Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

11 articles avec carmaux

Un Cop de Sorèl

Publié le par Miniritou

Un Cop de Sorèl
Un Cop de Sorèl

Depuis quelques mois, s’est mise en place dans le Ségala tarnais une coopérative citoyenne visant à promouvoir l’installation et la production d’énergies renouvelables. La coopérative COOP DE SÓ recherche des citoyens qui aient le souci de l’avenir énergétique de notre territoire : en mettant à disposition des toitures pour y installer une unité de production photovoltaïque, en adhérant à la coopérative (un minimum d’une part sociale (50 €) peut être investi, et la Région Occitanie double l’investissement de chaque citoyen !) Chacun peut agir en faveur de la transition énergétique :  il ne suffit plus d’être spectateur ou de se désoler en levant les bras au ciel !

 

Dans son encyclique LAUDATE SI, le pape François encourage les chrétiens et les hommes de bonne volonté à s’engager dans une démarche écologique intégrale, où l’Homme est au centre de la Création :

« On peut faciliter des formes de coopération ou d’organisation communautaire qui défendent les intérêts des petits producteurs et préservent les écosystèmes locaux de la déprédation. Il y a tant de choses que l’on peut faire ! » (§ 180) « Les habitants locaux doivent avoir une place privilégiée, eux qui se demandent ce qu’ils veulent pour eux et pour leurs enfants, et qui peuvent considérer les objectifs qui transcendent l’intérêt économique immédiat. » (§ 183)

 

Un label « Eglise verte », dans lequel la paroisse  Saint François & Sainte Claire en Ségala souhaite s’engager, est une initiative qui souhaite sensibiliser et mobiliser concrètement les paroisses, communautés et mouvements chrétiens au changement climatique et à l’ensemble des défis environnementaux et pour tous ceux qui veulent s’engager pour le soin de toutes vies.

 

 

Pour en savoir plus sur le label « Eglise verte » : eglisevertedecarmaux@gmail.com

 

Pour contacter la coopérative :  COOP DE SÓ – maison de la Citoyenneté 26 avenue Bouloc-Torcatis 81400 CARMAUX  eccs@outlook.fr

Partager cet article

Repost0

Prière pour la nouvelle année scolaire

Publié le par Miniritou

Dieu de miséricorde, en ton Fils Jésus-Christ,

Tu as révélé l’immense amour que tu portes à l’humanité.

Par ton Esprit, tu renouvelles sans cesse au cœur du monde

Ta présence vivante qui anime les cœurs des hommes qui s’ouvrent ta Parole.

Tu demeures avec nous tous les jours jusqu’à la fin des temps.

 

A l’aube de cette année nouvelle,

Bénis, éclaire et sanctifie tous les hommes qui cherchent le chemin du Salut.

 

Seigneur, donne aux peuples de la terre de chercher dans les cœurs humains le chemin de la paix. Donne aux peuples éprouvés la lumière du Ressuscité et la confiance en demain.

 

Seigneur, donne aux familles de fonder en toi leurs projets et leur quotidien. Donne aux familles éprouvées l’espérance du Ressuscité et la confiance en ta fidélité.

 

Seigneur, donne aux écoliers, collégiens, lycéens et étudiants l’enthousiasme d’apprendre et de servir. Donne à tous les enfants et les jeunes de te chercher avec leur intelligence et leur cœur.

 

Seigneur, donne aux enseignants, aux éducateurs et à tous ceux qui doivent participer à la construction de l’avenir de notre monde, l’humilité, la bienveillance et l’enthousiasme pour donner le meilleur d’eux-mêmes par l’exemple de leur vie cohérente avec leur paroles.

 

Seigneur, donne aux blessés de la vie de chercher en Toi leur refuge et leur soutien. Donne aux blessés de la vie des frères capables de leur révéler la lumière du Ressuscité.

 

Seigneur, donne à ceux qui s’engagent dans la société la lucidité et l’humilité du serviteur quelconque. Donne à ceux qui s’engagent dans la société la persévérance du semeur et la joie du Moissonneur.

 

Seigneur, donne à ceux qui s’engagent dans l’Eglise la simplicité des disciples et la foi des martyrs. Donne à ceux qui s’engagent dans l’Eglise le désir du don total à la suite du Ressuscité.

