Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Questionnaire pour se préparer au mariage

com
La Connaissance
1) Quels sont les événements / les personnes qui ont marqué ma vie jusqu'à aujourd'hui ?
Quelle est la séquence que JE connais le moins de TON histoire ? Quelle est la séquence que TU connais le moins de MON histoire ?
 
2) Est-ce que je te connais dans ta véritable personnalité, dans ton réseau familial, amical, professionnel ?
Quels sont les points les plus importants pour moi ?
 
3) As-tu bien compris l'amour que j'attends que tu me donnes ? Ai-je bien compris l'amour que tu attends de moi ?
 
4) Quels sont les événements / les personnes qui ont marqué ma vie spirituelle (religion, foi, engagement...) jusqu'à aujourd'hui ?
Pour créer avec toi une communauté de vie et d’amour
1) Quelles positions communes envisageons NOUS vis-à-vis :
- de nos parents,
- de nos amitiés,
- de nos loisirs,
- de nos engagements divers,
- de notre argent,
- de notre vie professionnelle,
- de notre foi ?
 
2) Qu'est ce qui me réjouit en toi ?
Qu'ai-je perçu en toi de profondément différent de moi ?
En quoi ces différences dynamisent-elles notre projet commun de vie ?
En quoi ces différences peuvent-elles affecter notre projet commun de vie ?
Comment allons-nous les prendre en compte ?
 
3) Est-ce que tout cela me donne confiance en notre capacité à créer avec toi une communauté de vie et d'amour ?
L'indissolubilité / La fidélité
1) Jusqu'où va mon désir de fidélité ? Jusqu'où va ton désir de fidélité ?
 
2) Où commence l'infidélité pour toi ? Où commence l'infidélité pour moi ?
 
3) Quels sont, quels seront pour nous les moyens privilégiés pour rendre notre amour vivant, fort, durable et fidèle ?
 
4) Lorsque j'ai été blessé(e) par une réaction déconcertante de ta part,
- ai-je osé t'en parler ?
- as-tu osé m'en parler ?
- comment l'avons nous surmontés ?
 
5) Est-ce que tu m'as déjà fait mal ? Quand ?
Est-ce que je pense que je t'ai fait mal ? Quand ?
Avons-nous déjà expérimenté le pardon ?
Avons-nous pris le temps de nous pardonner ?
Ce pardon a-t-il été donné et reçu, ou simplement implicite ?
La Liberté
1) Nous allons nous engager, est-ce librement et sans contraintes ?
 
2) Nos familles interviennent-elles dans nos libertés ?
Quelles positions prennent-elles vis à vis de notre couple ?
 
3) Quelles sont les incidences positives ou négatives, sur notre couple de tes parents, de ta profession, de tes goûts, de tes activités, de tes passions (loisirs, engagements), de l'argent...
 
4) Pour que chacun de nous s'épanouisse dans la communion,
- suis-je décidé à te laisser les espaces dont tu as et auras besoin ?
- es-tu décidé(e) à me laisser ceux dont j'aurais besoin ?
Communiquer par le corps
1) Qu'est-ce qui m'étonne, ou me paraît important dans la « communication par le corps »,
- en tant qu'homme ou femme,
- en tant que chrétien ?
 
2) Quelle est ma vision, mon histoire, mon apprentissage du corps ?
(le corps dans ma famille, sport, arts, relations, éducation sexuelle...)
 
3) Nous avons ou nous n'avons pas de relations sexuelles :
- est-ce le fruit d'une décision, de toi, de moi, de nous ?
- qu'est-ce qui nous a motivé ?
 
Comment vivons nous cela :
 
- est-ce un moyen de progrès ?
- quelles difficultés rencontrons-nous ?
pour moi,
pour toi,
pour notre communication et notre amour,
dans les relations avec nos familles.
 
4) Comment voyons-nous la fécondité sous ses différents aspects et ses moyens ?
Le sacrement de mariage – l’Eucharistie – la prière
1) Qu'est-ce que je dis quand j'affirme : je me donne à toi ?
Qu'est-ce que je dis quand j'affirme : je te reçois ?
 
2) Qu'est-ce que je ne suis pas encore prêt à te donner ?
Qu'est-ce que je ne suis pas encore prêt à recevoir de toi ?
 
3) Ma rencontre avec toi m'a-t-elle rapproché de Dieu ?
 
