Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Les vocations en forme. La foi en crise !

com

On parle souvent de "crise des vocations". Je ne souscris pas à ce vocabulaire, car s'il y avait une crise des vocations, crise de l'appel, cela ne voudrait-il pas dire, que Dieu aurait oublié son Eglise ?

Il est notable, par contre, que le monde traverse une crise de foi. L'Eglise est en crise, les institutions, les modèles de société sont en crise. Les familles sont en crise, l'homme moderne est en crise. Le croyant est en crise !

Durant l’été 2010, parmi le millier de jeunes qui est passé au pavillon des Vocations à Lourdes, plus d’un tiers a reconnu avoir déjà songé à une vocation de prêtre ou de consacré. Et une bonne proportion d’entre eux a même avoué y penser encore…

Le sergent recruteur est mort. Grandir dans la foi, comme nous y invite la démarche ECCLESIA dans le renouveau catéchétique doit aussi prendre en compte le dimension vocationnelle de toute catéchèse.


Le tabou qui entoure un échange autour du thème de la vocation est présent dans la tête des adultes que nous sommes, pas dans le cœur des jeunes !

Cart-Com-why-not.JPG

Proposer aujourd’hui à un jeune de devenir prêtre, ou d’envisager la vie consacré semble tout à fait décalé. En théorie, tout chrétien est convaincu que l’appel du Seigneur est un appel au bonheur. En pratique, quand il s’agit d’envisager la chose, de la proposer aux jeunes que nous côtoyons,  c’est une autre affaire !

Pourquoi donc parler de vocations est-il si difficile pour les chrétiens engagés : catéchistes ; prêtres ; animateurs de jeunes ? Pourquoi la famille chrétienne est-elle souvent frileuse pour évoquer l’éventualité d’une vocation particulière auprès de ses enfants ?

N’y a-t-il pas un paradoxe à croire en un Dieu qui veut faire le bonheur de l’homme dans sa vie d’homme, et d’ignorer que dans le service de l’Evangile, un jeune en 2011 puisse trouver  un véritable épanouissement humain ?

Depuis le mois de septembre, le suis chargé d'animer le Service Diocésain des Vocations. Le Service des Vocations veut être au service des autres services, des mouvements de jeunes, des paroisses pour donner une coloration vocationnelle à toute proposition de foi.

 

Print
Repost

Commenter cet article

Catherine 23/01/2012 06:32


Pour la maman de Nicky


 Heureuse de constater que la “situation de crise” ait trouve solution et canal d apaisement. Quelque soit le destin final de sa vocation, que votre fils reste ferme dans sa foi, qu il ne
doute pas un seul instant que Dieu existe vraiment, que Jesus est le meilleur Ami qui nous accompagne en permanence et en tout endroit notre vie durant et egalement que la Vierge Marie est la
Mere Celestiale que nous partageons avec Lui, qu Elle aussi a tout moment et ou que nous soyons nous voit, nous ecoute, nous conseille, nous guide vers Son Fils et que parfois aussi Elle se
montre a nos yeux lors d une  apparition …. j en donne foi. Pour avoir la certitude de cette foi profonde et durable, il suffit simplemente d être prêt a ouvrir bien grande la
porte d entree de NOTRE PROPRE COEUR pour que LE PERE, LE FILS et LA VIERGE MARIE viennent  Y LOGER DEFINITIVEMENT grâce a L ESPRIT SAINT. Ceci est autant a la portee d un
enfant que d un adulte ….


 Serenite, patience et benedictions pour votre famille….