 

Seigneur, donne à ceux que nous aimons de découvrir chaque jour la profondeur de ton Amour. Donne-nous des frères capables de réveiller notre foi pour vivre de la paix du Ressuscité.

 

Seigneur, donne à tous ceux qui ont faim d’amour de trouver en Toi leur apaisement. Donne à tous ceux qui n’ont plus faim de toi de découvrir la joie de ton Appel.

 

 

Dieu de Miséricorde, tout au long de cette nouvelle année,

Prière pour la nouvelle année scolaire

Fais de moi un témoin cohérent et heureux de te connaître et de te suivre

Pour t’aimer et de te faire aimer.

Par Jésus-Christ ton Fils Bien-aimé, le Sauveur du monde.

Amen

 

Prière pour la nouvelle année scolaire

Partager cet article

Repost0

Émerveillements des dernières semaines : Top 10 des joies d'un prêtre

Publié le par Miniritou

L’actualité est bien morose : il est temps de se ressaisir et de regarder avec émerveillement les derniers événements qui ont marqué ces derniers mois dans ma vie de prêtre. TOP 10 des plus beaux moments…

  • En TOP 10 : La messe des confréries gastronomiques de la région et mon intronisation, le 7 juillet dernier, dans la confrérie des échaudés de Carmaux, engagé à promouvoir ce fameux biscuit, spécialité carmausine.
  • En TOP 9 : Le bonheur d’assister à la projection du film « Lourdes » à Carmaux, un film émouvant qui nous plonge au cœur du mystère de la Cité mariale, au cœur de la démarche de pèlerins.
  • En TOP 8 : la rencontre à Lisieux de Carmen et Arthur, pour la préparation de leur mariage le 27 juillet en Andalousie. J’ai accepté de célébrer leur mariage : je connais Arthur depuis une douzaine d’années.
  • En TOP 7 : La confirmation d’Eléonore, à Lavaur, avec 24 autres adultes du diocèse : nous l’avons accompagnée tout au long de l’année.
  • En TOP 6 : La préparation à Carmaux du Festi’catho, initiative des jeunes de la paroisse qui sera un temps fort les 17 et 18 août 2019 : spectacle, musique, veillée de prière, jeux et animations… Un week-end qui s’annonce riche !
  • En TOP 5 : Le pèlerinage diocésain que j’ai accompagné à Alençon, Lisieux et Mont St Michel, avec 45 personnes venues de tout le diocèse. Une belle semaine à la rencontre des Saints  Zélie et Louis Martin, de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus… Des haltes à Pontmain et à Rocamadour, pour confier à Marie toute ma vie, ma paroisse, ma famille.
  • En TOP 4 : Quelques jours de vacances au Chambon sur Lignon, en Haute-Loire : randonnées forestières, repos, et rencontre avec la communauté catholique et protestante. Découverte de l’histoire de ce haut lieu de mémoire, avec la mobilisation durant la Seconde Guerre mondiale pour protéger et cacher des centaines d’enfants juifs.
  • En TOP 3 : La rencontre de S.M. 30 ans et D.C. 20 ans, qui sont venus pour me confier leur désir de recevoir le baptême.
  • En TOP 2 : La profession de foi de mon neveu et filleul Alexis qui a vécu de belle manière cette étape dans son chemin de foi, malgré l’hospitalisation de sa maman.
  • En TOP 1 : Le 20ème anniversaire de mon ordination : Je pensais célébrer une messe d’action de grâce en petit comité, mais c’était sans compter sur les confrères et sur quelques paroissiens qui avaient préparé une fête surprise : plus de 100 personnes à la messe du jeudi 4 juillet et un apéritif dinatoire sympathique dans la cour du presbytère.

Partager cet article

Repost0

Pouvoir d’achat ou pouvoir d’agir ?