4) Qu'est-ce que nous sommes prêts à recevoir du Christ ?
Qu'est-ce que nous sommes prêts à donner au Christ ?
 
5) Que signifie pour moi l'Eucharistie : « prenez et mangez, ceci est mon corps livré pour vous » ?
 
Est-ce important pour moi d'aller à la messe ensemble ? Pourquoi ?
L'Eucharistie est-elle pour moi une manière de prier ?
 
6) Avons-nous déjà eu l'occasion de prier ensemble ?
Voudrions-nous faire un pas dans cette direction ?
Qu'est-ce qui m'aide à prier ? Qu'est-ce qui nous aide à prier ?
 
Print
Repost

Commenter cet article

marie 23/09/2010 08:13



Je viens de lire un commentaire qui explique bien que pour aimer Jésus ce n'est pas si simple quand on ne connait rien, quand on a pas entendu parler de Dieu. Là ils expliquent bien qu'il faut
prendre du temps et que cela demande de l'imagination et j'ajouterai de la patience. Si le prêtre donne la liste de tous les sacrements en quelques minutes , comment ne pas décourager un jeune ?
Et c'est pas donner à tous les prêtres, la preuve en est que le vôtre à décourager le fiancé. Et je dis dommage !!!!!!!!!


. La « pre-évangelisation » est tout un art. Cela prend du temps. Cela demande de l’imagination. Surtout, cela nécessite beaucoup d’amour : l’amour d’un vrai
disciple du Christ dont le cœur souffre de voir une grande partie de l’humanité errant dans la vie sans connaître Jésus-Christ. Il faut un cœur déterminé à profiter de chaque occasion, chaque
ouverture, et chaque possibilité qui se présente pour montrer aux autres la bonté chrétienne, pour les attirer aux vertus humaines véritables, pour leur donner envie de vivre une vie qui vraiment
vaut la peine d’être vécu.



marie 21/09/2010 09:56



Je ne suis pas tout à fait d'accord avec votre commentaire. Il y a confusion entre certains prêtres, j'en ai eu l'expérience. Ce qui est important pour un prêtre bien entendu c'est de faire
toutes ces démarches, recevoir tous ces sacrements, mais pour moi le plus essentiel c'est d'accepter déjà que le jeune face le premier pas, il aime sa fiancée qui est catholique et il a pris la
décision d'aller vers un prêtre pour se marier à l'église alors qu'il ne connait rien, n'a jamais entendu parler de Dieu. Le prêtre lui demande qu'il soit baptisé pour se marier dans l'église,
jusque là je pense que le fiancé aurait et était d'accord, et petit à petit il aurait compris qui était Dieu, qu'est-ce que Jésus est venu nous dire et nous faire comprendre et ce jeune aurait eu
sans doute quelque chose qui aurait mijoté dans son coeur, parce que  si les paroles de Jésus sont bien dites, si le message est bien passé, celui qui ne Le connaît pas ne peut pas rester
insensible à ses paroles et ce jeune aurait , volontairement, voulu aller plus loin, j'en suis certaine, nous en avons eu la preuve chez nous et c'est tellement beau quand un jeune découvre qu'il
est aimé par quelqu'Un de très bon , de très juste et qu'Il l'accompagnerait dans sa vie. Mais ce n'est pas en lui donnant toute une liste et un chemin à faire avant de se marier qu'on arriverait
à cela,  comment voulez-vous encourager un jeune dans ce sens ? La Foi , Dieu nous l'a donné à la naissance mais c'est à nous de l'approfondir et si on a jamais entendu parler de Dieu
comment l'approfondir ? Il y a des prêtres qui savent comment s'y prendre avec les jeunes qui arrivent avec rien et qui veulent faire la démarche de se marier à l'église ou tout simplement un
jeune qui découvre qu'il y a quelqu'Un et veut Le découvrir et je trouve déjà beau l'amour qu'il porte à leur fiancé (e) , alors c'est aux prêtres, qui sont les bergers, effectivement,  de
savoir faire revenir la brebis égarée. Quand on lit l'évangile, Jésus ne forçait personne, Il enseignait et les gens l'écoutaient et une foule Le
suivait parce qu'Il était doux et ses paroles étaient justes.



