Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Les bottes

com

En dédicace spéciale  à tous les professeurs des écoles, à quelques jours de la rentrée !

C'est l'histoire d'une institutrice de dernière année de maternelle, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde...
Un des gamins lui demande de l'aider à mettre ses bottes pour aller en récréation et, en effet, elles sont vraiment difficiles à enfiler.
Après avoir poussé, tiré, re-poussé et tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin dit :

"Elles sont à l'envers, maîtresse".
La maîtresse attrape un coup de chaud quand elle s'aperçoit qu'en effet il y a eu inversion des pieds...
Bref, nouvelle galère pour les enlever et rebelote pour les remettre mais elle réussit à garder son calme jusqu'à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds.
Et là le gamin lui dit avec toute la candeur qui caractérise les enfants :

"C'est pas mes bottes".
A ce moment, elle fait un gros effort pour ne pas lui mettre une baffe, fait un tour sur elle-même en se mordant les lèvres, se calme et lui demande pourquoi il ne l'a pas dit avant...
Comme le gamin voit bien qu'il a contrarié sa maîtresse, il ne répond pas.
Elle dit alors :

"Bon, allez, on les enlève" et elle se met à nouveau au boulot.
Le deuxième pied est presque sorti quand le gamin poursuit :

"C'est pas mes bottes, c'est celles de mon frère, mais maman a dit que je dois les mettre".
Là, elle a carrément envie de pleurer mais, une nouvelle fois, elle se calme et entreprend de lui re- re- mettre ses bottes.
L'opération est enfin réussie et la maîtresse se sent fière d'avoir réussi.
Pour aller jusqu'au bout, elle le met debout, lui fait enfiler son manteau, lui met son cache-nez et lui demande :

"Où sont tes gants?".
Et le gamin de répondre le plus simplement du monde :
"Je les ai mis dans mes bottes."

Les bottes
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marie 12/09/2009 18:50

Bonsoir,Tout d'abord, félicitation pour ce très joli site.... que je n'ai pas encore totalement visité...... mais ça viendra..... je le mets d'ailleurs dans mes favoris.Quant à cette belle histoire, je viens de l'envoyer à un de mes amis scout..... cela fera un  superbe sketche lors d'une veillée ou fête d'unité..... Car cela peut aussi très bien arrivé à un animateur...... Je trouve cela sublîme.Fraternel salut scoutJean-Marie

Marie-Marguerite 24/08/2008 16:02

C'est gentil de penser à nous, professeurs des écoles. N'oublions pas non plus nos collègues qui se consacrent aux plus grands (ados, étudiants, etc.) et tout le personnel qui travaille à nos côtés dans les écoles.L'histoire est amusante... et tellement réaliste !!!Que cette nouvelle année permette à chacun, enfant et adulte, de s'épanouir dans tous les domaines -esprit, corps et âme. Que tous nous formions des communautés éducatives qui soient ouvertes au dialogue (entre enseignants, enfants, parents, ...) !

Nathalie 18/08/2008 13:19

ha ha ha excellent !!! Et je me demande si nous étions comme cela quand nous étions petits ?Heuu, pour moi, je ne m'en souviens pas......    :0))

marie.l 17/08/2008 19:32

Que de patience ! oui, les maîtresses ont bien souvent de la patience (bien souvent, et certaines). Mais c'est bien la réalité, avec les enfants , il faut s'attendre à tout, dont voilà un bel exemple. Mais ..... ne parlons pas encore de la rentrée!!!