Publié le par Miniritou

Coopérative Energies citoyennes du Carmausin Ségala

Coopérative Energies citoyennes du Carmausin Ségala

 

On ne parle plus que de ça ! Le pouvoir d’achat ! Le prix du carburant qui augmente, les prix des produits de première nécessité qui flambent. Avec la crise des Gilets jaunes, quelles perspectives envisageons-nous pour la solidarité et la remise en cause fondamentale de nos modes de vie ? Ce qui est clair, c’est que malgré la galère de beaucoup de nos concitoyens, les produits de luxe ne se sont jamais aussi bien vendus. Les profits des grandes multinationales battent des records. Dans les villes françaises, de plus en plus de pauvres côtoient  les signes extérieurs de richesse. Sans parler des plus pauvres et des plus riches, beaucoup d’entre nous, essayons de gérer notre argent afin qu’il nous permette de subsister, de vivre correctement et si possible d’être aussi au service de mes frères, selon mes moyens. Les sollicitations humanitaires sont nombreuses : associations et organismes sollicitent les chrétiens, considérés, à juste titre, comme plus généreux que la moyenne.

Il existe des initiatives solidaires ou éco-citoyennes.  

  • Une chaîne de solidarité appuie financièrement des projets de développement. En investissant quelques actions dans « Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement », je peux investir utilement pour des partenaires qui proposent des micro-crédits dans les pays du sud. Je vous engage à vous informer sur cette nouvelle solidarité soutenue et promue par le CCFD (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement).
  • Dans le Ségala, dans le droit fil de l’encyclique Laudate si du pape François, une coopérative citoyenne veut promouvoir les énergies renouvelables a vu le jour voici quelques mois.

Les gens du Ségala et tous les lecteurs de ce blog pourront-ils  s’intéresser à ces initiatives ?

 

Voir :  www.sidi.fr  SIDI - 12, rue Guy de la Brosse 75005 PARIS  Tel.  01.40.46.70.00

Energies Citoyennes du Carmausin Ségalaeccs@outlook.fr  05 63 80 11 06 – 06 42 62 78 95

Partager cet article

Repost0

Moi, Cormary, curé de Carmaux : Je suis le nouveau gourou roux…

Publié le par Miniritou

L’article publié dans la Dépêche du Midi le 25 novembre laisse penser que le diocèse d’Albi et le curé de Carmaux, apparu en photo dans la Dépêche du Midi le 15 septembre dernier aux côtés du  Père James Manjackal (1),  auraient donné leur bénédiction à un meeting mystico-gélatineux à l’occasion de la venue de ce prêtre « controversé ». Votre  reportage est tendancieux et inexact.  Ce hold-up charismatique et donc sectaire aurait rapporté 24 000 € à l’association Fontaine d’eau vive. Certains de mes paroissiens pensent même que j’ai reçu un dessous de table, ou plutôt un dessous d’autel !

Les propos d’un membre autorisé du centre contre les manipulations mentales sont-ils suffisamment étayés ? Les arguments s’appuient sur quelques paroles ou témoignages d’opposants, pour la plupart antérieurs à 2012.

 

  • OUI, le P. James Manjackal est un prêtre catholique qui a reçu mission du pape : il l’a désigné comme Missionnaire de la miséricorde. Il demeure membre de sa congrégation religieuse : les missionnaires de St François de Sales.
  • OUI, le P. Manjackal expose la doctrine et la foi catholique, en fidélité avec la Bible, parfois en mettant les pieds dans le plat sur des sujets qui fâchent.
  • OUI, certains de ses propos passés, sont contestés jusqu’au sein même de l’Eglise Catholique : homosexualité, médecines douces... L’unité, ce n’est pas l’uniformité ! C’est ce qui fait la différence avec une secte.
  • OUI, les fidèles qui participent aux sessions du Père Manjackal reçoivent des grâces spirituelles et des guérisons, que ça vous plaise ou non, que vous le croyiez ou pas.
  • NON, l’évêque n’attend pas qu’une journaliste le rappelle (ce qu’elle n’a pas fait contrairement à son intention exprimée) pour être à sa disposition. Cette journaliste qui a échangé avec la responsable diocésaine de la communication pendant 30 minutes mais n’a rien retenu de cette discussion dans son article.
  • NON,  la retraite n’est pas exclusivement un temps pour choper au vol une guérison miraculeuse, mais avant tout 3 jours de prière, de réflexion et d’approfondissement de la foi chrétienne.
  • NON, la comptabilité des retraites organisées par l’association « Fontaine d’eau vive » n’est pas opaque. (2)
  • NON, 27 € pour 3 jours de session n’est pas un tarif exorbitant pour participer à cet événement qui permettrait un enrichissement ou des malversations. Plusieurs personnes sans ressource ont bénéficié d’une exonération des frais d’inscription.

