Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Avec la pénurie de prêtres qui s’annonce dans notre vieille Europe, il faudra bien un jour que les chrétiens (et peut-être même les autres…) prennent la mesure, non seulement des changements à vivre au sein de l’Eglise, mais aussi des conversions à opérer dans leur foi, s’ils veulent continuer de vivre l’Evangile.PICT0032-copie-1.JPG

 

Certes, on devrait toujours arriver à trouver une messe dans les 30 kms à la ronde, au moins dans les 20 ans qui arrivent.  Il sera par contre beaucoup plus compliqué de se confesser ou de se marier à l’église. Le viatique ou le sacrement des malades arriveront sans doute trop tard : remarque, ça tombe bien, finalement, beaucoup de chrétiens ont mis ces sacrements aux oubliettes… Les communautés chrétiennes devront bien se passer du ministère de proximité du prêtre, et compter sur lui pour les accompagner dans la foi, et les mettre en lien les uns avec les autres.  Toutes les tâches de gestion, d’administration, d’organisation pour la catéchèse, le soutien aux malades, pour la liturgie, tout cela devra être pris en charge par les chrétiens, sinon ça s’évanouira. Il est des hypothèses qui paraissaient invraisemblables quelques années en arrière, et qui sont en train de se réaliser.

Les années qui viennent vont être décisives : la vie de l’Eglise ne tient pas au nombre de prêtres, et à leur seul ministère. Pourtant, c’est bien sur les ministères ordonnés, que se construit la vie chrétienne, au travers des sacrements.

 

L’Eglise embauche, mais les candidats sont peu nombreux, les postes à pourvoir n’attirent pas. Une affaire de salaire, de célibat, de conditions de travail ? Non, simplement une affaire de foi : la foi de l’Eglise qui manque sans  doute à nombre de communautés qui ne savent pas manifester leur désir que les prêtres puissent encore leur donner la vie de la grâce !  Prions et agissons pour les vocations.

Commenter cet article

Jean 14/03/2012


Chez nos frères Réformés calvinistes, les cultes avec prédication et sainte-cène peuvent avoir lieu sans pasteur: c'est un laïc qui préside, chose impensable chez les catholiques !


Ceci dit, le problème des protestants est hélas le même que celui des catholiques: le manque de fidèles !! C'est même plus grave chez les protestants que chez les catholiques, comme quoi ce n'est
pas un problème de ministre ordonné: c'est un problème de foi. Notre société s'est sécularisée, c'est un fait contre lequel personne, ni les familles, ni l'Etat, ne lutte.


C'est là qu'est le vrai problème: la crise de la transmission. Les familles chrétiennes trouvent parfaitement normal que leurs adolescents n'aillent pas à la messe dominicale ("il faut
respecter"), les grands-parents trouvent parfaitement normal que leurs petits-enfants ne soient pas baptisés ("ils décideront plus tard"), les jeunes filles d'aujourd'hui ne savent même pas que
les carmels existent (personne même les SDV ne leur dit), et les candidats aux élections ne vantent que la laïcité que le grand public confond à tort avec abstinence spirituelle...

liviaaugustae.over-blog.com 14/03/2012


Notre paroisse a été "jumelée" si je puis dire avec une autre! Etant donné que nous n'avions qu'n seul curé pour les deux.


Notre évêque est venu dans chacune des deux paroisses, pour une cérémonie (très belle d'ailleurs) l'église pour une fois était pleine.


Autrement, surtout à la messe du samedi soir : beaucoup de vieilles personnes, disséminées dans toute l'église qui est grande. C'est très triste! J'ai connu cette paroisse vivante, l'église était
remplie de chrétiens, c'était très priant, et il ne fallait surtout pas arriver en retard, faute de quoi on restait debout!


Les prêtres qui officient sont tous très agés, et viennent pour nous dire la messe de leur maisons de retraite.


Mais je crois effectivement que la foi baisse, qu'on veut absolument marier les prêtres, qu'il y ait une parité hommes/femmes et toutes sortes d'idioties de ce genre, c'est dans l'air du temps!


En attendant, nous, nous sommes bien malheureux de cette situation.

anne marie 14/03/2012


c'etait le 18avril 2001,maman etait ihumé au village natal dans la haute garonne


la messe fut dite ici a st sulpice,mais au cimetiere, il n'y avait pas de pretre


j'avais une belle priere donné par les clarisses de lavaur sur l'esperance


je l'ai lue,devant beaucoup de monde,le village dans son entier,puisque mes parents etait natif d'un petit village du comminges,je dis cela,car je n'aime pas


 


les grandes foules,mais il a fallu lire la belle priere sur l'esperance,et le notre pere


mais il manquait le pretre,ce qui m'a donné du courage,ce sont mes parents


ne jamais baisser les bras suivre le meme sillon


pourquoi perdre esperance il y a dans les seminaires de futur pretre de diverses


congregations,perdre esperance c'est se couper du fil spirituel


 

Isabelle 14/03/2012


Bonsoir,


Dans notre paroisse, il y a répartis sur 5 communes, plus d'une cinquantaine de personnes laïques engagées dans le fonctionnement administratif et matériel de notre paroisse, qui fait 25 km de
long et qui comporte cinq communes...


Beaucoup de ces têtes sont blanches et dans cette catégorie d'âge il y a légèrement plus de femmes que d'hommes. Parmi les plus jeunes, c'est un peu plus délicat même si l'animation de la
catéchèse draine un peu de monde vers un engagement plus régulier..


Il est vrai que nous sommes en Maine et Loire, et l'Eglise est encore très implantée dans la culture locale.


Bon courage à vous et merci de nous éclairer... 

isabelle M 17/03/2012


Très belle histoire en effet !


Et bien ancienne aussi cette notion : Jésus est il Dieu ? Je n'ai jamais entendu dire celà mais bien que Jésus était fils de Dieu. Dans le nouveau Testament, il ne dit jamais autre chose,
d'ailleurs parlant de Dieu comme étant son Père.


Et si Dieu est le Père de Jésus, et si nous sommes les frères de Jésus, nous sommes donc bien les enfants de Dieu...Point barre pour moi. Jésus est mon aîné en foi. Il m'a montré le
chemin...chaque jour je lui en rend grâce. Mais Dieu est mon Père. Et ça c'est la plus belle des évidences pour moi. Belle journée !