Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Débordé… donc inabordable !

com

« Vous n’avez pas beaucoup de temps, je le sais, ça prendra juste une minute. Je sais que vous êtes très occupé, mais j’ai besoin de voir un prêtre ! »

De plus en plus souvent, je rencontre des personnes qui ont intégré, parfois de manière abusive, l’agenda surchargé des prêtres. Quelquefois aussi, en partageant avec des frères prêtres, je m’aperçois que leur rythme de vie ne laisse guère de chance à celui qui voudrait pousser la porte de le faire sereinement. Déjà, ce n’est pas évident de venir trouver un prêtre pour un conseil spirituel ou une confession… Pas étonnant que ce soient des « radios libres » qui reçoivent toutes les soirées des dizaines d’appels d’auditeurs qui souhaitent obtenir des prédictions et des conseils souvent peu judicieux et éclairés d’ailleurs.

 

« Oh, je suis débordé. Je n’ai pas le temps ! »  Débordé, donc inabordable. Inutile d’espérer un rendez-vous avant la semaine prochaine ! C’est malheureusement la réalité: le prêtre est très souvent perçu comme un homme débordé et stressé avec un agenda surchargé. Et la réaction des gens, des jeunes en particulier, est flagrante. L’un d’eux m’a même confié, un jour où j’avais pris le temps de l’écouter : « si j'en juge par le rythme infernal des prêtres que je connais, il y a de quoi réfléchir à suivre ce chemin, car pour un homme, c'est beaucoup ! ça m'effraie un peu même beaucoup ! Mais des prêtres, il en faut. Ce n’est pas facile de vivre une si grande et belle histoire d'amour au quotidien… Ca donne à réfléchir… » Les vocations ne sont-elles pas anéanties par les agendas des prêtres et leur apparente inaccessibilité ? Et ce que je dis des prêtres, n’est-ce pas également vrai pour les parents et les éducateurs des jeunes ?

 

Pour ma part, et avec bien des contraintes, je voudrais ne pas donner cette impression à mes paroissiens. Homme débordé, donc INABORDABLE ! C'est triste et contraire à l'Evangile... Mais souvent comment faire... C'est vrai ! Quoi que je pensais aussi que l’on se donne le travail que l'on veut : j'ai cette chance inouïe que personne ne me dit : il reste ceci et cela à faire. Du travail apostolique, il est restera  même quand je serai mort... Etre apôtre, pasteur enthousiaste et chrétien motivé pour aimer le Christ et le faire aimer, oui ! Etre attentif à chacun et prendre le temps d’accueillir et d’aimer, oui ! Tant pis si mon agenda s’en trouve quelque peu bousculé.

 

Choisir un juste milieu entre ne rien faire et vouloir tout faire, c'est choisir le Christ, j'en suis convaincu !

 

Débordé… donc inabordable !
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 31/05/2012 21:31


Ceci dit, un prêtre m'a dit il n'y a pas si longtemps que cela : nous avons suffisemment de prêtre pour le nombre de croyants, le Seigneur nous enverra des prêtres en fonction du nombre des
fidèles. Donc je pense que c'est vrai, le Seigneur sait ce qu'il fait et il fera ce qu'il faudra quand il le faudra et selon nos besoins. Confiance......et Il nous prépare, nous laîques, à nous
engager un peu plus, donc allons y, engageons nous puisque Dieu le veut et nous ferons vivre l'église, à tous nous serons plus fort, c'est bien connu, il ne faut surtout pas dire, il n'y a plus
de curé dans mon village je ne vais pas à la messe, bien déplaçons nous, nous faisons les courses non pas dans nos épiceries du village parce que c'est trop cher et nous faisons des kilomètres
pour un pot de yaourt, alors nous pouvons bien nous déplacer aussi pour rendre visite et accepter l'invitation de Jésus ?

Jean 28/05/2012 18:15


Heureusement il reste les grands rassemblements diocésains où il est facile de parler à un prêtre et les grands pèlerinages annuels où il est facile de se confesser à un prêtre.

Jean-Louis 28/05/2012 14:17


une situation qui n'ira pas en s'arrageant dans les années qui viennent ! nous aurons a trouver un équilibire, pas toujours facile, entre des pôles de prêtres qui couvriront de grands territoires
et qui auront surtout la mission d'évangéliser, des diacres qui seront plus dans la dispensation des sacrements, et des laïcs engagés avec des lettres de missions pour les obsèques, la catéchèse,
préparations aux mariages... La proximité du prêtre encore aujourd'hui possible sera moins évidente... dans des secteurs pastoraux élargis, les évènements marquants seront des étapes de
rassemblement, une autre église est en marcher au souffle de l'Esprit Saint ! 

liviaaugustae.over-blog.com 28/05/2012 12:26


C'est parce qu'il n'y a pas assez de prêtres!


Tout le monde en veut... Mais pas mon fils, chez les cousins peut-être, ou mieux chez les voisins!


Et pourtant Dieu seul sait comme nous  avons besoin de prêtre! Chez nous à notre paroisse, il n'y a même plus de curé en permanence, le curé est à desssert deux paroisses, le presbytère est
pratiquement vide, sauf quelques prêtres de passages qui y sont logés.


Quand nous avons appris la nouvelle, je dois dire que je me suis sentie orpheline, et que toujours j'ai du mal a comprendre comment en une vingtaine d'années, l'église s'est vidée, non seulement
de fidèles, mais de prêtres... Et cela me rend très triste.

marie.l 16/10/2011 13:36



oui tu as raison Audrey, quand on se pose tant de questions c'est vers un prêtre que l'on doit se renseigner, avoir des réponses sinon on part ailleurs, et si on part ailleurs ce n'est pas
forcémmen le bon endroit etça peut faire mal. Quand les prêtres comprendont que leur soutien c'est notre dernier secours si des jeunes vont voir le prêtre c'est justement le seul en qui on garde
encore une confiance totale dans ce monde non ?