Catherine 18/09/2010 08:18



Bonjour “Maman Beridot”,


 


J´allais écrire un commentaire sur un autre sujet, mais lorsque j´ai lu le vôtre au sujet du mariage et des prêtres j´ai changé d´avis car j´ai estimé qu´il était plus urgent d´y répondre.
J´ignore si le Père Xavier vous adressera  son opinion, mais voilà déjà de ma part, de croyante à croyante, quelques points de repères qui, me semble- t-il, 
seront utiles à votre recherche. En effet malgré le fait que vous affirmiez avoir pris la decision de vous limiter dans la pratique de votre foi à vous adresser uniquement au Bon Dieu et d´avoir
éliminer en quelque sorte le rôle d´intermediaire des prêtres, le fait que vous parcouriez ce blog démontre que vous avez tout de même une inquiétude, c´est à dire des doutes et des questions et
tout cela est naturel et bienvenu car “qui cherche, progresse dans sa foi” !!!


 


Venons –en maintenant au prochain mariage de votre fille, rassurez –vous votre futur gendre n´est pas le premier ni sera le dernier à ne pas avoir été baptisé durant sa tendre enfance, il n´y a
aucune honte à cela, les raisons peuvent être multiples soit de la part de sa famille soit à cause des circonstances de la vie qui ne l´ont pas permis. De toute façon, nous pouvons être baptisé à
tout âge, beaucoup le sont de bébés par tradition et decision familiales, mais d´ autres le sont d´adultes au moment où ils désirent se marier ou par recherche spirituelle et nécessité
personnelle. Dans tous les cas, l´Eglise reçoit TOUJOURS les aspirants au baptême les grands bras ouverts et vous-même le dites car si j´ai bien compris votre message, les portes de l´Eglise
n´ont pas été fermées à votre futur gendre, sinon que ce sont les diverses étapes de la préparation au mariage qui lui sont imposées par les prêtres concernés qui vous ont dérangé. Sincèrement je
suis convaincue que les prêtres ne sont pas bornés, sinon qu´ils sont dans l´obligation religieuse du fait de leur fonction de suivre les prescriptions de l´Eglise, de respecter les dogmes et de
procéder selon les protocoles établis par la doctrine et qu´ ils le font non pas contraints mais par amour et obéissance  à Dieu. Ils ont la vocation et ont été ordonnés
prêtres, comme tels ils ne peuvent pas faire n´importe quoi, ni de n´importe quelle façon, ils ne peuvent agir dans l´ exercice de leur activité sacerdotale qu´en respectant les procédés que
l´Eglise leur a enseignés car ces derniers sont conformes à la Bible, aux Saintes Ecritures et aux pratiques correctes transmises par Dieu et par Jésus lors de son passage sur terre. Pour autant
lorsque le prêtre qui accepte de marier votre fille et votre futur gendre annonce qu´il lui faudra le baptiser, puis qu´il réalise sa confirmation et aussi sa communion, il ne s´agit là ni d´un
caprice du curé ni d´une fantaisie ni d´un entêtement de sa part car je peux vous affirmer que j´ai été témoin il y a maintenant 50 ans d´un cas similaire à celui de votre futur gendre et que le
procédé a été à cette époque totalement identique à celui qui lui est demandé actuellement, les 3 étapes furent réalisées et le mariage eut lieu. Comme vous le savez, l´Eglise
catholique est traditionnaliste et l´application des Saints Sacrements ne varient pas selon l´époque ou la mode. Le prêtre nous baptise nous mettant sous protection divine au travers de la venue
de l´Esprit Saint ( la majeure partie quand nous sommes bébés) et ensuite déjà plus grands et conscients de ce que le baptême signifie, nous confirmons nos voeux de baptême et pour être réalisé
en plénitude comme croyant et pratiquant, nous arrivons aussi au stade de la communion afin de pouvoir partager le pain et le vin de Vie et nourrir ainsi notre âme en parfaite communion avec Dieu
et le Christ. Puisque, comme vous l´écrivez, votre fille désire profondément se marier à l´ Eglise et devant Dieu, elle ne peut ignorer qu´ il ne s´agit pas seulement du “ cliché photographique
au moment de la fête”, mais d´un acte sérieux et profond au cours duquel elle et votre futur gendre vont  se promettre l´un à l´autre et s´engager pour la vie entière.
Son futur epoux ne peut pas être que seulement baptisé comme un bébé, en tant qu´adulte qui prend des décisions importantes et réfléchies il est normal et logique qu´il confirme ses voeux de
baptême et qu´il passe aussi l´étape de la communion pour pouvoir communier le jour même de son mariage, seulement de cette manière leur mariage aura validité sacrée, les prêtres ne demandent
rien d´extraordinaire ni de capricieux, ils respectent simplement ce qui leur est exigé par la doctrine. De plus tout comme eux n´ont pas le choix de procéder comme ça leur
chante, nous les croyants n´avons pas non plus à remettre en cause les pratiques établies par les Ecritures, l´ Eglise n´offre pas un “menu au choix avec des options personnelles” de la quantité
et le mode d´application des Saints Sacrements pour que les croyants choississent ce qui leur plait et rejettent ce qui leur deplait, nous ne sommes pas dans un “achat à options” religieux où
chacun prendrait ou laisserait ce qui l´intéresse ou pas. Les dogmes, les sacrements, les pratiques, les procédés, les étapes doivent etre respectés tant par les prêtres que par nous,
simples fidèles. En effet, qui sommes-nous pour remettre en question ce qui a été décidé par Dieu lui-même et transmis aux prophètes ?  Qui sommes-nous pour ne pas obéir au
Christ qui a donné des consignes tres précises aux apôtres ( rappellez-vous le dernier repas de Jesús lorsqu il nous a légué la communion avec le Pain et le Vin “ Faites ceci en mémoire de moi”
)? Nous les croyants, sommes les brebis du troupeau et les prêtres sont les bergers responsables de nous guider. Les prêtres ne sont pas des intermédiares inutiles, ennuyeux  ou
bornés, les prophètes ont transmis les Saintes Ecritures et les 12 apôtres ont été désignés par Jésus lui-même comme ses premiers prêtres et en commençant par Pierre son premier Pape pour
continuer son oeuvre sur terre . Les prêtres actuels ont le même pouvoir délégué par Dieu et la même autorité que les 12 apôtres du vivant de Jésus, du fait de leur vocation et de leur années de
formation religieuse nous leur devons le même respect et ils ne méritent pas d´être remis en question ou d´etre critiqués parce que simplement ils exercent leur vocation et leur fonction
sacerdotale comme l´Eglise elle-même leur a enseigné. Les prêtres ne sont pas des personnes qui viennent mettre en quelque sorte des “bâtons dans les roues” dans l´application des Saints
Sacrements, bien au contrair



