Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le presbytère virtuel d'un prêtre

A l’enterrement d’une voisine, le prêtre a refusé de dire la messe. Pourquoi une telle attitude ?

31 Août 2005 , Rédigé par Xavier Cormary Publié dans #Face à la mort...

Le plus simple est de le lui demander. Il faut savoir que dans tel ou tel diocèse, l’évêque a été amené à fixer quelques règles concernant les funérailles religieuses pour tenir compte de la raréfaction des prêtres et de leur surcharge de travail. Ce qui est sûr en tout cas, c’est qu’il n’est ni toujours possible, ni même forcément souhaitable, de célébrer la messe lors d’une cérémonie d’obsèques.
Si un prêtre est disponible à l’heure de la célébration, il se peut qu’il ait déjà célébré une messe ou doive en célébrer une autre ce même jour. Par respect pour l’eucharistie, qui n’est pas un acte de dévotion privée et encore moins un dû pour récompense de bons et loyaux services, le droit de l’Eglise pose le principe qu’un prêtre ne doit pas célébrer plusieurs messes par jour, sauf le dimanche pour d’évidentes nécessités pastorales.
Mais la décision d’inclure ou non l’eucharistie dans la célébration des funérailles résulte, le plus souvent, du dialogue que l’équipe en charge de la préparation de la célébration a eu avec la famille et les proches du défunt. Participait-il lui-même à l’eucharistie dominicale ? Avait-il l’habitude de communier ? Et si tel est le cas, ceux et celles qui souhaiteraient que soit célébrée l’eucharistie à l’occasion des obsèques souhaitent-ils eux-mêmes communier ? Seront-ils assez nombreux pour entraîner l’assemblée à répondre aux prières de la messe ?

Dans notre paroisse à Lavaur, une option radicale a été prise : ne plus célébrer l'Eucharistie avec la sépulture, mais célébrer une messe ultérieurement lorsque la famille pourra petre entourée par une communauté croyanten et pas seulement des amis venus par amitié ou affection.
Il en va du signe qui sera donné dans cette église devant une foule disparate de collègues, voisins et amis, dont beaucoup ne partagent pas nécessairement la foi des chrétiens. Ceux pour qui cela a du sens pourront toujours être conviés à la prochaine eucharistie dominicale au cours de laquelle on fera mémoire des défunts de la semaine, ainsi que cela se pratique couramment.
N’hésitez pas à dire votre étonnement au prêtre de la paroisse et, si d’autres personnes qui connaissaient votre voisine partagent cet étonnement, vous pouvez peut-être demander à ce qu’on prie pour elle au cours d’une prochaine messe de semaine.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marsollier 26/04/2009 19:21

L'option radicale de ne plus célebrer l'Eucharistie à Lavaur ou ailleurs lors d' une sépulture n'est pas logique.Pour un homme politique , un artiste , souvent éloigné de l'église pour certain .Nous trouverons un Prête et une messe sera dite.Pour un Prête , une religieuse , NormaleMais pour un simple croyant sincère avec sa famille plus Rien simple cérémonie.N'ais pas le moyen tout simple pour leurs amis ,les voisins  ,etc qui ne mettent pas les pieds à l'église de voir par la célébration de l'eucharistie et d'entendre que le christ est ressuscité , et de  sentir que des personnes puisse encore croire en cette espérance de la résurrection.Pour moi les obsèques on ne peut pas faire m'importe quoi , des personnes de tout horizon sont là maintenant.C'est le seul : Plus que pour un Baptême , plus que pour un Mariage ,le Seul moment d'évangilisation que toutes ses personnes entendront non contrainte et calmement en repect du défunt et de sa famille.Que se passera t'il chez ces personnes , nul ne le sait.un simple croyant récent engagé.

Pierrette 03/04/2006 22:37

Il y avait 3 prêtres à l'enterrement de ma mère. Tous étaient disposés à dire une messe, mais l'évêque avait décidé que non. Finalement, après la protestation de nombreux fidèles, nous avons fait changer d'avis notre évêque. Tant mieux pour les suivants.Pour ma part, je dirais seulement : croyez-vous que Jésus aurait refusé une messe à quelqu'un qui lui demandait ?