Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4 articles avec charlie hebdo

Je ne vous présente pas mes vœux !

Publié le par Miniritou

Combien de fois aurons-nous dit et entendu ces jours-ci « Bonne année ! Bonne santé ! » … comme si le plein épanouissement et la réussite de notre vie dépendait de nous ! Nos vœux vont-ils influencer la trajectoire de notre vie ?

Il est bien sûr évident que prendre soin de sa santé, penser, discerner et agir afin que notre vie soit plus heureuse nous acheminera vers un bonheur partiel que nous pourrons cueillir durant cette année. Mais, est-ce que cela sera suffisant ? N’avons-nous pas besoin de Dieu pour qu’Il réalise le plus fondamental : notre Salut !

Le Dieu assassin présenté par Charlie Hebdo est-il vraiment l’obstacle au bonheur des hommes, le bouc-émissaire tout trouvé, ou bien est-ce la folie et l’orgueil des hommes qui rend Dieu détestable alors qu’il s’approche de nous fragile et démuni, de la crèche à la croix ? Ce qui est sûr, et il n’y a qu’à voir le journal télévisé, c’est que l’Homme seul, livré à lui-même, recherchant un Salut inaccessible, finira par s’auto-mutiler, voire s’auto détruire…

L’année de la Miséricorde qui vient de s’ouvrir, invite les chrétiens à vivre une conversion. Tu ne sauras jamais qui est Dieu si tu ne fais pas, au plus intime de toi-même, l’expérience de la Miséricorde du Seigneur ! Un Amour plus grand que tous nos amours blessés et superficiels…

Je ne vous présente donc pas mes vœux, mais, comme curé, je présente au Seigneur, dans ma prière et chaque dimanche à la messe, la vie de chacun de mes paroissiens et de tous les habitants du carmausin, afin que Lui-même comble chacun de ses bienfaits, et lui donne ce dont il a besoin !

Je ne vous présente pas mes vœux !

Publié dans voeux, Dieu, Charlie Hebdo, Salut

Partager cet article

Repost0

L’Islam… La caricature… La France… Six problèmes majeurs.

Publié le par Miniritou

Des journalistes non-croyants, anti-religieux, anarchistes ou franc-maçons diffusent des caricatures via leur journal désormais canonisé Charlie Hebdo… Et des musulmans africains brûlent des drapeaux français et des églises au Niger ! Parce que dans la mentalité africaine, la France est chrétienne, et ce sont des chrétiens qui insultent l’Islam : Vu de Peshawar ou de Niamey, Charlie hebdo, c’est la France. Premier problème …

 

Internet permet en quelques secondes d’inonder le monde entier de sa prose, de ses dessins, de ses idées via cette toile universelle : des informations qui, jadis, n’auraient pas dépassé les limites du quartier, du village, ou du pays, se trouvent aujourd’hui diffusées sans modération aux quatre coins du monde. Et personne, surtout pas les journalistes, ne prend la mesure de cette mondialisation de l’information pour en tirer quelques conséquences. Deuxième problème…

 

La sainte liberté d’expression est devenu le dogme d’une République qui est en soins palliatifs : elle est devenue le lieu même qui déconstruit le vivre ensemble : on ne parle plus de citoyens français, mais de juifs, de musulmans, de socialistes ou de gays. Et le dogme de la liberté a tué le respect qui est le fondement du vivre ensemble. Tout est permis, peu importe les conséquences pourvu que je vende mon canard ou que je fasse un buzz sur internet… Troisième problème.

 

L’Islam a un rapport à l’image, au symbole, au sacré qui nous est largement étranger en Europe. Représenter Jésus dans une situation cocasse peut faire sourire les chrétiens, ou ceux qui ont grandi dans un milieu de chrétienté. Toucher au Prophète pour un musulman n’est pas simplement une offense aux croyants, mais une offense à Dieu lui-même : c’est insupportable ! L’Occident ne comprend pas cela dans son rapport à l’Islam. Quatrième problème.

 

A force de répéter ces caricatures offensantes, certaines exaspérations finissent pas s’exprimer, pacifiquement mais également, hélas, dans la violence et l’abomination. On associe donc islam et exaspération parce que ce sentiment d’indignation est largement partagé par une majorité de musulmans. Une minorité agissante se radicalise dans la violence mais c’est tout l’Islam qui est concerné : comment prendre cela en compte ? Cinquième problème …

 

La Laïcité à la française est et restera dans la pensée musulmane une aberration : pour un croyant musulman, il ne peut y avoir de séparation entre loi civile et loi religieuse. L’Etat laïc est un non-sens, un mirage qui est, me semble-t-il, un arrangement législatif compatible avec le christianisme ou le judaïsme, mais pas du tout avec l’Islam. Sixième problème.

 

On s’arrête là !

 

Et maintenant… On fait quoi ?

 L’Islam… La caricature… La France… Six problèmes majeurs.

Partager cet article

Repost0

Rester Charlie ?

Publié le par Miniritou

Comment rester Charlie ? Trois défis qui nous attendent, qui attendent nos dirigeants dans les semaines et les mois à venir... 

 

En tant que chrétien, en tant que prêtre, je ne pouvais pas ignorer ce qui se passe dans notre pays. Un attentat odieux a fait se lever des millions de personnes pour des raisons diverses, avec des motivations les plus variées. Dimanche matin, j’ai invité tous les paroissiens à prier face à la barbarie : que notre engagement pour la paix ne soit jamais naïf, mais toujours bienveillant, selon l’exemple et l’enseignement de Jésus.

