Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Les affaires de cœur sont parfois de douloureuses aventures qui laissent le cœur piétiné lorsqu’elles se terminent mal : après avoir vécu sur un nuage pendant quelques semaines, quelques, mois, voire quelques années, après avoir été tout feu, tout flamme, après avoir vécu le paradis et être monté au 7° ciel, il semble que l’enfer soit maintenant ton horizon et ton quotidien.

 

Pour fuir cette détresse qui semble insurmontable,  tu vas bien sûr chercher tous les moyens. Tu vas peut-être vouloir de suite te consoler et te changer les idées dans les bras d’un autre, d’une autre. Tu vas aussi peut-être avoir la tentation de te refermer sur toi, de te laisser aller à un marasme intérieur, à baisser les bras. Tu auras aussi l’envie de te changer les idées par tous les moyens, quitte à prendre des risques inconsidérés : faire la fête pour oublier, voir plein de monde, et te lâcher, fuir le malaise en flirtant avec des sensations fortes.

 

Entre peurs de te retrouver face à toi-même, et regrets, entre nostalgie et colère, tu vas devoir faire face à un séisme éprouvant. Que ce soit la première rupture à affronter, inattendue ou pressentie, ou la dixième, ne pense pas que tu vas sortir indemne de cette douloureuse situation.

Si les liens étaient très forts, fusionnels, intenses, parfois exclusifs, l’avenir sera sombre longtemps, et le dégoût, la haine, la déception sera longue à surmonter. Les blessures les plus profondes sont les plus longues à cicatriser.

Tu te retrouves en situation d’extrême fragilité : si tu as conscience de cela, tu pourras déjà affronter avec lucidité cette rude étape de ta vie. Tu pourras aussi chercher de l’aide, non dans des dérives qui ne règleront pas ton problème ou effaceront ces souvenirs qui de lumineux, sont devenus les plus douloureux qui soient. De l’aide non dans une fuite de toi-même vers un exil extérieur, mais un soutien humain auprès d’une personne rare qui saura accueillir ta détresse et porter avec toi cette croix écrasante.

 

Dans l’échec sentimental et amoureux, c’est toute ta vie qui est affectée : le soutien humain, fraternel, amical d’une personne chère, en qui tu as vraiment confiance, et avec qui tu pourras partager et vider ton cœur abimé, sera le baume précieux qui pourra cicatriser le mieux ta blessure.

Evite à tout prix de chercher les compensations extérieures, sinon tu seras tôt ou tard, déçu.

Et n’écoute pas ces débiles qui essaieront de te consoler en te disant : « Un de perdu, dix de retrouvé ! » Ce genre de réaction n’est pas digne de ton cœur blessé qui cherche un chemin de résurrection.

 

Version gars : Une de perdue, dix de retrouvées ? Version filles : Un de perdu, dix de retrouvé ?

Commenter cet article

Southern Cross 02/12/2010 17:08



Exactement. Ce n'est digne de personne, il faut se ressaisir et garder la tête froide. Dieu est avec nous en toute circonstance et on peut trouver le réconfort en sachant cela et dans la prière.
Ita, missa est.



Thomas 30/11/2010 17:55



@ Franck


  Si un curé ne s'y connais pas en Amour, vraiment je vois pas qui peut s'y connaitre... 



Franck 30/03/2010 09:46


ne surtout pas suivre les conseils d'un curé dans ce domaine, vu qu'il n'y connait absolument rien (enfin logiquement)


JohnD 03/10/2015 21:38

Franck, je ne pense pas qu'il ne faille pas suivre les conseils d'un curé dans le domaine de l'amour homme-femme. Je vois par ailleurs beaucoup de bon sens dans l'article plus haut et sur ce site.
Franck, je peux vous référer par exemple au père Denis Sonet, décédé il y a peu, excellent accompagnateur et coach de couples, auteur de livres sur l'amour, qui dit au début de cette vidéo ( https://www.youtube.com/watch?v=ojnG1iD5IEg ) : "Alors c'est vrai, je vous dis je ne viens pas ce soir vous donner mon expérience, ça ne serait pas terrible. Mais j'ai mieux que ça, j'ai l'expérience de ces 100aines de couples que j'ai suivis, préparés et de ces milliers de jeunes que j'ai rencontré, à peu près 50000 par an, et comme je suis un vieux truc, ça ne fait pas mal de monde. Et ce que je vais vous dire, c'est pas du tout ce que j'ai trouvé dans les bouquins, je ne suis ni théologien, ni psychologue ni rien du tout, c'est ce que j'ai appris des jeunes, c'est ce que j'ai appris des couples que j'ai pu aider, donc c'est de tout mon coeur que je vais vous parler.". Jean-Paul II c'était aussi 25 ans d'accompagnement de couples...

Sergent Dégueulis Sulfurique 30/03/2010 08:32


Je cite : "Evite à tout prix de chercher les compensations extérieures, sinon tu seras tôt ou tard, déçu.

 


Et n’écoute pas ces débiles qui essaieront de te consoler en te disant : « Un de perdu, dix de
retrouvé ! » Ce genre de réaction n’est pas digne de ton cœur blessé qui cherche un chemin de résurrection."


 


Il me semble que "débile" est une insulte à toutes ces personnes... Mais je ne vois pas l'ami Denis s'insurger contre cette violation des droits de l'homme (vous
savez, "tout homme à droit au respect")...



TheCorpseGrinder 22/03/2010 20:37


"Evite à tout prix de chercher des compensations extérieures" .. Pas dans l'alcool, ni dans la drogue, ni enfin (et encore plus dangereux) SURTOUT PAS DANS LA RELIGION !!