 

Beaucoup des participants à cette retraite ont vécu 3 jours formidables : ils ont été profondément attristés et peinés que vous ayez rapporté des faits datés, essentiellement tirés d’un article paru dans l’hebdo Golias.

 

L’article que vous avez publié est une humiliation et une mise en cause personnelle pour moi, curé de Carmaux. Je ne crois pas avoir la réputation à Carmaux d’un prêtre sectaire, malhonnête, clérical ou d’avoir le charisme d’un gourou, quoi que roux…

 

Xavier Cormary, curé de Carmaux

 

 

(1)  https://www.ladepeche.fr/article/2018/09/15/2868786-1000-personnes-attendues-pour-la-retraite-du-pere-manjackal.html

 

(2)  La comptabilité de la session sera transmise par les organisateurs dans quelques semaines à toute personne qui voudrait en prendre connaissance à la paroisse de Carmaux.

Moi, Cormary, curé de Carmaux :  Je suis le nouveau gourou roux…
Moi, Cormary, curé de Carmaux :  Je suis le nouveau gourou roux…
Moi, Cormary, curé de Carmaux :  Je suis le nouveau gourou roux…
Moi, Cormary, curé de Carmaux :  Je suis le nouveau gourou roux…

Partager cet article

Repost0

Chrétiens, nous sommes une minorité, pas une médiocrité !

Publié le par Miniritou

Des personnes au chômage ici et là, des familles monoparentales dans la cité du Cérou et des jeunes en difficulté scolaire tiraillés entre leurs parents divorcés… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des associations vivantes dans tout le Ségala et des soignants humains, des services sociaux attentifs et des bénévoles actifs… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

De la pauvreté et de la détresse dans les anciennes cités minières, des gens éblouis par l’argent facile et par le sexe sans amour, des délinquants désœuvrés, des filles harcelées et des gars égarés dans leurs joints quotidiens… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des communistes épris d’humanité et des gauchistes bienveillants, des extrémistes idéologues, des individus aux ambitions étriquées et sectaires, et des élus au service du Bien commun… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des enfants sans éducation, gavés  de console ou de télé et des jeunes aux rêves cadenassés…  Des enseignants qui refusent la fatalité et des éducateurs enthousiastes aux bras ouverts … Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des amoureux qui s’aiment et des familles unies, des gamins heureux qui courent dans le Parc Jean Jaurès, des commerçants impliqués, des employés consciencieux et des ouvriers compétents… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des personnes isolées à Fongrande ou à  la Boujassié, au Carrelié  ou à Monestiès, des malades délaissés à la clinique Ste Barbe ou dans leurs quartiers, des migrants slovaques évités, des pratiques occultes profitant de la détresse ou de la naïveté populaire …. Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des églises abandonnées dans le carmausin… Des assemblées ordinaires de plus en plus réduites, un nombre de baptêmes ou de mariages en baisse, un nombre d’enfants catéchisés dérisoire dans la paroisse… Et l’Evangile qui est Bonne Nouvelle !

Des lycéens curieux de Dieu, et des adultes en marche vers le Christ, des paroissiens heureux et des prêtres émerveillés parce que, dans le Ségala,  l’Evangile est encore Bonne Nouvelle !

 

L’Evangile est pour tous, et même s’il n’intéresse pas une majorité de carmausins, ne conduit pourtant  jamais à la médiocrité : c’est certain !  Joie et paix de Noël à tous !

St Privat  by night  (Photo JPP)

St Privat by night (Photo JPP)

Partager cet article

Repost0

Un nouveau site pour la paroisse

Publié le par Miniritou

Voilà le nouveau site de la paroisse ! Annoncé mais pas encore activé, il est enfin en ligne ! Faites-le connaître ! N'hésitez pas à y flaner et à donner votre avis !

http://carmaux.catholique.fr

Partager cet article

Repost0

Un nouveau curé à Carmaux

Publié le par Miniritou

Interview à paraître dans le journal paroissial "Le Courrier" de Carmaux. De quoi vous mettre en appétit !

