Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Benoit-XVI-a-Madrid.JPG

 

 

Le 28 février 2013, une date qui sera historique dans la vie de l’Eglise. Il y a bien longtemps qu’un pape n’avait pas quitté ses fonctions.  Cette annonce est faite à la veille de l’ouverture du carême pour les catholiques. C’est le temps de la conversion et de la prière.

 

Benoît XVI, depuis 8 ans, a apporté un souffle nouveau : on lui a souvent reproché d’être traditionnaliste, en gardant une vision ringarde de l’Eglise. Je suis convaincu que les apports de ce pape pour le début de ce XXI° siècle seront reconnus : l’effort qu’il a initié pour faire avancer l’œcuménisme ; son souhait, à travers ses encycliques, ses livres et son enseignement de donner une vision claire et simple de la foi pour les hommes d’aujourd’hui ; son attachement exigeant à la tradition de l’Eglise, non comme un repli, mais comme un désir d’ouvrir l’Eglise au monde d’aujourd’hui, sans renier les fondements qui sont incontournables et indépassables...  Tout cela veut aider les chrétiens à se centrer sur l’essentiel !

 

Les commentateurs ont gardé l’image du c         ardinal Ratzinger «préfet pour la doctrine de la foi ».  Quand on a rencontré Benoit XVI, quand on a croisé son regard, quand on a écouté sa parole douce et bienveillante,  on ne peut pas garder cette vision fausse de l’homme !

 

En 1996, en pèlerinage à Rome avec le séminaire, nous étions 3 séminaristes à flaner dans une rue proche du Vatican. Nous avons croisé par hasard le cardinal Ratzinger : interpellé par l’un de nous, il s’est arrêté et nous a adressé quelques mots dans un français impeccable ! J’ai pu, à plusieurs circonstances, participer à des événements suscités par ce pape : le rassemblement international des prêtres à Rome, à l’occasion de l’année du sacerdoce, les JMJ à Cologne et à Madrid en 2011, et plus récemment, le pèlerinage national des servants d’autel en août 2012.

On rappelle ces jours-ci les dossiers brûlants de l’Eglise sous le pontificat de Benoît XVI : prêtres pédophiles, affaire Vatileaks, rapprochement avec les lefebvristes… Au-delà de ces dossiers médiatiques,  je suis convaincu que les 8 années de ce pontificat resteront une étape fondatrice pour la vie de l’Eglise. Affaire à suivre le 28 février ! Prions déjà avec confiance : que l’Esprit-Saint  vienne déjà éclairer les cœurs et convertir nos consciences pour agir pour notre bien et pour le bien commun :

« Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. » 

Commenter cet article

annemarie 13/02/2013 21:00


 Ce n'est pas le pouvoir mondain qui sauve monde »


Benoît XVI médite sur les exigences du carême


Anita Bourdin



ROME, 13 février 2013 (Zenit.org) - Deux jours
après l’annonce de sa démission, Benoît XVI  affirme que « ce n’est pas le pouvoir mondain qui sauve monde mais le pouvoir de la croix, de l’humilité, de l’amour ».


Le pape a en effet fait une synthèse en français de sa catéchèse sur le carême, à l’adresse des francophones, en la salle Paul VI du Vatican ce mercredi matin, 13 février.


« Chers frères et sœurs, nous commençons aujourd’hui le carême », a annoncé le pape avant de choisir de commenter les « quarante jours de Jésus au désert, tenté par le
démon ».


Ce récit évangélique, ajoute Benoît XVI, « invite à répondre cette demande fondamentale : qu’est-ce qui compte vraiment dans ma vie ? »


Le pape affirme : « Ce n’est pas le pouvoir mondain qui sauve monde mais le pouvoir de la croix, de l’humilité, de l’amour ».


Puis il avertit : « Dieu ne peut pas être instrumentalisé pour nos intérêts ».


Il débusque cette « tentation toujours présente », mais non sans affirmer en même temps que « la grâce opère des merveilles ».


Le pape fait allusion aux personnes « qui se convertissent » ou qui « reviennent à Dieu ».


Il conclut en invitant les baptisés à « renouveler [leurs] engagements » en ce carême, en accord avec ce qui est « le plus important pour nous ».


