou bien embêté de lire encore quelques lignes, ce simple témoignage de foi d’un croyant qui veut partager ce qui est au cœur de sa vie, non pour convaincre mais pour exprimer ce qui lui paraît essentiel.

 

---------------------------------------------------

 

Je crois au Christ ressuscité, vivant à jamais, vainqueur de la mort, de la souffrance, tant de maux de notre existence, humanité transfigurée. Je crois au Christ vainqueur de la mort sur la croix, qui montre en écartant les bras qu’il veut rassembler tous les hommes, images du Dieu révélé. Sa mort nous dit par quelle vie, il veut nous unir dans sa paix, sans effacer les différences mais mettre en valeur en chacun sa Présence.

 

Le pain, le vin sont nos offrandes humbles et pauvres, sans intérêt pour Dieu qui sait se passer de nos prières et de nos dons. Il a pourtant voulu compter sur notre amour pour l’annoncer et accepter ces humbles hommages pour révéler la gratuité du don qu’il fait à l’humanité. Le plus beau don, c’est à jamais qu’il nous l’a fait en envoyant le Premier-Né, son Fils unique, pour manifester l’Amour sans fin qu’il veut donner. En agréant ces dons sans gloire, il reconnaît que dans l’histoire, son plus beau don a réveillé en nous le désir insaisissable de goûter Dieu tel qu’il se donne. Ces dons sans valeur, il les transforme en don parfait pour l’unité, repas d’Amour qui nous fera trouver la Paix en lui.

 

Son Corps livré nous est donné pour rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés, divisés par tant de bagarres, de luttes et d’événements. Il veut que nous soyions son Corps, un Corps vivant de charité, dans l’espérance et la foi que son amour partout vaincra. Son Corps « humain », c’est notre Eglise, vivante par la foi des hommes qui la font vivre par l’Esprit. Elle vit d’amour et de pardon, au travers des turbulences humaines qui défigurent bien souvent son vrai visage de Mère attentive. Mais elle vit par le Corps du Christ, qui irrigue la vie de ses membres et les transforme en Dieu lui-même en visant  pour eux l’éternité.

 

Ce grand mystère de la foi me fait vivre et me donne courage, en pensant que c’est Dieu lui-même qui agit dans mon cœur, par mes bras, le Christ vivant ressuscité reçu dans l’insignifiante hostie. Il est au cœur de toute ma vie. Ce don de Dieu pour tous les hommes doit se poursuivre aujourd’hui, au travers d’humbles mains humaines consacrées dans la liberté.

C’est pour cela que, avec la grâce de Dieu, je suis prêtre : pour donner aux hommes mes frères, cette nourriture sacrée, le pain de la vie éternelle.

 

Que Thomas, l’incrédule, te soutienne dans cette nouvelle étape de ta vie étudiante. Qu’il t’accompagne pour t’aider à le reconnaître lui « Mon Seigneur et mon Dieu ».

C’est ma prière, c’est ce que je demande pour toi au Seigneur.

 

                                                                           Xavier Cormary, prêtre

 

 

C’est un non-chrétien (Gandhi) qui a dit :

« Dans un monde où tant de gens ont faim, Dieu ne peut se donner que sous l’apparence du pain »

Publié dans Eucharistie

Partager cet article

Repost0

la foi au fil du blog : blogs de curés

Publié le par Miniritou

Eglise.jpg
Les prêtres bloggeurs sont de plus en plus nombreux ! Hier au JT de France 3,  Emmanuel Pic, prêtre à Dijon ( blog ici)  ainsi que l'ami Coolus, le papa du lapin bleu ( blog ici) ont expliqué pourquoi, grâce à leur blog, ils partageaient leur foi sur le net  !


Des jeunes chrétiens aussi se lancent dans "l'aventure blog" sans complexe : au nom de leur foi ,  ils partagent ce qui les fait vivre, ce qui leur tient à coeur, leurs questions, leurs doutes !

