Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Miniritou

PICT0082.JPG
Dans quelques jours, une soixantaine de jeunes de notre diocèse partiront pour passer une semaine à la communauté œcuménique de Taizé, en Bourgogne. Du 18 au 25 février, ce sont des catéchistes qui partiront en Terre Sainte. Cet été, le pèlerinage diocésain à Lourdes aura lieu du 2 au 5 août, pour les enfants, les jeunes, les servants d’autel, les malades et les valides;, sans oublier les hospitaliers. Plus humblement, du 18 au 21 février, la relique du Saint Curé d’Ars sera de passage dans notre diocèse ( voir programme derrière).

Quels que soient nos moyens matériels, faire un pèlerinage est un moyen extraordinaire de nourrir notre foi. Grandir dans la foi à tout âge, c’est possible mais il faut aussi se donner des moyens concrets. Le pèlerinage est un de ces moyens. Se mettre en route, décider de quitter son quotidien pour un ou plusieurs jours, c’est accepter de donner rendez-vous à Dieu, ou plutôt, de répondre au rendez-vous de Dieu, dans un lieu et selon une démarche propre à chaque pèlerinage. Avec la Vierge Marie, Lourdes est un haut-lieu de pèlerinage : on y accourt du monde entier. Pourquoi donc si peu de chrétiens de nos paroisses pensent à cette démarche ? Serions-nous trop casaniers ou bien trop peu convaincus qu’un pèlerinage est un temps de grâce ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

dissertation 08/02/2010 10:06


I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards
__________________

dissertation


Jean 30/01/2010 11:37


Oui, un chrétien doit de temps en temps faire un pèlerinage: cette démarche humaine et spirituelle ouvre notre coeur et nourrit notre intelligence. Les pèlerinages nous apportent une libération
intérieure, comme Jésus nous l'a promis dans Luc: "Il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres, annoncer aux prisonniers qu'ils sont libres".