 

Le Courrier : Père Xavier Cormary, vous arrivez dans le pays carmausin pour prendre en charge comme curé ce secteur paroissial Carmaux et le Ségala. Pouvez-vous nous dire un peu qui vous êtes ?

 

XC : Je suis né à Castres il y a 43 ans et j’ai grandi à Montredon Labessonnié. Mes parents y résident toujours. J’ai un frère et une sœur. Après des études à St Sulpice et à Castres, j’ai commencé une formation en biologie à Perpignan. Mais j’ai réorienté ma vie en choisissant d’entrer au séminaire à 19 ans. J’ai effectué un séjour de 2 ans à St Pierre et Miquelon. Ordonné prêtre en 1999, j’ai commencé mon ministère à Rabastens et Salvagnac, avant de partir pendant 4 ans à Lavaur jusqu’en 2007. C’est à cette date que le Père Carré m’a nommé curé du secteur de St Sulpice et Rabastens/Salvagnac.

 

Le Courrier : Qu’est-ce qui vous a marqué dans votre histoire personnelle et dans votre ministère de prêtre ?

XC : J’ai connu dans mes jeunes années beaucoup de moqueries parce que je suis roux ! La méchanceté gratuite me révolte ! Tout comme dans un autre domaine le gaspillage d’ailleurs ! J’ai eu, ces dernières années, l’occasion de faire des rencontres extraordinaires : des croyants, des non-croyants qui vivent l’Evangile mieux que moi ! J’aime ces rencontres inattendues : il faut dire que depuis 10 ans, je rédige un blog sur internet. C’est un espace d’expression pour moi, et un lieu qui permet ces rencontres ! Pour rejoindre les jeunes, il faut utiliser les moyens de communication des jeunes. Mais je suis aussi frappé, dans ce monde hyper connecté par les si nombreuses solitudes qu’engendre notre société. Cela concerne les personnes âgées ou isolées, mais aussi ces jeunes qui sont très entourés, très sollicités par leur téléphone ou les réseaux dits « sociaux », mais qui ne trouvent guère un espace pour s’exprimer et dire leurs joies et leurs souffrances.

 

Le Courrier : Avez-vous des projets pour nos paroisses ?

XC : Oui : un projet, un grand projet, un beau projet : l’Evangile ! C’est un trésor, le trésor des chrétiens. Tous les hommes portent en eux un désir de bonheur. L’argent, la convoitise, la soif de pouvoir sont autant de pestes qui abîment et accablent l’Homme d’aujourd’hui. L’antidote, le remède à bien des maux de notre société : c’est l’Evangile. On peut ne pas être croyant, mais on mettrait juste un peu d’évangile dans les rouages de notre société, bien des problèmes seraient surmontés. L’économie de communion et l’écologie humaine doivent devenir des objectifs pour que l’Homme s’en sorte !

Publié dans Carmaux, paroisse, c'est, curé, Evangile

Partager cet article

Repost0

On a un nouveau curé !

Publié le par Miniritou

« Comment !!? Vous n’êtes pas au courant ? C’est qu’il y a du nouveau rue Courbet ! Le nouveau curé vient d’emménager ! Même qu’il est grand, il est roux, plutôt souriant en général : on l’a même croisé sur le marché vendredi matin ! C’est qu’il arrive de St Sulpice. Carmaux, pour lui, c’est le pôle Nord du Tarn !

C’est dimanche prochain, le 13 septembre, que l’évêque vient le présenter aux paroissiens : c’est à St Privat et c’est à 10h. Il ne faut pas manquer ça ! Ce n’est pas tous les ans qu’on a un nouveau curé !

En tous les cas, espérons qu’il ne va pas révolutionner la paroisse : on a nos repères, et c’est quand même difficile de changer nos habitudes ! Au secrétariat paroissial, Pascale m’a dit qu’il regarde de près les comptes et les dépenses : ça va bousculer la gestion de la paroisse !