rmarie 11/09/2010 16:54



Je trouve votre commentaire bientriste et bien réaliste et je suis entièrement d'accord avec vous.


Jésus ne juge pas, Jésus ne critique pas, Jésus ne montre pas du doigt, Jésus pardonne, Jésus est notre pasteur et Il n'est que amour.


 


Un jeune qui veut se marier avec un cathoqique bien s'il faut le baptiser ok, je suis d'accord aussi mais avec une personne qui n'a jamais entendu parler de Dieu faut y aller doucement, exact,
pas à pas, parce que pour ces personnes il me semble que c'est difficile de leur faire comprendre qu'il y a quelqu'un qui nous guide sur notre chemin qui nous mène vers le Père. Croire en
quelqu'un dont on a jamais entendu parler et en plus que l'on ne voit pas , faut avoir la Foi et c'est pas en forçant un jeune qu'on arrive à lui faire croire tout ça. Ce n'est pas facile et je
me mets à votre place , et je suis d'accord aussi vous qui êtes croyante de dire que les fiancés pourront aller devant Dieu pour qu'Il les bénisse et en allant voir Marie , Elle les guidera vers
son fils j'en suis certaine surtout si le fiancé est d'accord. Dieu fera le reste il faut avoir confiance, les hommes démolissent tout par moment.



beridot 10/09/2010 23:00



bonjour, voila je suis catholique , mais je ne vais pas dans les eglises non pas que je ne pries pas , mais les personnes que j'y trouve ainsi que les pretres sont des gens fermés .Ce ne sont pas
les pretres de mon enfances a qui je pouvais tout dire ,  surtout l'un d'entre eux un petit homme tout bossu et ridé a force de sourire qui donnait a ma mére pour que l'on puisse
se nourrir la quete du Dimanche et oui c'est bien loin tout ca !!!!!


