Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

 

Certains projets de loi dans notre pays risquent de conduire notre pays dans une impasse anthropologique. Le mariage peut-il être révisé et concerner deux personnes du même sexe ? L’adoption d’un enfant peut-il avoir lieu pour une famille homoparentale ? De telles situations existent de fait. Les reconnaître n’est-il pas légitime ? Le code civil de Napoléon n’a-t-il pas besoin d’un bon toilettage après plus de 200 ans ?anthropocentrisme.jpg

 

Je voudrais situer le débat et cette réflexion à un autre niveau : le mariage et la reconnaissance de situations existantes pourrait se justifier et se comprendre si elles ne remettaient pas en jeu  la conception même d’un vivre ensemble et d’une manière de comprendre l’homme dans sa globalité, et non pas seulement dans son orientation sexuelle. Nier la complémentarité fondamentale de l’homme et de la femme dans la cellule même de la société qu’est la famille, c’est prendre le risque de dénaturer l’être humain lui-même. Au delà des droits et devoirs, la question du mariage homosexuel et de l’homoparentalité met en cause la société même comme lieu d’expérimentation de la différence, et de la complémentarité qui tout spécialement dans l’altérité sexuelle. Eriger une société sur la négation de la loi naturelle revient à retomber dans le péché des origines où dans le récit imagé de la Genèse, l’homme a voulu décider par lui-même ce qui est bon ou non, ce qui est vrai, ce qui bien. Lorsque la créature se prend pour le créateur, on tombe dans le non sens, dans le néant. On risque de dé-créer ce que l’humanité a de plus précieux : sa liberté et sa responsabilité au sein de la création.  Reconnaître que notre nature humaine va au-delà de ce qu’on en perçoit, c’est faire preuve d’une saine humilité. Et c’est le premier pas, le pas décisif vers la foi.

 

Commenter cet article

anne marie 25/10/2012 12:23


paix a vous jean

Jean 25/10/2012 08:23


Comme d'habitude, Anne-Marie, je suis en parfaite communion avec vous: le respect dû à tout être humain est sacré et donc impératif.

anne marie 24/10/2012 19:40


Il n'y a ni gauche ni droite


il y'a seulement le respect des êtres humains


Quel qu'il soit


Donc le respect avant tout


quand quelqu'un est malade le docteur ne va pas lui dire "je ne vais pas vous soigner parceque je suis à droite" cqfd

Jean 24/10/2012 18:44


La Fédération Protestante de France (qui se situe politiquement plutôt à gauche et qui est très respectueuse des personnes) vient de prendre officiellement position contre le mariage homosexuel.

anne marie 24/10/2012 16:11


cela ne passe pas par l'eglise mais par le civil


mais de là a voir et entendre les pedes au bucher


par des pretres,alors il ne sont pas dans la verité


car il n'ont que de la haine en partage


jeanne d'arc fut bruler par l'eglise


et plus tard on n'en fit une sainte..............


ou est le respect la dedans


l'alliance vita et l'extreme droite sont lies


est cela la fraternité


j'en doute........