 Catherine

Maman de Nicky 21/01/2012 22:09


Catherine, ainsi que les 2 autres messages, merci à vous. Nicky va mieux et ce grace au Père Xavier. Son histoire est déjà bien particulière, son chemin vers Jésus est déjà semé de drôles
d'aventures, qui n'ont pas été vraiment drôles, assez déjà lourdes à peser sur le plan éducation religieuse, il était plus jeune encore. Ce serait trop long à écrire ici. Il reste fidèle, c'est
sans doute son besoin. Bien sur il fera ce qu'il voudra. A 3 ans il voulait être conducteur de dameuse la nuit et médecin le jour, il disait ne dormir qu'à ses jours de repos. A 6 ans il
voulait être océanographe (toujours les études biologie marine qu'il envisage peut être avant le séminaire car il devrait être trop jeune) pour sauver les dauphins. A 9 ans il a
ressenti quelque chose et il a disparu à une sortie de messe, on l'a cherché, les amis fidèles, sa catéchiste,  un peu tous paniqués aussi...il était à la sacristie simplement pour
demander à servir la messe, suivre la formation de servant de messe, auprès du curé et du prêtre des servants. Depuis cet été il a entendu des voix, il lui arrive de discuter aussi tout
seul...à Marie ou Jésus, mais il ne le dit plus de peur d'être ridicule. Il a eu peur aussi (de ces voix). Moi je n'y ai pas prêté attention, c'est un enfant. Puis il a voulu partir, voir les
maisons de Jésus (église, chapelle, basilique, chapelle de plein air...)il a pris son aube  et seul il va sonner aux presbytères ou aux sacristies, voir les prêtres et il sert la
messe. Il a surtout échanger avec ces prêtres , ses moines, évêques aussi...c'est pourquoi il dit qu'il veut être prêtre et moine, à l'issu de ses échanges. Nous, nous le menons. Il est
heureux. S'il est heureux nous sommes heureux. Il veut absolument aller à Assises, en Ars(nous irons) et ...a voulu en parler aux prêtres de notre paroisse mais ceux ci n'ont pas le temps.
C'est là le soucis. C'est compliqué en somme. La seule écoute qu'il a eu est en extérieur. Je ne sais pas s'il sera prêtre, il sera ce qu'il veut. En septembre il a voulu entrer au scout mais le
curé lui a dit non. C'est une nouvelle équipe de scout. Je pense (après refelxion) qu'il ne l'y voyait pas (les enfants présents sont assez agités et assez grands ) Ce n'est pas grave
car dans le fond il est déjà très occupé. Je pense que Nicky est dans une période de questionnements qui dérange pour son âge. Quand un prof lui dit en classe que Dieu n'existe pas, il se pose
alors des questions (le prof est parti pour plein d'autres raisons)....Moi je ne peux pas toujours l'aider. De plus sa paroisse n'a pas le temps. De plus un seul prêtre semble avoir quelque chose
envers lui et il l'a abandonné. Oui abandonné. Il y a peut être quiproquo, sans doute, et je l'espère, mais même si nous prenons de la distance avec lui, on reste ouverts. On a vu  le
curé, il va rétablir le cap, il a compris un peu mieux Nicky et s'est engagé à ce qu'il continue son chemin de foi. Nous pensons même, qu'il tentera à lui trouver un chemin adapté à sa
personnalité. Cependant pour en revenir à la vocation (oui oui il est jeune encore et je ne le pousse vraiment pas), je pense qu'il est important d'écouter un enfant (et pas spécialement le
mien) qui est dans les pas de Jésus, comme le dit la chanson en catéchèse. Bien sur ce n'est pas évident de tous les écouter.


A ce jour tout va mieux, l'espoir est revenu, sa cousine espérance aussi. Merci Père Xavier. Nous avons pu relativiser et s'apaiser. Nicky a re-compris que Jésus serait là toujours avec lui
n'importe où qu'il sera. Merci à vous aussi lecteurs de vos échanges de réponses.


Maman de Nicky.

Catherine 12/01/2012 08:31


Pour la maman de Nicky,


 


Je viens de prendre connaissance de votre message, j espere que vous continuez en contact car je voudrais partager avec vous ces quelques reflexions:


 


Votre fils est certes jeune mais la vocation  nous appelle a tout âge. Plus on est enfant plus on est proche de Dieu, il n est donc pas si rare de sentir l appel de Dieu des la
plus endre enfance, il y a peu le prêtre qui s occupe de notre communaute a commente que personnellement a partir de 7-8 ans, des qu il avait termine ses devoirs, un match de foot et autres
obligations quotidiennes il se dirigeait aussitot a l eglise de son quartier, il la considerait sa seconde maison, il y etait heureux assis sur les bancs a regarder les statues, a penser a Dieu
et a parler avec Lui et que c est a sa grand-mere qu il avait annonce avec certitude qu un jour  il serait prêtre et c est finalement ce qui l est devenu.


 


