Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des millions d’Innocents outragés

Publié le par Miniritou

Les saints Innocents, ces enfants de Bethléem massacrés par le roi Hérode après la naissance de Jésus, furent les premiers d’une très longue liste de petits, fragiles, sans défense, écrasés par l’avidité, la suffisance et la soif de domination des grands.

Aujourd’hui, ils s’appellent Outragés, les enfants victimes de sévices ou d’abus sexuels, de la part de puissants intouchables, d’enseignants, d’éducateurs, de prêtres ou de parents, coupables de la pire ignominie  sur l’innocence bafouée.

Aujourd’hui, ils s’appellent Exploités, les enfants réduits en esclavage, obligés à se prostituer pour satisfaire les porcs, privés de leur enfance pour servir les intérêts économiques ou satisfaire les fantasmes des grands assoiffés de profits ou de plaisirs…

Aujourd’hui, ils s’appellent Chosifiés, les enfants éliminés avant même leur naissance, considérés comme une chose sans dignité s’ils n’ont pas été désirés…

Aujourd’hui, ils s’appellent Rejetés, les enfants abandonnés, délaissés, livrés à eux même et à tous les dangers dans la rue ou devant leurs écrans, obligés d’exister par procuration quand ils n’ont pas le droit à être aimés.

Aujourd’hui, ils s’appellent Oubliés, les enfants qui meurent sous les bombes ou sous les balles, en Syrie ou à Paris, à Gaza ou au Rwanda, dans les églises ou dans les mosquées, victimes collatérales des fanatismes et des ambitions de quelques uns.

Aujourd’hui, ils s’appellent Condamnés, les enfants qui fuient leur pays, bravant  les dangers et les peurs pour s’exiler dans un pays inhospitalier qui les considèrera comme des doryphores…

Aujourd’hui, ils s’appellent Ecartelés les enfants victimes du divorce ou de la séparation de leurs parents, qui se déchirent et répandent leur amertume en prenant leurs enfants en otage.

Aujourd’hui, ils s’appellent Fabriqués, les enfants mis en route dans un ventre loué, achetés ou inventés par des techniques ou des moyens pour ceux qui veulent « un enfant à tout prix » !

 

Enfants innocents, de tous âges et de tout pays, massacrés et tués, exploités et écrasés : c’est l’avenir de l’Humanité qu’on assassine quand on touche à un enfant. Que Dieu prenne en pitié les bourreaux sans cœur ni sans âme, et qu’il accueille votre Innocence pour qu’elle apporte aux hommes la paix et le respect de toute vie humaine.

Des millions d’Innocents outragés

Partager cet article

Repost0

Des fleurs au milieu des épines, des lumières au cœur de la  nuit

Publié le par Miniritou

Il n’est pas rare d’entendre les gens se lamenter sur ce qui ne va pas dans ce monde : l’indifférence et la solitude, la corruption et le favoritisme, l’insécurité et la perte des valeurs de solidarité et de partage, la délinquance et le chômage… La liste de griefs pourrait ressembler à une liste noire adressée au Père Noël … On a rarement l’occasion de poser un regard d’espérance sur ce qui va bien, ce qui est beau et digne d’être mis en lumière !

 Un journaliste demandait un jour à Mère Teresa de Calcutta, qui soignait les lépreux dans les bidonvilles en Inde ce qu’il faudrait changer pour que cela aille mieux dans l’Église et dans le monde. La réponse est venue, simple et limpide : "Ce qu’il faudrait changer ? Mais vous et moi, cher monsieur !" 

On peut toujours se lamenter, et désespérer face à tant de maux  et de détresses. La plus  grande pauvreté que Noël nous enseigne : ce sont les portes qui se ferment face à la fragilité d’une femme enceinte.  Noël, c’est l’occasion de prendre vraiment un chemin de conversion pour nous habituer à reconnaître Dieu qui vient frapper à notre porte : ouvrirons-nous nos cœurs en changeant véritablement nos manières de penser et d’agir ? Ferons-nous cet effort pour que Jésus soit accueilli, même dans un cœur qui ressemble à une étable froide et pas très propre ! N’attendons pas que le monde change pour nous convertir : Noël, c’est aujourd’hui, Noël c’est pour toi, c’est pour moi.

Noël C’est une lumière dans la nuit qui resplendit au dessus d’un cœur ouvert et accueillant, prêt à laisser Dieu s’installer chez Lui ! Dieu avec nous, Emmanuel !