Il parait même qu’il s’occupe des jeunes, il écrit sur Internet, discute sur Facebook. Espérons qu’il gardera du temps pour les personnes âgées, les malades et les petits enfants ! Et les autres qui n’ont pas internet ! Déjà, on l’a vu dans les couloirs de la clinique Ste Barbe…

Le nouveau curé habitant à Carmaux, les paroissiens de Laparrouquial, de St Christophe et de Tanus espèrent qu’ils le verront quand même un peu : il a une bonne voiture : il suffit qu’il ne se perde pas dans nos petites routes du Ségala ! Dans les rues de Carmaux, la semaine dernière, la voisine l’a même vu partir en vélo !

Enfin, il parait qu’il a bon appétit. Mais vous savez, un curé, pour le garder longtemps, il faut aussi l’aider à prendre soin de sa santé. Le plus important, c’est qu’il soit heureux parmi nous ! Il vient pour annoncer Jésus-Christ, alors demandons-lui du Jésus-Christ ! Demandons-lui l’Evangile pour nos enfants, la Bonne Nouvelle pour nos familles. Le curé, et tous les prêtres dans notre paroisse, sont là pour manifester la Miséricorde de Dieu pour tous. Utilisons notre curé pour la bonne cause !

Bref, disons-le : nous sommes heureux d’avoir un nouveau curé ! Tant de paroisses n’ont plus de prêtre résident ! Je me suis laissé même dire que le curé aussi est heureux d’arriver en pays carmausin. Après l’arrachement à la Moyenne vallée du Tarn, il est déjà replanté pour s’enraciner chez nous ! »

On a un nouveau curé !

Partager cet article

Repost0

Une page se tourne

Publié le par Miniritou

Me voici appelé à quitter la Moyenne Vallée du Tarn où j'ai servi comme curé depuis le 1er septembre 2007 afin de rejoindre les paroisses de Carmaux et du Ségala pour assurer la mission vers laquelle le Seigneur m'envoie.

 

Juste 4 mots …

A l’heure de quitter la vallée du Tarn pour rejoindre le pays carmausin, je ne peux pas oublier que c’est à St Sulpice, au collège St Jean, autrefois séminaire des jeunes, que j’ai grandi et que j’ai appris la vie. C’est là que ma foi a aussi creusé sa place dans mon cœur. Je me souviens de la catéchèse de l’abbé Paul Cros : « Pour prier, rien de plus facile : quatre mots suffisent pour s’adresser au Seigneur : Pardon, merci, s’il te plait, je t’aime »

Permettez –moi de reprendre ces mots et de les adresser, non au Seigneur, mais à vous tous, mes paroissiens, amis et personnes rencontrées et croisées ici.

PARDON Je ne suis qu’un homme, et ma mission de curé m’a sans doute amené à me surestimer, sans tenir compte des uns, en blessant ou oubliant les autres. Humblement, je demande miséricorde à ceux que j’ai blessés, à ceux que j’ai trahis, à ceux que j’ai ignorés, à ceux que j’ai négligés…

S’IL VOUS PLAIT … Que l’accueil dont j’ai bénéficié et la joie que j’ai eu à apprendre le « métier » de curé dans cette paroisse soit aussi ceux qui pourront aider le P. Sébastien et le P. Emmanuel qui viendront continuer et relancer ce qui a été initié. Veillez sur les prêtres qui vous sont confiés !

MERCI Que de joies et de bonheurs… La plus grande joie du prêtre, c’est d’être attendu et espéré pour ce pour quoi il donne sa vie : annoncer et témoigner de l’Évangile, célébrer les dons de Dieu dans les sacrements, et être homme de Dieu en étant prêtre pour ses frères.

JE VOUS AIME Donner ma vie, garder le célibat par amour, le vivre et le manifester spécialement dans l’Eucharistie dominicale, c’est l’occasion de me rappeler que vous êtes ma famille, vous êtes le peuple de Dieu auquel j’ai été envoyé durant ces 8 ans. Église, famille de Dieu, ma famille !

Je t’aime Seigneur, ma force et ma joie ! N’aimer que toi, mon Dieu n’aimer que toi, Pour que je serve mieux, reste avec moi. Fais-moi de jour en jour grandir en ton amour. Amen.

Une page se tourne

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>