Sans doute que de nos jours, beaucoup de personnes revendiquent une autonomie et une foi personnelle, indépendante de toute "institution" de toute "église". Pourtant, quand on a fait le tour de notre petit monde, quand on s'aperçoit que le message de Jésus a tout de même été porté par des croyants, depuis des siècles, que ces croyants n'ont souvent pas été à la hauteur de la grandeur et de la noblesse dont le message de Jésus est le signe, on se rend compte que l'on a quand même besoin de l'Eglise pour connaître le vrai visage de Dieu !
Et, dans l'anonymat du web, nombre de personnes qui cherchent encore des réponses à leur questions spirituelles, viennent vers l'Eglise sans en avoir l'air !
Ils n'oseront jamais aller rencontrer un prêtre : sonner au presbytère pour avouer leurs questions ! L'internet a ce formidable avantage de permettre l'accès à des mondes si différents : le meilleur ou le pire au coeur de l'humanité !
Pour ce qui me concerne, la foi n'est pas un étendard ! C'est un chemin, un questionnement permanent.
Les commentaires hostiles sur mon blog ont été rares jusqu'à ce jour. Une réaction récente, pleine de fiel contre les cathos me laisse penser que le public visiteur arrive parfois de manière involontaire sur mon blog. Extrait : " Vous autres les croyants de quelconque religion que ce soit, vous êtes les personnes les plus stupides qui soit."  Je crois que le malentendu persistant entre les hommes d'aujourd'hui et l'Eglise sera levé par un nouveau visage d'Eglise : Croyant et prêtre, je ne suis pas "au dessus", pour enseigner, pour dicter les conduites, pour affirmer des idées toutes digérées. L'Eglise a un message de vie à porter, à proposer aux hommes. Dans une société asphixiée, où la facilité et la superficialité écrasent le faible et le petit, dans une société où les nouveaux Dieux se nomment  fric et pouvoir, le message que porte l'Eglise reste le message de Jésus ! Et ce message là parle encore à tout homme chercheur de vérité !

Si tu cherches la vérité, ouvre l'Evangile et rencontre des croyants, en chair et en os ! Certains te décevront, c'est sûr, mais si ils aiment sincèrement le Christ, ils t'aideront à le rencontrer aujourd'hui , malgré leurs pauvretés !

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0

Adoption ou avortement : un droit ? Mon choix ? Quelle liberté ?

Publié le par Miniritou

Non seulement l'avortement est un drame, et la dernière campagne publicitaire financée par la région Ile de France le passe sous silence, pire avec le slogan choisi, il semble clair que l'acte qui met fin à la vie d'un être humain est présenté comme une dent de sagesse à arracher, comme une verrue à enlever.
Les élus d'Ile de France ont-ils prévu un financement pour accompagner la détresse des femmes avant ou après l'avortement ? L'Eglise catholique, ardente défenseur de la vie, a toujours soutenu et oeuvré dans de nombreuses associations en ce sens : Mère de Miséricorde, par exemple, fait un travail remarquable auprès des femmes.

Paradoxe de notre temps : 25 000 demandes d'adoptions en France en 2007 et seulement 3000 demandes satisfaites, avec des enfants majoritairement étrangers ... Plus de 50 000 avortements en Ile de France .. Cherchez l'erreur !

Et il n'y a rien d'autre à faire ? Rien d'autre à espérer des pouvoirs publics que de jeter  l'avenir  de notre pays,  dans des sacs poubelles que l'on conduit à l'incinérateur ! ?
Je connais  plusieurs couples qui ne peuvent pas avoir d'enfant. Grande est leur détresse ! longue est leur attente !

Pourquoi les lois de la République ne permettent pas  à une maman en détresse  qui ne pourra pas assumer l'éducation  d'un enfant de  le "donner" à des parents  qui seraient heureux d'accueillir un sourire de bébé dans leur foyer ! 

Quel parcours du combattant : des mois d'attente interminables  pour espérer  avoir un agrément  qui sera un hypothétique  contrat pour une éventuelle adoption !
Parce que je crois que toute vie humaine est un trésor, parce que certains n'ont pas de respect et parce que d'autres voudraient des enfants qu'ils n'auront jamais, je veux militer et m'engager pour que ces choses changent !
Je vais d'ailleurs écrire en ce sens à mon député !

Publié dans coups de gueule

Partager cet article

Repost0

A la mi-carême, rigolons tout de même !

Publié le par Miniritou

Ce sont deux copains, amateurs de foot au point qu'il ne s'est pas passé un seul
dimanche depuis plusieurs années, sans qu'il ne jouent un match avec leur équipe
locale.
Ces deux copains footballeurs se demandent souvent si, au paradis il leur sera
possible de continuer à jouer au foot.
Un jour, le destin frappe un des deux copains (un banal accident de voiture).
Quelques temps après, le mort réapparaît sous l'apparence d'un fantôme à son ami
encore vivant.
Le vivant s'apprête à lui demander si effectivement le foot se joue aussi au
Paradis. Mais le fantôme parle le premier et lui dit: -J'ai deux nouvelles pour
toi, une bonne et une mauvaise.
La bonne, c'est que OUI, on joue au foot au Paradis.
La mauvaise, c'est que tu joues cet après-midi.