Partager cet article

Repost0

La véritable histoire du Père Noël

Publié le par Famille Chrétienne

Le courrier du Père Noël
 
Des milliers d'enfants avaient déjа posté leurs lettres а la célèbre adresse : Père Noël, pôle Nord, HOH OHO, Canada.
Le joyeux bonhomme, affairé а l'organisation de la grande nuit du 25 décembre, n'avait plus le temps de s'occuper du courrier. Il avait choisi des lutins, parmi les plus âgés, pour répondre aux enfants en son nom. Tous recevaient une réponse, tempête de neige ou non, à moins d'une grève des postes. Le Père Noël y tenait plus qu'à ses rennes.
Mais les demandes des enfants dépassaient souvent les simples jouets à la mode. Certains voulaient un petit frère ou une petite sœur, d'autres un papa, une maman, la santé... Les lutins ne savaient plus trop quoi répondre. Ils en parlèrent au Père Noël. «C'est toujours la même chose, leur dit-il, mais je pense que c'est encore pire cette année. Les enfants veulent ce que je ne peux pas vraiment leur donner : la paix et l'amour. Et je n'ai qu'une seule nuit pour ne pas les décevoir. Il faut que j'en parle à l'Enfant de Bethléem.»
Ce n'était pas sa faute au Père Noël s'il était plus populaire que Lui dans le cœur de tant d'enfants : dès novembre, la publicité ne parlait que de son traîneau rempli de cadeaux. Pourtant, il savait que Jésus seul pouvait combler les enfants déçus par la vie. Sans ce divin enfant, serait-ce encore Noël ? pensa-t-il, en caressant de sa main droite sa grosse barbe blanche.
Le lendemain matin, il sortit tout joyeux de sa maison de glace et entra dans l'atelier des lutins. Il alla vers les anciens et leur dit de sa voix tonitruante : «Tous les soirs, vous m'apporterez les lettres d'enfants tristes, et nous les lirons à Jésus. Il connaît chaque enfant par leur nom. Il nous inspirera ce que nous devons écrire. Lui seul peut allumer une étoile dans le cœur de chacun. Faisons-Lui confiance !»
C'est ainsi que le Père Noël, malgré ses nombreuses occupations, répondit aux enfants malheureux. Tous les soirs, avant de se coucher, il priait leurs anges gardiens de les guider vers l'Enfant-Dieu.
Vous entendrez peut-être les anges reprendre le cantique de louange au «nouveau-né emmailloté et couché près d'une mangeoire» (Le 2, 12), entre Marie et Joseph «Gloire а Dieu au plus haut des Cieux, et paix sur la Terre aux hommes qu'Il aime» (Le 2, 14). Une étoile brillera alors dans les yeux d'un enfant.
 
 
D'après la chronique de Jacques Gauthier
Famille Chrétienne n° 1405
La véritable histoire du Père Noël

Partager cet article

Repost0

Pourquoi Jésus est infiniment meilleur que le Père Noël...

Publié le par inconnu

On dit que le Père Noël vit au Pôle Nord.

Jésus est partout.

Le Père Noël ne te visite qu'une fois par an.

Jésus est toujours présent à tes côtés.

Le Père Noël remplit tes chaussettes de cadeaux.

Jésus comble tous tes besoins.

Le Père Noël s'introduit par la cheminée sans y être invité.

Jésus se tient à la porte de ton cœur et II frappe. II entre dans ton cœur quand tu L'y invites.

II faut scruter l'horizon pour apercevoir le Père Noël.

Jésus est toujours proche de ceux qui L'aiment.

Le Père Noël t'autorise à s'asseoir sur ses genoux.

Jésus te donne du repos dans ses bras.

Le Père Noël ne connaît pas ton nom, il peut tout juste te demander : "Salut petit garçon ou petite fille, quel est ton nom?":

Jésus te connaît par ton nom avant même la naissance. Non seulement Il connaît ton nom, mais II connaît aussi ton adresse. II connaît ton histoire et ton avenir et II sait même combien de cheveux tu as sur la tête.

Le Père Noël a un gros ventre plein de soupe.

Jésus a un coeur plein d'amour.

Tout ce que le Père Noël peut t'offrir, c'est un encouragement en marmonnant joyeusement "Ho, ho, ho!'.

Jésus t'offre la santé, l'aide et l'espoir.

Le Père Noël dit : "Tu ferais mieux de ne pas pleurer". 

Jésus dit : " Repose-toi sur moi, pour tous tes soucis, car moi seul prends soin de toi".

Le Père Noël met des cadeaux sous le sapin.

Jésus s'est offert Lui-même pour toi en mourant sur le bois de la croix…

 

                                                         Auteur américain anonyme

Pourquoi Jésus est infiniment meilleur que le Père Noël...

Publié dans Noël, conte, père Noël, Jésus

Partager cet article

Repost0

Notre Père : une traduction actualisée

Publié le par Miniritou

Notre Père-Mère qui es aux vieux,

Que mon nom soit acclamé,

Que mon heure de gloire vienne,

Que ma volonté soit fête,

Grâce à la bière et aux logiciels.

Donne-moi aujourd’hui  notre joint de ce jour

Pardonne-nous puisque tu pardonnes tout

Et que je ne sais pas pardonner à ceux qui ont profité

Et laisse-nous tomber dans les filets du démon

Mais délivre-moi de toi.