Je pense d autre part que le temps est la cle qui definira exactement la vocation de votre fils, car l enfance et le debut de l adolescence est la periode ou nous decouvrons la construction de la
societe ainsi que les modeles et exemples d activites et de professions qui nous entourent. Quel petit garçon n a pas voulu être pompier ou docteur ? Quelle petite fille n a pas desire être
maîtresse d ecole ou infirmiere ? Ou d autres astronaute ou prêtre ? Je pense que c est justement sur ce point que reside le malentendu ou la confusion avec les prêtres de votre paroisse : eux
semblent vous transmettre la prudence, non pas qu ils veuillent freiner la vocation de votre fils ou vous decouragez, mais peut-être veuillent-ils vous faire comprendre que la vocation religieuse
a maintes possibilites de se manifester puis de se mettre en pratique : on peut avoir une foi tres profonde et être un simple laïc et mettre sa vocation en action au travers d associations ou de
fondations religieuses, la vocation peut egalement s epanouir en devenant catechese ou DIACONO  ou  chef d entreprise avec une politique laborale et sociale
interne a l entreprise specifiquement catholique etc… etc … Dans les annees a venir votre fils fera encore de nombreuses rencontres et lectures  qui l influenceront et
silencieusement le conduiront vers le destin qui sera le sien, peut-être comme prêtre ou peut-être aussi comme simple pere de famille et avocat catholique avec vocation d entraide aux plus
demunis et sans defense etc… Les prêtres de votre paroisse ne lisent pas dans une boule de cristal, ils constatent la “fievre” que la vocation provoque a votre fils, mais il est impossible de
savoir a l avance en quelle “fleur” va se transformer ce “bourgeon” de vocation. IL FAUT LAISSER DU TEMPS AU TEMPS ET NE PAS BRULER LES ETAPES. Toutes les activites religieuses que realisent
votre fils sont importantes car elles lui donnent satisfaction, mais n oubliez pas non plus que LA FOI EST SILENCE, REFLEXION, PATIENCE, LECTURE, MEDITATION ETC … LA VOCATION A BESOIN D UNE
SOLIDE STRUCTURE DE FORMATION ET DE PROFONDEUR POUR PARVENIR A SE CANALISER EXACTEMENT VERS LE DESTIN QUI SERA SIEN. Entre le choix definitif qui sera celui de la vocation de votre fils et sa vie
actuelle les possibilites d activites et d epanouissement offertes a l enfance et a la jeunesse par l Eglise Catholique sont innombrables, inscrivez-le en complement de l actuel au Mouvement
Scout ou a une chorale etc…etc… D autre part ne le laissez pas tomber dans le piege de l amertume ou du jugement severe et injuste envers l autre quand il mentionne qu il ne veut plus être prêtre
parce que ceux-ci sont soi-disant faux, un quiproquo entre adultes ( dans le cas present entre parents et prêtres) ne doit pas  être source de rejet d autri, EN EFFET LA
VOCATION EST DESIRER DU PLUS PROFOND DE SOI METTRE SA FOI AU SERVICE DE L AUTRE QUI EST NOTRE SEMBLABLE, LEQUEL EST NOTRE FRERE, TOUT COMME L EST JESUS ET TOUT COMME NOUS SOMMES TOUS FILS DE
DIEU. LA VOCATION N EST PAS SEULEMENT SERVIR LA MESSE COMME ENFANT DE CHOEUR OU DONNER LA MESSE COMME PRÊTRE MAIS AUSSI ET SURTOUT AIMER L AUTRE ET CELA NE SE REALISE QU EN MEDITANT ET
APPROFONDISSANT SA FOI DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE. IL RESTE A VOTRE FILS UN LONG CHEMIN A PARCOURIR POUR SE DECOUVRIR COMME INDIVIDU A PART ENTIERE ET COMME CROYANT, AIDEZ-LE EN CONTACT AVEC
DES JEUNES DE SON ÂGE ET GRÂCE A LA LECTURE D OUVRAGES RELIGIEUX ( demandez justement aux prêtres de votre paroisse des infos et des conseils) A FORTIFIER SA FOI ET EN MÊME TEMPS A MODELER SA
VOCATION. NE VOYEZ PAS NEGATION OU TENTATIVE D ISOLEMENT OU REJET DE LA PART DE VOTRE PAROISSE LA OU EN FAIT IL N Y A QUE PRUDENCE ET RESPECT DES TEMPS NECESSAIRES A L EVOLUTION ET PROGRESSION D
UNE VOCATION. QUE LE PESSIMISME NE VOUS ENVAHISSE PAS NI QU IL PORTE OMBRAGE A VOTRE FILS.


LA FOI ET SA MANIFESTATION, LA VOCATION, EST UN CADEAU DE DIEU, MAIS, TOUT COMME LE DIAMANT, C EST UNE PIERRE PRECIEUSE A L ETAT BRUT QU IL FAUT POLIR AVEC PERSEVERANCE POUR ENFIN LA VOIR BRILLER
DANS TOUS SES ECLATS !!! COMPREHENSION ET PATIENCE …


Catherine

anne marie 22/12/2011 21:15


exulnet.com


un site de chant chretien

laure 22/12/2011 13:09


Nous ne regardons pas les fautes d'orthographe, la maman de Nicky quand nous lisons les commentaires, mais juste ce qui se passe et se qui se cache dans les autres paroisses et je trouve votre
commentaire bien triste alors que nous manquons de prêtres, et que nous essayons de faire "entrer" les jeunes dans l'église, voilà qu'un jeune aime notre Jésus, notre Dieu et apparemment certains
prêtres le rejettent. Pourquoi ? comme je comprends votre désarois mais tous les prêtres ne sont pas comme les vôtres, alors ayez confiance, il est jeune, il ne faut surtout pas qu'il se
décourage, pourquoi ne va-t-il pas à Taizé avec des jeunes de son âge, pourquoi ne rentre -t-il pas dans un mouvement pour qu'il soit avec d'autre jeunes qui ont les mêmes valeurs spirituelles?
et nous sommes dans le temps de l'Avent, Noël est proche, nous attendons l'Enfant de la crèche, qu'Il vous apporte la lumière dont vous avez besoin pour cheminer vers la bonne voie. Que votre
coeur soit plus grand ouvert pour accueillir l'Amour  et la paix et que Jésus puisse éclairer votre fils. En UDP