Au ciel on organise le match annuel entre l'équipe du Paradis et celui de
l'Enfer. Jésus, en tant qu'entraîneur de l'équipe du Paradis, sélectionne ses
joueurs. Saint Pierre s'approche et demande:
Saint-Pierre:- Dis, Jésus, je pourrai jouer? Je suis un bon attaquant.
Jésus: - C'est hors de question. Avec ton sale caractère tu vas encore te faire
expulser dès le début du match, comme l'année dernière ou tu as cassé la jambe
de Belzébuth et empoigné l'arbitre!
Saint Pierre insiste et finalement Jésus cède et accepte qu'il joue mais à la
condition absolue que au moindre écart de conduite il sera immédiatement renvoyé
à faire le concierge du Paradis.
Le match commence. Jésus, trop occupé par son travail, écoute le match à la
radio depuis son nuage. Tout à coup on entend:
Speaker: '- Saint Pierre EXPULSÉ !'
Saint-Pierre apparaît immédiatement devant Jésus qui, furibond, lui demande se
qui c'est passé.
Saint-Pierre lui raconte, encore tout essoufflé:
Saint-Pierre: '- Excuse-moi Jésus, voila se qui c'est passé: je venais de
récupérer la balle devant notre goal et je commence à courir vers l'avant, je
passe la balle à l'archange Gabriel, je dépasse deux défenseurs des diables, je
reçois de nouveau la balle (Il s'excite de plus en plus en racontant), je
dribble encore deux défenseurs, je passe la balle vers St Paul...
La tension devient épouvantable, même Jésus est pris par le suspens...
Jésus: '- Continue..'
'St Paul me renvoie la balle, je suis à la limite du hors-jeu, je suis SEUL
devant le gardien, je le DRIBBLE, et je TIIIIRRE.....
'- ET .... ????'
'- Et je rate !!!!'
'- NOM DE DIEU !!!' s'écrie Jésus
- Et bien c'est exactement ce que j'ai dit !



C'est l'histoire d'un curé et d'un chauffeur de bus qui se retrouvent devant St.
Pierre. Le curé est irréprochable alors que le chauffeur roulait si mal qu'il a
causé un nombre incalculable d'accidents.
St. Pierre envoie le chauffeur tout de suite au paradis mais refuse le curé.
Le curé proteste:
' Voici un très mauvais conducteur qui n'est même pas chrétien,
Moi, homme de Dieu, à son service pendant toute ma vie,
je n'ai pas le droit au paradis alors qu'un chauffard y a droit.
C'est pas juste!'
St. Pierre répond:
' Pendant que vous faisiez une messe tout le monde dormait.
Alors que le chauffeur conduisait si mal que tout
le monde priait.'


Le pape meurt et arrive au paradis. Il frappe à la porte et se retrouve nez à
nez avec un ange à la mine tibulaire.
- Euh, bonjour, je suis le pape, je voudrais entrer au paradis ?
- C'est qu'on n'entre pas comme ça, et puis d'abord qu'est-ce que c'est, un pape ?
- Ben je suis le successeur de Saint Pierre, quoi ! D'ailleurs ce ne serait pas
vous, Saint Pierre ?
- Moi, pas du tout, je suis Gabriel.
- Bon... Mais vous connaissez sûrement les Chrétiens, quoi, l'Église ? Eh bien
moi, je suis le chef de l'Église.
- Vous pouvez être chef de ce que vous voulez, ça ne change rien ici.
- Enfin, demandez au moins à votre Patron, Il doit être au courant, Lui.
L'ange va voir le Patron et lui expose la situation.
- Comment tu dis ? Le pape ? Non, ça ne me dit rien.
- Il a dit aussi qu'il était le chef des Chrétiens.
- Attends, oui, ça me rappelle bien un truc. Ah, oui ! C'est le fan club que le
fiston a fondé il y a 2000 ans. Ça marche toujours ?

Au début, les gens ne croyaient pas en Jésus : Ils ne s'y fiaient pas.
Après, ceux qui l'ont cru s'y fiaient !