J’ai participé à Castres, sans l’avoir prémédité à ce qui n’était point une manifestation, mais un défilé, une marche silencieuse et paisible, traversée régulièrement par des salves pacifiques d’applaudissements. J’ai aimé ce peuple de France, dans sa dignité et sa diversité. Point de slogans. Point de revendication. Juste être là, dans une grande solidarité humaine…

Et maintenant ? Comment allons-nous vivre ensemble ? Quels avenirs s’ouvrent devant les hommes de bonne volonté qui se sont levés ? Quels défis à relever ensemble ?

 

Un premier défi, le plus grand, est posé au monde musulman. Quand on usurpe son identité, le musulman se doit de réagir. Les musulmans se sont levés avec tous les autres français. Mais ce problème concerne l’Islam dans son ensemble. Le lecture fondamentaliste du Coran aujourd’hui est une question posée aux fidèles d’Allah. Quelle herméneutique, quelle exégèse envisager pour que l’Islam dans son ensemble reçoive le message reçu de Mohamet comme un message de paix ? L’interprétation de la pensée coranique est-elle d'ailleurs possible dans la tradition islamique ? Les musulmans, et eux-seuls peuvent répondre. Les Haddits, la tradition, les traditions, donnent à l’Islam différents visages. L’absence d’autorité magistérielle dans l’Islam est un obstacle majeur.

 

Un deuxième défi se pose à notre société toute entière, spécialement en France. La Laïcité à la française est une belle et grande idée. Elle doit être accueillie comme le moyen de favoriser un vivre ensemble dans le respect de chacun, la juste expression des convictions personnelles, et le respect des non-croyants, le respect aussi des croyants. Cette laïcité est, à mon sens, difficilement compatible avec l’Islam : il est nécessaire de désamorcer les germes anti-religieux qui font de la laïcité un laïcisme intégriste qui renie la liberté de conscience, la liberté d’expression. Il est donc nécessaire de réfléchir à la spécificité du rapport entre Islam et laïcité.

 

Le troisième défi à relever concerne la révision de la politique internationale de la France, et plus largement des pays « développés », des structures internationales, noyautées par l’Occident. Si la religion n’est qu’un prétexte, si l’Islam ne sert que de bannière pour revendiquer un pouvoir, ou un autre monde, c’est donc que la question est avant tout politique ou économique. Je ne crois pas qu’aucun peuple veuille vivre sous le joug totalitaire de la Charia, imposée à tous, au mépris des consciences, que des peuples entiers soient prêts à considérer la femme comme du bétail, ou à imposer le mariage à qui ne le désire pas...

L’épineux problème d’un état palestinien, et de sa coexistence avec Israël, la liberté religieuse et la liberté d'expression dans de nombreux pays, le développement de l’Afrique et des peuples en souffrance, et les plaies encore vives de la colonisation : voilà les questions prioritaires, d’une urgence absolue, qui doivent être mises sur la table, sans tabou, sans délai !

Ces défis, j'en ai bien conscience, dépassent largement ce qui est possible pour un citoyen Lambda. Pourtant, il est fort à parier que ce qui vient de se passer le 11 janvier 2015, puisse nous donner des ailes pour croire en la démocratie participative: je suis citoyen,capable de dire OUI, capable de dire NON !

Malheureusement, il est aussi fort à craindre que les intérêts économiques, les lobbies qui noyautent les instances de réflexion et de décision face à ces questions, soient davantage préoccupées par leur propre sort, que par le sort de l’Humanité. Le cri de plus de 3 millions d’hommes peut-il résonner jusqu’à New-York, jusqu’à Bruxelles ? On peut au moins espérer qu’il soit perçu et compris, au moins jusqu’au palais de L’Elysée à Paris, au palais Bourbon… Les semaines qui viennent nous le diront ! France, François, le peuple t’attend. Le monde te regarde !

#jesuischarlie - #aprescharlie - #restercharlie

 

Rester Charlie ?

Partager cet article

Repost0

Je ne suis pas Charlie

Publié le par Miniritou

Je ne suis pas Charlie. Je ne suis pas que Charlie.

 

Je suis Yeon-Mi Park coréenne du Nord.

Je suis Youssef, jeune chrétien irakien contraint de fuir mon pays.

Je suis réfugié syrien sans identité sur un bateau à la dérive au sud de l’Italie.

Je suis Fabienne Terral-Calmès, enseignante assassinée à Albi.

Je suis Mustapha, palestinien, enfermé dans un camp à ciel ouvert.

Je suis Hadassah, maman israélienne murée dans la peur, derrière les clôtures de ma colonie.

Je suis Iwao Hakamada, dans le couloir de la mort depuis 46 ans au Japon.

Je suis Cédric Roland, 33 ans, mort de froid à Lille en 2014.

Je suis Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème au Pakistan.

Je suis Jean-Marie Boudot, retrouvé mort chez lui 3 ans après...

Je suis Anne-Lorraine Schmitt, assassinée dans le RER en 2007.

Je suis Yohan Barros, mort accidentellement en 2010.

Je suis cet agriculteur qui croule sous des dettes et a décidé d’en finir.

Je suis cette maman qui a donné la vie, malgré les risques pour sa propre vie.

Je suis ce pompier volontaire qui a donné sa vie pour en sauver une autre.

Je suis cet anonyme que tout le monde a oublié.

je suis cet anonyme qui est mort sans un bruit.

Je suis moi parce que je suis eux.

Je suis moi parce que leur mémoire fait grandir l’humanité.

Je suis Charlie parce que ça crève l’écran aujourd’hui.

Je serai Charlie demain et toujours parce que l’oubli est pire que tout.

Je ne suis pas Charlie

Partager cet article

Repost0