POUR PORTER LA COMMUNION A UN MALADE

Publié le par Miniritou

La multiplication des « communions à domicile » et des pratiques abusives en ce domaine exige que, en tant que curé, je sois vigilant à ce que des dérives ne se produisent pas.  Si je suis tout à fait favorable à ce que la présence auprès des personnes malades, âgées ou handicapées se développe par une attention eucharistique à leur égard, je souhaite aussi rappeler quelques points d’attention :

  • Personne ne peut se donner la communion à soi-même. C’est toujours un membre délégué de la communauté, de la famille qui donne la communion à une personne malade.
  • On ne prend pas la communion pour une personne qui travaille ou qui n’a pas ‘le temps’ de venir à la messe mais pour une personne dont la santé ou la situation réelle l’empêche de se déplacer, de se joindre à la messe paroissiale le samedi, le dimanche.  Les autres situations doivent être examinées avec un prêtre.
  • On prend la communion pour un ou plusieurs malades, dans la mesure où on va, sitôt la messe terminée, leur apporter l’Eucharistie et la leur donner !  On ne dépose pas le Corps du Christ en passant pour que la personne s’auto-communie pendant la messe télévisée.
  • On n’est pas sensé conserver une hostie consacrée à la maison ou au fond du sac à main pendant plusieurs jours, sauf cas de force majeure...  On veillera à respecter la dignité de l’Eucharistie pour le transport ou la conservation de la Sainte communion.
  • La bonne volonté ne suffit pas : une formation minimale est nécessaire en lien avec le Service Evangélique des malades, et un livret de prière tout simple est disponible pour proposer un temps de prière avec le malade quand on lui apporte la communion.
  • De manière habituelle, pour prendre la communion à un malade, on dépose une custode (boite digne et dédiée exclusivement à la communion) sur l’autel ou dans le plateau prévu à cet effet AVANT LA MESSE et le prêtre remet les custodes et bénit les personnes déléguées afin de manifester leur ministère au service des malades.  AUCUNE COMMUNION ne sera donnée dans une custode pendant la procession de communion des fidèles présents.
  • Des custodes sont disponibles à la paroisse pour prix accessible : (10 €) ou peuvent être prêtées pour une communion ponctuelle.
  • Dans notre paroisse, il est désormais nécessaire de noter son nom et le nom de la personne malade (une seule fois s’il s’agit d’une démarche régulière) en déposant sa custode sur le plateau. Nous éviterons ainsi toute ambiguïté.
POUR PORTER LA COMMUNION A UN MALADE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article