Quelle est la direction pour trouver ses parents d'après la Bible?
- Le Nord. Parce que 'Honore ton père et ta mère'

Publié dans Humour

Partager cet article

Repost0

Etre prêtre...

Publié le par Xavier Cormary

Voici mon ambition sacerdotale. Madeleine Delbrêl l'a exprimée avec des mots qui me rejoignent et me touchent ! Je n'arrive certainement pas à vivre cet idéal. On m'a envoyé ce texte voici quelques jours. je me réjouis de le faire partager à tous ceux qui viennent sur ce blog !


Un prêtre qui soit un vrai prêtre

L'absence d'un vrai prêtre est, dans une vie, une détresse sans nom. Le plus grand cadeau qu'on puisse faire, la pus grande charité qu'on puisse apporter, c'est un prêtre qui soit un vrai prêtre. C'est l'approximation la plus grande qu'on puise réaliser ici-bas de la présence visible du Christ. Dans le Christ, il y a une vie humaine et une vie divine. Dans le prêtre, on veut trouver aussi une vie vraiment humaine et une vie vraiment divine. Le malheur, c'est que beaucoup apparaissent comme amputés soit de l'une soit de l'autre.
Il y a des prêtres qui semblent n'avoir pas pesé les difficultés d'un laïc, d'un père ou d'une mère de famille, à leur véritable poids humain. Ils ne réalisent pas ce que c'est vraiment, réellement, douloureusement, qu'une vie d'homme ou de femme.
Quand les laïcs chrétiens ont rencontré une fois un prêtre qui les a «compris» qui est entré avec son coeur d'homme dans leur vie, dans leurs difficultés, jamais ils n'en perdent le souvenir.
A condition toutefois que, s'il mêle sa vie à la nôtre, ce soit sans vivre tout à fait comme nous. On a besoin également que le prêtre vive d'une vie divine. Le prêtre, tout en vivant parmi nous, doit rester d'ailleurs.

Publié dans Sacerdoce

Partager cet article

Repost0

JESUS-CHRIST AU CŒOEUR DE MA VIE

Publié le par Xavier Cormary

 


Jésus, le pauvre parmi les pauvres
Tu es né sans abri, parmi les marginaux.
Jésus, tu as vécu ta vie d’enfant
Parmi les autres enfants de Nazareth.

Jésus, envoyé de Dieu, tu te fais proche de ceux que la vie a éprouvé
Jésus Maître et docteur, tu enseignes aux hommes le vrai visage de Dieu.
Tu dévoiles l’Amour et tu le sèmes dans les cœurs.
Jésus, homme au milieu des hommes,
Ta colère surprend, tes larmes nous émeuvent ;
Ta condamnation et ta mort nous semblent bien injustes,
Jésus, tu marches avec nous sur nos chemins de vie.

Christ, tu accomplis les signes du Royaume :
Les aveugles voient, les boiteux marchent.
Christ, tu es Messie de la Bonne Nouvelle,
Tu as voulu associer des pécheurs à ta mission d’amour.
Christ, tu es sauveur pour tous ceux qui te font confiance.
Tu apprends à tout homme qu’il a Dieu pour Père.

Christ et Seigneur, mort et ressuscité,
Tu prends sur toi le poids de nos fautes
Tu te relèves de la mort pour nous dire l’Amour.
Christ et Seigneur monté aux cieux, régnant sans fin,
Tu envoies ton Eglise annoncer l’Evangile
Tu lui donnes l’Esprit qui règne dans les cœurs.

Seigneur Jésus, tu connais ma vie et mon histoire.
Tu sais mieux que personne ce qui remplis mon cœur.
Seigneur Jésus, je ne suis pas meilleur qu’un autre.
Tu m’apprends la valeur infinie du vrai trésor du Royaume.
Seigneur Jésus, je ne sais pas trop ce que tu attends de moi.
Tu es avec moi chaque jour jusqu’au grand face à face.

Seigneur Jésus-Christ, je crois que tu m’appelles à ta suite.
Tu n’attends de moi qu’une chose : que j’ouvre mon cœur à ton amour.
Seigneur Jésus Christ, Je crois que tu es mon bonheur
Tu es la joie de mon cœur parce que je t’accueille en tout homme.
Tu es la joie de mon cœur parce que tu es au fond de mon cœur.


