Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Jeanne d’Arc a fait la Une de l’actualité, à l’occasion du 600° anniversaire de sa naissance. Mais les agitations et récupérations politiques dont cette jeune fille fait l’objet n’ont jamais mentionné la foi et les motivations spirituelles qui ont conduit cette jeune bergère de 16 ans à partir délivrer Orléans. Jeanne d’Arc, figure de l’Histoire de France, avec les imprécisions qui entourent son action, fut la victime politique d’enjeux qui la dépassèrent. L’Eglise, elle-même fut la complice, par certains de ses membres, de sa condamnation.

 

Parler de Jeanne d’Arc sans évoquer sa foi simple, son amour de l’Eglise, sa devise : « Messire Dieu, premier servi », c’est trahir l’histoire. Bien loin des clichés et des récits légendaires, autant qu’on puisse en juger, la vie de Jeanne d’Arc, et même sa mort, nous donnent à voir combien la  primauté de la foi sur toute autre considération, et l’engagement citoyen ont été au cœur de son parcours.


Aujourd’hui, et à la veille d’échéances électorales importantes, alors que Dieu disparaît de l’horizon, il faut du courage, celui de Jeanne sans doute, pour s’engager en politique au service du Bien commun. Avec des convictions solides, ceux sui seront élus auront à relever de grands défis pour notre pays. Chapeau à ceux qui s’engagent, non pour se servir, mais pour servir !  Et si Dieu, même incognito, est servi à travers leurs combats et leurs choix politiques, pour que l’homme, tout l’homme, et tout homme soit grandi,  alors nous ne pouvons pas rester indifférents.

Commenter cet article

Jean 27/01/2012 10:41


Jeanne apparaît profondément humaine, pleine de bon sens et de répartie. Son courage, sa pureté, son sens de la vérité, son désir d’une paix entre tous, son attention aux autres, sa compassion
envers ses ennemis, sont autant de facettes d’une jeune fille de Lorraine profondément chrétienne, qui savait de Dieu qu’elle avait une mission à remplir, pour le bien de tous, quoi qu’il lui en
coutât.

liviaaugustae.over-blog.com 26/01/2012 16:58


Espérons qu'ils s'engagent pour servir et non pour "se servir"... Mais je suis très perplexe!


Quand on sait tout le "fric" qu'il vont gagner... Car il faut beaucoup de courage, comme vous le dites, pour faire bien avec audace et ne penser qu'au bien commun et à la FOI ? Cela me paraît
être de la science fiction!