Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Il est étrange de constater en France une nouvelle manière de dépenser les sous du contribuable français en Union européenne, dans un temps de crise économique.


L'Etat a décidé de reconduire en Roumanie les Roms, issus de tribus minoritaires et discriminées dans ce pays, moyennant un aller simple jusqu'à Bucarest et un pécule de 300 €.

 

Les volontaires au rapatriement sont donc expulsés de France au frais de la République, et déposés sur le territoire roumain, avec quelques promesses jamais honorées d'un soutien dans la durée ; ils sont livrés à eux-même, dans un pays où ils ne sont pas les bienvenus.


La plupart d'entre eux ont donc comme solution de revenir en France, quelques semaines ou quelques mois après, par leurs propres moyens, évidemment. Résultat : la France a dépensé un bubget considéable (Je voudrais bien connaître le montant de l'opération médiatique dilligentée par MM. Hortefeux et Besson...) et nous retrouverons dans quelques mois ces roms dans nos rues en train de mendier ou d'essuyer nos pare-brises.

 

La politique d'immigration qui vise à spectaculariser des opérations chocs n'ont à mon sens aucune efficacité en matière de sécurité, et ont un coût à la charge de l'Etat qui est scandaleux. La manière de faire, en plus est digne d'un état policier qui ne regarde pas les sitiuations humaines, familiales et sociales mais qui veut encore pour des raisons électorales ( 2012 arrive à grands pas...) convaincre l'opinion qu'en chassant les roms de France, on n'aura plus , on aura moins de problèmes. Abracadabra !

Commenter cet article

anne marie 05/09/2010 17:48



1



5



10



15



20


Il dit non avec la tête
mais il dit oui avec le cœur
il dit oui à ce qu'il aime
il dit non au professeur
il est debout
on le questionne
et tous les problèmes sont posés
soudain le fou rire le prend
et il efface tout
les chiffres et les mots
les dates et les noms
les phrases et les pièges
et malgré les menaces du maître
sous les huées des enfants prodiges
avec des craies de toutes les couleurs
sur le tableau noir du malheur
il dessine le visage du bonheur.



Catherine 04/09/2010 08:32



Nous le savons tous, mais ça m´a tout de même fait plaisir d´écouter le 1er ministre reconnaître publiquement que nous, les catholiques, sommes la 1ère religion de France .... c´est à dire que
politiquement nous représentons, non pas un certain poids, sinon un poids certain au moment des élections !!!


Au fait, nous sommes la 1ère religion de France jusqu´à quand ??? Il me semble qu´est venu le temps de devenir missionnaire dans notre propre pays car il y a de sérieux "concurrents" qui sont en
course depuis déjà pas mal d´années pour nous voler cette 1ère place .... Mettons donc en pratique les enseignements, démontrons au quotidien notre foi, soyons les prophètes de la différence,
notre religion a besoin en Europe et plus particulièrement en France de ressurgir avec élan pour que notre société sache vivre plus humainement !!!


Chaleureusement. Catherine



liviaaugustae.over-blog.com 30/08/2010 18:47



Les médias ont fait un tapage autour de cette affaire!


Tout le monde y va de son couplet... Mais la France a-t-elle les moyens de faire vivre les roms alors qu'il y a tant de français au chômage ?


Et puis, les roms se disent "gens du voyage"! Pourquoi veulent-ils se sédentariser chez nous ??? Uniquement pour la vie facile, je crois que nous leur offrons aux dépends des français...


Je sais vous me direz que ce n'est pas chrétien!!!



Catherine 28/08/2010 10:00




Après avoir lu les informations de ces derniers jours, très respectueusement je me suis posée la question suivante : certains représentants de la hiérarchie de notre Eglise catholique ne
seraient-ils pas tombés dans le même niveau d´excès que le gouvernement?


 


En effet, même si des excuses sont apparues postérieurement, il est éthiquement et religieusement grave de souhaiter la mort de quelconque personne, en l´ocurrence celle du préseident de la
République, d´autant plus que le prêtre en question (76 ans) n´est pas un jeune curé qui aurait pu avoir l´excuse de s´exprimer de façon impulsive étant donné son jeune âge. De même comment
l´évêque de Toulouse, lisant une lettre de l´évêque de l´époque, peut-il comparer la situation des Roms dont certains sont contraints aujourd´hui de quitter la France avec celle qui se déroulait
en 1942 sous le III Reich et le nazisme?


 


Personne ne peut nier que la France a toujours été une terre d´asile, nous sommes le carrefour du nord et du sud de l´Europe avec des flux migratoires des plus divers dus aux guerres ou aux
problèmes économiques. Nous avons toujours échangé marchandises et partagé contacts et cultures aux travers des siècles humains avec tous nos voisins du bassin méditerranéen et depuis plus de 40
ans accueillons un flot constant de ressortissants de pais arabes et africains. Tout comme nous l´avions fait aussi il y a un peu plus de 30 ans avec les personnes venant du Vietnam juste avant
qu´il ne devienne un Etat communiste et également avec d´autres pays d´Asie etc…etc… Il me semble que repartir dans son propre pays ( Roumanie ou Bulgarie), lequel reçoit de la part de la
Communauté européenne des aides spécifiques pour l´intégration des Roms, n´est en aucun point comparable avec le fait que durant la II Guerre mondiale les nazis organisaient des rafles et
ramassaient les juifs, les handicapés, les religieux et religieuses, les homosexuels, les roms, les intellectuels, les gitans etc… pour les emmener dans des camps de déportation et vers les fours
crématoires !!! Il y a la une manifeste distorsion dans l´interprétation des faits historiques. Sincèrement je ne pense pas que ce soit la meilleure stratégie pour aider nos frères Roms que de
comparer ce qui n est pas comparable utilisant  “abusivement” de l Histoire et que ces expressions excessives ne montrent pas notre Eglise catholique telle qu´elle est : qui
s´efforce constamment, qui collabore sans cesse, qui dit toujours présente, mais de manière sensée, juste, équilibrée, modérée. Tout ceci étant bien sûr exprimé avec beaucoup de respect.


 


La meilleure façon de solutionner un problème est  de travailler efficacement avec ténacité et patience dans la paix et la sérénité.


 


Chaleureusement. Catherine




jean-Louis Bru 23/08/2010 22:58



Opération de "com" estivale  réussie : faire oublier l'affaire "Bettancourt" compromettante pour un ministre chargé de faire passer la réforme des retraites ; faire remonter la côte du
Président en racollant sur les plates-bandes du Front National, par une politique sécuritaire outrancière et des effets médiatiques. Les Roms, ils s'en fout comme de l'an 40, ce qui compte c'est
d'engranger pour les élections qui arrivent, face à celle qui sera sa principale adversaire en 2012 : Marine Le Pen. Sarkozy sait fort bien lorsqu'il doit ratisser à gauche ou à droite, pour se
maintenir en place. Il sait fort bien instrumentaliser tous ces faits de société pour en tirer profit. Oui, de plus en plus de français souffrent et sont pauvres et malheureux, mais il faut dire
haut et fort que c'est parce que l'oligarchie politico-financière s'en fout plein les poches au détriment du bon peuple de France. Il y aurait de quoi répartir autrement les richesses que ce que
font nos hommes politiques actuels. La pauvreté en France actuellement n'est pas une fatalité, elle est mise en place par des hommes sans scrupules qui favorisent les grands groupes financiers
internationaux.