Maintenant finit finit finit ,les gens d'eglise ferait mieux de donner aux pauvres aux lieux de faire des reunions entre eux et de benir leur repas quand le voisin d'en face creve la fin RAISON
non? et oui Jesus fils de dieu a du voir ses paroles s'envoler au fil du temps!!!!!Des abbé pierre et des mere theresa il n'y en a pas beaucoup de nos jours!!! Je dit tout ceci car je suis tres
en colere pas contre mon eglise (car j'y rentre quand il n'y a plus personnes ) mais les pretres de ces eglises je vous explique .Ma fille va se marier en Aout prochain son fiancée n'est pas
baptisé (et oui ca arrive) deja quand il annonce ceci a l'acceuil d'une eglise un froid s'installe avec ces personnes qui gere l'emploi du temps du pretre ( peut etre qu'ils sont mieux que les
autres a savoir) ensuite on leur remet quand meme (bien obligé) un document premiere phrase 50E de je ne sais plus quoi !!!!!! ensuite le message est  quand meme transmis au pretre qui les
apelle , la discution s'engage pour le bapteme du futur marié ceci est tout a fait normal jusque la , mais pour pouvoir les marié il faut qu'il fasse sa comfirmation et sa communion , la je dis
stop deja preparer un baptéme c'est un pas dans l'eglise mais imposer communion ect..... a une personne qui rentre a petit pas dans notre religion ca la fait fuir ( moi dans tout ca je retient
'allez vite vite un de plus , a ce que je sache la foi c'est pas un credit cetelem "faut faire tout ca apres on vous mari!!) et voila ma fille fait que pleurer car elle voulait avoir une
benediction devant Dieu , mais a present son fiancé qui ne connaissait rien a cette religion ne veut plus en entendre parler si c'est un club fermé!!!et a oui j'oublié un autre pretre lui a dit
qu'ils devaient partir un weekend et un jour je ne sais ou faire je ne sais quoi ,donc voila le mariage c'est  magnifique , une union devant dieu c'est plus que merveilleux , ben non pas
pour tout le monde donc a present je sais pourquoi je vais prier quand les eglises sont vide et que je suis seule face a mon seul juge dieu et personne d'autre


Donc je lui ai dit , tu rentreras dans la maison de dieu avec ton mari apres la mairie, tu n"as besoin d'aucune autorisation pour cela ( car c'est bien la maison de DIEU ?) donc celle des hommes
qui croit ou pas car elle est a la base un refuge pour tout homme et vous vous mettrez a genou tout les deux , pas besoin que se soit un pretre qui vous benise tu n'entendras pas mais dieu te
benira et tu porteras ton bouquet a la vierge car  vu ce qui ce passe tu n'a besoin de personne Dieu ,Jesus,Marie serons la eux pour vous


juste un mot de fin voila comment faire fuir les jeunes vers d'autres religions !!!!!!!!!!!avec tout ca vous trouvez toujours que le mariage devant dieu est une chose merveilleuse quand il y a
des intermerdiaires borné. Je viens d'envoyer une lettre a Sa Sainteté le Pape Benoît XVI pour lui expliquer tout ceci en detail et pouvoir me reconciler
spirituellement (j'insiste ) avec les personnes d'eglise 


Mon mari a pour famille sa sainteté Jean XXIII (qui a fait de belles choses surtout celle ci "changement d'attitude des chrétiens vis à vis des juifs" ( des non chretien quoi)et fit aussi retirer
la phrase sur la "perfidie des juifs" de la liturgie du Vendredi Saint Voila un SAINT HOMME


Et bien merci de m'avoir lu , je n'en veux a personnes , je ne suis personne pour cela que Dieu vous benisse


Une dame en colere


 



Miniritou 19/09/2010 00:02



oUI IL YA DES PERSONNES MALADROITES OU MAL EMBOUCHEES même dans l'Eglise !


mais il est aussi vrai que bien des gens, des jeunes veulent se marier non pour répondr eà ce que l'Eglise propose, mais parce que ça fait mieux et plus solennel dans une église avec un curé !
J'ai encore eu une demande de ce type là hier ... Accueillir oui mais on peut pas bradr quelque chose qui est si grand et si beau : allons nous donner un oeuf quand on nous demande un scorpion ?
Oui, bien spur, à condition que les gens veuillent bien manger de l'oeuf et non pas du scorpion !