Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Ecclesia : Baptême, communion, profession de foi, confirmation, mariage...

com
Comment donner à boire à un âne qui n'a pas soif ?
On ne peut que renoncer sans renoncer à boire pour lui permettre de découvrir sa propre soif !

Au lendemain de cette belle journée intergénérationnelle, de ce dimanche autrement, je ne peux que me réjouir de l'investissement et de la joie que les participants ont partagé autour du puits de la Samaritaine. Une matinée entre parents, enfants et personnes âgées, invitées à vivre un temps de catéchèse, autrement...
Je suis admiratif devant l'implication généreuse des catéchistes et autres animateurs qui ont préparé
cette réunion avec l'équipe diocésaine.

Ce qui m'interpelle et me fait réfléchir : sont venus des parents qui "devaient venir", qui étaient "obligés" d'être là à cause de la démarche de leur enfant vers la première communion ou la profession de foi. D'ailleurs, même la messe des familles, censée regrouper tous les enfants du caté, pour une célébration temps fort de carême, n'a pas fait recette !
Beaucoup de parents, même invités avec insistance, ne se sont même pas déplacés : c'est bien dommage, tellement la rencontre a été formidable. Au mieux, ils ont envoyé leur gamin avec la grand-mère, au pire, le gamin est venu tout seul ou hélas, pas venu du tout...

Cela signifie que, malgré nos propositions "ECCLESIA" nous n'arrivons pas à mobiliser, à donner envie à des parents, à des familles de prendre un vrai temps pour se ressourcer, pour réfléchir ensemble et donner du sens à une démarche spirituelle. On ne peut décidément pas donner soif à quelqu'un, s'il n'a pas creusé ce désir au plus profond de son coeur, s'il ne s'est pas laissé travaillé par l'Esprit-Saint qui seul peut susciter la soif et l'envie de boire. Les exigences sont importantes, c'est vrai, je suis conscient que nous demandons parfois trop ! Mais entre le trop et le rien, il ya de la place pour chacun ?!

Je constate avec tristesse que ce qui est important pour nombre de ces personnes, ce n'est pas l'esprit et la profondeur de la démarche que nous proposons aux enfants, et à travers eux, à leur famille. Entrer sur ce chemin pour grandir dans la foi... Est-ce si négatif et si inaccessible ?
Il faut que tu fasses ta "communion", et bien fais ta communion !
Il faut baptiser le petit, ça s'est toujours fait dans la famille ! Et bien faisons baptiser le gamin !

Jésus s'adressant à la samaritaine, lui disait : "Le Père cherche des adorateurs en esprit et en vérité" (Jean 4, 24). Tout le reste est navrant et sans grand intérêt.

Alors, bien sûr, comment agir ?

J'ose émettre une hypothèse audacieuse même si elle ne peut être que difficile à accepter, pour des animateurs ou même des parents qui y croient, et même pour moi ! Proposition faite pour débattre...

Continuons dans l'esprit d'ECCLESIA avec ceux qui veulent venir, avec ceux qui ont soif. Ne posons plus de contraintes qui "obligent" ceux qui n'ont pas soif. Ils repartiront, quoi que nous fassions, aussi pauvres qu'ils sont venus.
Proposons une démarche de 1° communion par étapes avec les exigences qui seront un vrai chemin de rencontre avec Jésus. Mais en parallèle, ne laissons pas à la porte ceux qui viennent sans soif. Proposons leur une démarche a minima : une fête soignée, belle riche, qui leur donne envie d'aller plus loin, qui leur donne soif, cette soif qu'ils n'ont pas en eux, trop gavés de travail, de loisirs, de sports, de tout... Rendons la retraite de profession de foi facultative ! Rendons facultative la 1° communion vécue dans la simplicité et l'intériorité du Cénacle le jeudi saint ! Accueillons et invitons-les à devenir des adorateurs en esprit et vérité ! Montrons-leur l'exemple !

Jésus est la source qui désaltère et donne envie de boire, je le crois. Ce n'est que la joie de boire, de nous désaltérer, que la joie visible de nous approcher de Lui qui donnera envie à d'autres de venir goûter l'eau vive qui deviendra source jaillissante en vie éternelle !
Les contraintes et obligations extérieures ne peuvent être que dissuasives. Une joie visible et véritable ne peut être que contagieuse.


Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

brimborions 22/03/2010 16:46


Réaction normal et retenu du curé d'Ars, en revanche les explications et mesures prisent par cette énorme enseigne me semble minuscule en rapport a la taille et la notoriété de l'entreprise.J'ose
imaginer la réaction différente de Macdo si cela s'était produit suite a la plainte de représentant de l'islam.


Monette MARTIN 09/03/2010 15:32


Bonjour Xavier,

Voilà un moment que nous ne nous sommes parlés; J'étais venue avec Guylaine (de Rodez) l'an passé, lors d'une journée de réunion Mej que tu avais organisée. Voilà pour la petite histoire.
Je suis très sensible à ton message à la fois fort, dur mais réaliste ! Comme tu le dis si bien ne laissons aucune porte fermée. Soyons tolérants et acceptons nos différences, parfois il manque
uner étincelle pour que les flammes nous envahissent. Qui peut dire quand elles viendront, et si elles viendront ?: Pas moi, modeste catéchiste au service de Nore-Père, des enfants et adultes qui
le souhaitent. Je refuse le découragement, j'ai Foi en Dieu biensûr et aussi en l'Homme. Notre Seigneur m'a toujours guidé, et je le suis avec confiance.

A bientôt.


laure 08/03/2010 16:35


Là tu es un peu dur mais tu as raison et je suis entièrement d'accord.
Merci, tout d'abord de reconnaître et d'être admirateur devant toutes les personnes , nous :  catéchistes, animateurs et autres personnes et même vous les prêtres qui s'ocupent de la
préparation de telles ou telles organisations , parce que nous  donnons beaucoup de notre temps, du travai si nous voulons rendre ces moments agréables pour tout le monde.
Mais voilà , le hic ! nous nous donnons beaucoup , prêtres aussi, pour très peu : donner sans retour oui mais on aimerait bien avec un retour quand même ne serait-ce que la présence.
Déçus ? non, nous devons continuer et faire passer le message et je mets cette phrase qui m'interpelle et j'aime bien : "Car quand plus rien ne va,  que je baisse les bras, je me tourne vers
Toi, Ta parole me guide, je me sens moins fragile, Seigneur ! Tu es là."
Alors nous , nous sommes guidés par le Seigneur mais c'est le Seigneur qui fait le reste. Et le Seigneur nous donnera des moyens pour savoir comment réagir. Mais il faut quand même qu'Il se
dépêche et gardons confiance.