Xavier Cormary, 27 juin 1997

Publié dans Textes pour prier

Partager cet article

Repost0

Prêtre, célibataire, et heureux

Publié le par Miniritou

             En ces jours qui nous tournent vers la grande fête de Pâques, est-il meilleur moment pour réfléchir à sa manière de vivre que le carême ? Examiner mes choix, mes aspirations, mes désirs profonds, les sentiments qui m’habitent.

Souvent, on me demande si le célibat n’est pas un lourd fardeau. Je rencontre des couples et des familles dont la vie est marquée par bien des difficultés. Je ne crois pas que le célibat soit plus facile à vivre que la fidélité dans la relation conjugale et la disponibilité nécessaire à une vie familiale épanouie. Il ne l’est pas moins non plus. C’est vrai que la solitude est parfois lourde. C’est vrai que le manque affectif est palpable, bien réel, concret. C’est clair que la relation spirituelle, la vie de prière, et même la disponibilité à l’écoute et à l’accueil de tous que procure le célibat, ne remplacent pas une personne proche, quelqu’un que l’on puisse chérir et prendre dans ses bras comme aucune autre personne ne peut le faire.

  Que dire du célibat, de mon célibat ? Je l’ai d’abord accepté comme une condition pour être prêtre puisque je me sentais appelé à donner ma vie aux autres, et à travers eux, à Dieu. Aujourd’hui, je le choisis comme un élément fondamental de ma vie de prêtre. Pour moi, c’est une cohérence profonde de mon sacerdoce que j’affirme dans mon célibat : à chaque messe dire avec Jésus, au nom de Jésus : « Ceci est mon corps livré pour vous » et c’est tout le don de moi-même dans le célibat qui prend sens dans la lumière du Christ qui se donne à chaque messe. Je donne mon corps et je donne mon cœur. Je donne ma vie… J’essaye de vivre la fidélité à cet engagement.

 

  C’est d’abord aujourd’hui un choix pour dire à ceux qui me connaissent comme à la face du monde : Dieu est dans ma vie, il est capable de me faire renoncer à une vie affective de prédilection, pour ouvrir mon cœur à toutes les affections humaines.

 

  Amis, frères et sœurs en Christ, proches ou lointains, votre affection est pour moi le socle de mon célibat consenti pour que je reste heureux dans mon ministère au service de tous.

 

  Hommes et femmes indifférents à l’amour de Dieu, vous êtes ma raison d’être et de demeurer dans le célibat, au nom de l’Evangile pour que Dieu soit reconnu et aimé !

 

Publié dans C'est tout moi !!!

Partager cet article

Repost0

Grandeur et limites de ton sacerdoce

Publié le par Anonyme

C’est moi qui t’ai choisi

 
˜
 

Si tu savais le don de ta vocation !

Tu connaîtras sans doute des heures assez sombres pour la regretter,

mais tu passeras l’éternité à t’en émerveiller !

 

Je t’ai choisi du milieu de mon peuple

pour y célébrer, jour après jour,

ma nouvelle et éternelle Alliance d’Amour ;

tu ne pourras jamais rien faire de plus grand

que de leur rendre présents les gestes libérateurs de ma Pâque.

 

Je t’ai choisi du milieu de mon peuple,

pour proclamer, à temps et à contre-temps,

une Parole qui te dépasse et ne t’appartient pas.

Ne t’imagine jamais posséder la Vérité,

essaie seulement, humblement, d’en témoigner le moins mal possible !

 

Avec moi, tu porteras, sur tes épaules, la brebis perdue,

tu pardonneras au fils prodigue,

tu t’assiéras à la table des méprisés,

tu laveras les pieds des pauvres.

Au-delà des fatigues de la route,

au-delà de tes peurs et de tes doutes,

comme Pierre, tu témoigneras de la victoire de la foi.

 

Ne t’épouvante pas des échardes dans ta chair,

elles témoigneront, aux yeux des hommes, que ma grâce suffit

et que mon appel est un amour gratuit.

Homme-de-peu-de-foi et fragile,

tu porteras ma puissance de résurrection,

de libération et de réconciliation dans un pauvre vase d’argile ;

 

Tu devras parfois assumer l’échec,

te décharger du poids de tes projets,

pour franchir, plus léger, le mur d’une impasse

au-delà duquel la lumière de mon appel t’illuminera à nouveau.