Car c’est à moi qu’appartiennent

L’indifférence, le relativisme et la vanité 

Pour les siècles des siècles.

Amen

Notre Père : une traduction actualisée

Partager cet article

Repost0

Le Père Noël, cet imposteur…

Publié le par Miniritou

Quand le Père Noël aura pris toute la place...

Quand les seuls cadeaux seront ceux qui rempliront les poches des commerçants...

Quand la fièvre acheteuse se sera emparé de tout et de tous...

Quand la réussite de Noël se mesurera au nombre de dindes qui seront passés à la casserole... 

Quand le bien manger et le bien boire, si possible avec gaspillage organisé, fera oublier ceux qui crèvent de faim...

Quand les illuminations et les guirlandes électriques auront remplacé la quête de la vraie Lumière...

Quand les retrouvailles en famille se limiteront à des vœux formels, à des paroles convenues, et à des habitudes nécrosées...

Quand les cloches sonneront dans le vide et dans le froid sans plus atteindre les cœurs anesthésiés...

Quand le petit Jésus de plâtre ou de cire aura été chassé de nos places ou de nos vitrines pour cause de laïcité intolérante, et que la crèche dans nos maisons restera au grenier...

Quand le sapin de Noël en plastique sera une décoration comme une autre...

Quand la porte de nos cœurs se fermera sur nos certitudes, incapables de nous émerveiller pour revenir à la source du premier Noël,

 

alors ce sera la fin ou la faim…

 

Alors le combat entre le gros bonhomme rouge qu’on voit partout, mais qui n’existe que dans les rêves, et le bon Dieu, qui se cache derrière le visage d’un petit enfant depuis 2000 ans, ce combat là aura cessé.

 

Pour le meilleur ou pour le rire ? HO HO HO ! Noël, c’est bien la fête de l’amour fou de Dieu. Mais quel est donc ce Dieu qui fait toujours le même chemin pour rejoindre notre humanité !

Le Père Noël, cet imposteur…

Partager cet article

Repost0

Chrétiens, nous sommes une minorité, pas une médiocrité !

Publié le par Miniritou

Des personnes au chômage ici et là, des familles monoparentales dans la cité du Cérou et des jeunes en difficulté scolaire tiraillés entre leurs parents divorcés… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des associations vivantes dans tout le Ségala et des soignants humains, des services sociaux attentifs et des bénévoles actifs… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

De la pauvreté et de la détresse dans les anciennes cités minières, des gens éblouis par l’argent facile et par le sexe sans amour, des délinquants désœuvrés, des filles harcelées et des gars égarés dans leurs joints quotidiens… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des communistes épris d’humanité et des gauchistes bienveillants, des extrémistes idéologues, des individus aux ambitions étriquées et sectaires, et des élus au service du Bien commun… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des enfants sans éducation, gavés  de console ou de télé et des jeunes aux rêves cadenassés…  Des enseignants qui refusent la fatalité et des éducateurs enthousiastes aux bras ouverts … Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des amoureux qui s’aiment et des familles unies, des gamins heureux qui courent dans le Parc Jean Jaurès, des commerçants impliqués, des employés consciencieux et des ouvriers compétents… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des personnes isolées à Fongrande ou à  la Boujassié, au Carrelié  ou à Monestiès, des malades délaissés à la clinique Ste Barbe ou dans leurs quartiers, des migrants slovaques évités, des pratiques occultes profitant de la détresse ou de la naïveté populaire …. Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des églises abandonnées dans le carmausin… Des assemblées ordinaires de plus en plus réduites, un nombre de baptêmes ou de mariages en baisse, un nombre d’enfants catéchisés dérisoire dans la paroisse… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des lycéens curieux de Dieu, et des adultes en marche vers le Christ, des paroissiens heureux et des prêtres émerveillés parce que, dans le Ségala,  l’Evangile est encore Bonne Nouvelle !

 

L’Evangile est pour tous, et même s’il n’intéresse pas une majorité de carmausins, ne conduit pourtant  jamais à la médiocrité : c’est certain !  Joie et paix de Noël à tous !

St Privat  by night  (Photo JPP)

St Privat by night (Photo JPP)

Partager cet article

Repost0

Signe Donald Trump... loin d'être un modèle de vertu et de vie chretienne, le Président americain a au moins le courage de tordre le cou au revisionisme historique tres en vogue en France et en Europe...

Publié le par cormary.xavier

Partager cet article

Repost0

Nicolai GRESCHNY Une oeuvre peut être unique de poterie de cet artiste qui a peint de si nombreuses eglises dans la région

Publié le par cormary.xavier

Partager cet article

Repost0

Au clair de la lune.... @Carmaux

Publié le par cormary.xavier

Partager cet article

Repost0