Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Xavier Cormary

Encore une fois, le catho que je suis va passer pour un affreux rétro qui vit hors de son époque… Tant pis, mais il faut que je parle ! Nous avons franchi une nouvelle étape dans l’absurdité médiatique et dans la pensée unique qui abrutit les pauvres hommes : ils gobent tout ce que ces pauvres média sans envergure vomissent sans arrêt. Voilà une nouvelle campagne de promotion du préservatif initiée par le ministère de la santé… la slogan me fait frémir : « Restez fidèles au préservatif ! »
Tiens, au risque de surprendre, sur le fond, on peut comprendre l’intention : que ceux qui sont des pratiquants du sexe sans retenue, sans modération et sans aucune conscience aient suffisamment de lucidité pour utiliser le seul moyen qui puisse peut-être leur éviter le SIDA : le préservatif ! C’est un fait aujourd’hui : beaucoup de personnes ont du sexe une vision utilitaire et jouissive. C’est ainsi ! Mais, objection sur l’honneur, associer la valeur de fidélité au préservatif, n’est-ce pas  une vue de l’esprit ? L’Eglise, à temps et contre temps, invite à la Fidélité (avec un grand F) en invitant les hommes de bonne volonté à la RESPONSABILITÉ. Chrétien, je crois plus volontiers à la fiabilité de la fidélité et de la responsabilité des comportements qu’à la fiabilité un peu illusoire d’un morceau de latex. L’un n’empêche pas l’autre, me direz-vous ? Oui c’est vrai, mais un préservatif sans fidélité et sans aucune responsabilité, c’est une barrière bien mince ! Encore une campagne publicitaire financée par des deniers publics qui semble dire : « Fais tout ce que tu veux, bon Dieu ! Sexe à gogo et sans danger, puisque l’ami capote est vraiment ton pote ! Te prive pas, puisque y a plus d’lézard si tu fais confiance à ton ami latex ! » Drôle d’éducation ! Moi j’y crois pas, j’y crois plus. Il faudra un jour s'en rendre compte : on envoie les gens dans le mur, avec plaisir !
 
                                     Xavier Cormary, prêtre

Ecrit en décembre 2006

Commenter cet article

Florence 05/09/2009 14:27

Hier nous sommes allées chez le dermatologue avec ma fille de 15 ans. Le médecin nous a proposé un médicament contre l'acné qui impose une contraception orale.Sur le dépliant explicatif, il était bien précisé que le préservati n'était pas sûr à 100 %, qu'il pouvait se déchirer etc...Donc deux discours différents pour un même produit: dans un cas, il protège donc on peut faire ce que l'on veut et dans un autre, il n'est pas suffisant et il faut absolument une contracetion orale. Le public ciblé est pourtant le même.Ca nous aura permis d'en parler ensemble et déjà le fait divers de cette jeune qui a tué son bébé avait permis d'aborder le sujet.Pourquoi pour 4 mois de médicament faut il obligatoirement avoir recours à la pillule à 15 ans. Ma fille a pour l'instant d'autres priorités et je lui souhaite de grandir encore avant ce genre d'expérience si tel est le mot qu'il faut employer.Et oui je suis réac, je crois à l'Amour.

Georges CAMBRAY 04/09/2009 23:18

Marianna 27/07/2009 16:45

Bonjour M.XavierJe réagis à votre texte sur les préservatifs et je suis tout à fait d'accord avec vous.Je suis une mère de deux jeunes adultes, un jeune homme de 24 ans et une jeune femme de 20 ans. J'ai élevé mes enfants seule durant de longues années, suite la séparation d'avec leur père.Entre moi et mes enfants l'amour à toujours été ce qui passait avant tout.J'ai reçu une éducation religieuse catholique et j'ai tout de suite aimé Jésus.En ce qui concerne le sujet d'aujourd'hui, j'aimerais seulement apporter une petite anecdocte qui s'est produit récemment dans une conversation que j'eus avec mon garçon.Il avait laisser sa petite amie avec qui il avait donné 5 années de sa vie.Il me confia qu'il avait depuis rencontré une autre fille, mais que finallement, ça n'allait pas. Et après avoir couché avec elle quelle que fois, il lui tourna le dos pour reprendre sa quète, vers d'autres fleurs à butiner.Connaissant le coeur de mon fils, j'eus comme réflexe de trouver une bonne parole pour qu'il ne se perd pas dans l'illusion. Ce fût le lendemain que je trouva les paroles qui lui résonna fort en son esprit.Je lui dit ceci : " Mon garçon, tu sais, même si les préservatifs existent, celà ne veut pas dire que ça va te faire rencontrer l'amour. Lorsque tu magasine pour t'en procurer, dis toi bien que c'est pour être jeté par la suite. De plus, ne prend pas non plus la femme comme une marchandise. Lorsque ton regard se pose sur une femme, ne t'imagine surtout pas qu'après consommation, tu peux l'a retourner au magasin sans conséquences. Sois sérieux dans tes affections et responsable de tes actes.Par la suite, il me confia que l'image de retourner une femme au magasin après consommation l'avait vraiment marqué, qu'il était heureux de notre entretient et me remercia.J'ai tenu bon de vous partager cette anecdocte et j'aimerais rajouter que je pense comme vous. Que le condom n'est qu'un leurre pour détourner les gens du véritable amour.Marianna

Emmanuelle 17/04/2009 11:09

Merci Père pour votre message.Je suis mère de 5 enfants et animatrice en pastorale . Je voudrais que les enfants comprennent la beauté de l'amour , et la position de l'Eglise à ce sujet : position respectueuse de l'Homme et de son intelligence.L'Eglise ne résume pas l'Homme à un simple être soucieux de son plaisir physique ponctuel et éphémère . Elle lui dit de construire une véritable relation d'amour respectueuse de l'autre.C'est difficile d'être catho. avec des positions claires sans passer pour un réac !  

dju770 07/04/2009 06:34

Le sexe sans Amour (grand A) c'est du gâchis, je suis d'accord. Apprenons aussi à nos jeunes le respect de l'Autre, et le respect du corps. Mais entre nous, ... quel gaffeur Benoît !!