 

Enraciné dans la terre des hommes,

séduit par le dessein d’amour de mon Père,

animé par la puissance de l’Esprit-Saint,

tu es désormais associé à mon unique Sacerdoce,

c’est moi qui t’ai choisi du milieu de mon peuple

pour que tu portes du fruit et un fruit qui demeure !

Publié dans Sacerdoce

Partager cet article

Repost0

Journée Diocésaine des jeunes dans le Tarn :

Publié le par Miniritou

Samedi 15 mars 2008 à Albi
pour les jeunes à partir de 15 ans...
JDJ---Albi-15-mars-2008.JPG
15h30 : Festival avec de nombreux ateliers
21h : Concert avec le groupe DEKLIC
Marche aux flambeaux dans le vieil Albi
Veillée festive à la cathédrale Ste Cécile.
des bus assurent le ramassage aux quatre coins du Tarn.
Participation tout compris : 15 €
Contact : 05.63.48.18.49 ou  06.64.10.20.49
www.pastorale-jeunes-albi.com

Publié dans Mes paroisses

Partager cet article

Repost0

Qui est Dieu ? Réponse d'un enfant de 8 ans...

Publié le par Xavier Cormary

 

 

Un des principaux travaux de Dieu est de faire des gens... Il les fait pour remplacer ceux qui meurent, pour qu’il y ait assez de monde pour s'occuper des choses sur la terre... Il ne fait pas des adultes, seulement des bébés... Je pense que c'est parce qu'ils sont plus petits et plus faciles à faire... Comme ça, Il n'est pas obligé de perdre son temps à leur enseigner à parler et à marcher... Il peut tout simplement laisser ce travail aux mères et aux pères...

 

Le deuxième travail le plus important de Dieu est d'écouter les prières... Il y en a beaucoup puisque certaines personnes, comme les moines et d'autres prient en d'autres temps qu'avant de se coucher...

Dieu n'a pas le temps d'écouter la radio, la télé à cause de cela... Comme Il entend tout, il doit y avoir beaucoup de bruit dans ses oreilles, à moins qu'Il ait trouvé un moyen de les mettre à Off...

Dieu voit tout et entend tout et est partout, ce qui le tient pas mal occupé... Alors vous ne devriez pas gaspiller son temps â essayer de passer par-dessus votre mère ou votre père pour demander des choses qu'ils ont dit que tu ne pouvais pas avoir...

Les athées sont des gens qui ne croient pas en Dieu... Je ne pense pas qu'il y en ait dans notre village... En tout cas il n'y en a pas qui viennent â notre église…Jésus est le Fils de Dieu... Il faisait tout le travail difficile comme marcher sur l'eau, faire des miracles et essayer d'enseigner des gens qui ne voulaient rien savoir de Dieu... Ces gens étaient fatigués de se faire prêcher, alors ils l'ont crucifié... Mais il était bon et gentil, comme son Père, et Il a dit à son Père de leur pardonner parce qu'ils ne savaient pas ce qu'ils faisaient. Son Père a dit O.K...

Son Père appréciait tout ce qu'Il avait fait et son dur travail sur terre... Alors, il Lui a dit qu'Il n'avait plus besoin d'aller sur la route et qu'il pouvait rester au ciel... Et c'est ce qu'Il a fait... Maintenant, il aide son Père à écouter les prières et à voir quelles choses son Père doit régler Lui­-même et lesquelles il peut régler lui-même sans déranger Dieu... Comme une secrétaire, mais en plus important...

Vous devriez toujours aller à l'église le dimanche parce que cela rend Dieu heureux, et s'il y a quelqu'un que vous voulez rendre heureux, c'est Dieu... Ne manquez pas l'église pour faire quelque chose que vous pensez plus amusant comme aller à plage... C'est mal!!! D'ailleurs, le soleil ne se montre pas avant midi à la plage de toute façon...

Si vous ne croyez pas eu Dieu, en plus d'être un athée, vous allez vous sentir seuls parce que vos parents ne peuvent pas aller partout avec vous, comme au camp mais Dieu le peut... C'est bon de savoir qu'Il est près de vous quand vous avez peur dans le noir ou quand vous ne pouvez pas nager et que vous vous faites jeter à l'eau par des grands...

Mais, vous ne devriez pas seulement penser à ce que Dieu peut faire pour vous... Je pense que Dieu m'a mis ici et qu'Il peut me reprendre eu n'importe quel temps, comme il Lui plaira...

Et c'est pourquoi je crois Dieu !

Publié dans Textes de réflexion

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>