Benoît XVI invite les francophones à rejeter, en ce temps de carême qui commence aujourd’hui, « l’égoïsme », la « recherche du succès personnel », « l’illusion des
apparences des choses matérielles », pour donner « la primauté à Dieu » pour regarder les « réalités quotidiennes avec ses yeux ».

annemarie 13/02/2013 20:58


Calendrier de Benoît XVI jour par jour


Départ le 28 février à 17h


Anne Kurian



ROME, 13 février 2013 (Zenit.org) - Le P.
Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, a donné plus de précisions sur le calendrier du pape jusqu’au 28 février, lors d'une conférence de presse ce 13 février 2013,
au Vatican.


Calendrier de Benoît XVI jour par jour


Demain, 14 février, Benoît XVI rencontrera le clergé de Rome au Vatican, à 11h30.


Vendredi 15 février, il recevra le président de la Roumanie, le président du Guatemala, et les évêques italiens de la Ligurie et de la Lombardie, en visite ad-limina.
 
Samedi 16 février, est prévue une audience privée avec Mario Monti, premier ministre de l'Italie, à 18h.


Dimanche 17 février, le pape présidera comme d’habitude l’angélus à 12h, place Saint-Pierre, puis il entrera en retraite à partir de 18h, jusqu’au samedi 23 février. Les exercices spirituels du
carême seront prêchés par le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical de la culture, en la chapelle Redemptoris Mater du Vatican.


Les activités seront suspendues toute la semaine. Il n’y aura pas d’audience générale le 20 février. Le 23 février, à 11h30, après la conclusion des exercices spirituels, Benoît XVI rencontrera
le président italien, M. Giorgio Napolitano.


Le lendemain, dimanche 24 février, il présidera le dernier angélus de son pontificat, place Saint-Pierre.


Lundi 25 février, le pape se réunira en privé avec des cardinaux et des membres de la Curie. Le mercredi 27 février, il assurera la dernière audience générale de son pontificat, un évènement
prévu place Saint-Pierre, en raison de la forte affluence attendue.


Départ le 28 février à 17h


Le 28 février, pour le dernier jour de son pontificat, Benoît XVI saluera les cardinaux au Vatican, en fin de matinée. A 17h, il prendra l’hélicoptère, pour rejoindre Castelgandolfo. A 20h, le
siège de Rome sera vacant.


Les visites ad limina des évêques italiens qui étaient programmées sont donc annulées à partir du 23 février et pour le mois de mars.


Pour le P. Lombardi, la nomination de Mgr Giuseppe Sciacca, Secrétaire général du gouvernorat de l’Etat de la Cité du Vatican, comme auditeur de la Chambre apostolique, que Benoît XVI a
annoncée aujourd’hui, est « pertinente pendant la période de sede vacante ».


Lorsque le monastère du Vatican en cours de réhabilitation sera prêt à l’accueillir, Benoît XVI reviendra y vivre. « Les cardinaux seront heureux qu’il soit près de l’Eglise et il
soutiendra le service de son successeur et de la Curie romaine, par sa présence spirituelle », a affirmé le P. Lombardi. Quant au titre du pape après sa retraite, il est encore inconnu.

liviaaugustae.over-blog.com 12/02/2013 11:27


Comme vous j'avais une très grande admiration pour Benoit XVI, et je suis aussi très peinée qu'il nous quitte.


Mais, déjà les langues vont bon train... Jean-Paul II est resté jusqu'au bout, mais dans quel état ? Etait-il encore capable le pauvre homme de prendre des décisions ?


Et son calvaire a-t-il  servi l'église ? Je l'ai admiré pour cela aussi.


On reparle du "Pape Nazie", Normal fait des blagues, absolument pas digne d'un président, il oublie, comme le dit C.Guéan que le Pape était aussi un chef d'Etat!


J'avoue être très inquiète pour l'église à l'avenir, sans cet homme doux et ferme, qui a beaucoup fait pour le renouveau de l'église!


Prions pour que Dieu éclaire les cardinaux qui vont élire le nouveau pape!

Jean 12/02/2013 08:43


Ce fut le meilleur pape que l'on ait jamais eu: bon, profond, exemple parfait de délicatesse, doux (Béatitudes de Matthieu 5,4), et surtout très grand spirituel, très grand croyant. Forcément
incompris par les médias, mais un géant dans le Royaume !

annemarie 11/02/2013 16:26


ROME



Benoît XVI renonce à poursuivre son pontificat 
A partir du 28 février 2013