Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Chemin de croix

com

 

« Portons et embrassons la Croix que Jésus nous présente.

Demandons lui, ainsi qu’à la Sainte Vierge, force et courage,

afin de la porter à leur exemple sans nous laisser abattre. »

Sainte Bernadette

 

 

 

 

Souvenons-nous que le Chemin de Croix est à la fois prière et exercice de pénitence.

La méditation qui est proposée ici a été préparée spécialement pour le pèlerinage des servants d’autel. Elle est donc adaptée au jeune âge des participants y compris dans sa formulation.

Afin de maintenir au mieux l’attention des jeunes, mais aussi en raison de contraintes d’organisation, sa durée ne devait pas dépasser une heure.

Pour répondre à cette exigence, il a été choisi de mettre en lumière plus particulièrement certaines stations, les autres faisant seulement l’objet d’un court commentaire

L’alternance prévue de temps de silence, de chants et de prières évitera la monotonie et permettra une bonne participation. Il est donc essentiel de respecter celle-ci.

En suivant ce chemin dans la colline des Espélugues, les jeunes pèlerins sont invités à revivre la montée au calvaire effectuée par Jésus et à se préparer ainsi à recevoir le sacrement de Réconciliation au cours de la célébration pénitentielle du samedi soir. Les animateurs veilleront donc à conserver une parfaite dignité (calme, silence…) à cette démarche.

Il sera certainement utile d’en expliquer au préalable le sens.

 

            Merci à vous d’avoir accepté d’accompagner les servants d’autel dans cette action de conversion.

 

  

 

Quelques préliminaires :

 

A chaque station, un animateur lira le titre puis ensuite la première partie (en gris) de la méditation en employant un ton narratif. Après un court temps de silence, un second animateur interpellera les participants en usant d’un ton direct et volontiers interrogatif (seconde partie, en bleu). Puis le premier animateur invitera au silence, à la prière ou au chant.

Pour la 12ème station, il est proposé de lire un passage de la Passion de Notre Seigneur. Cette lecture sera confiée à un grand jeune. Il faut toutefois s’assurer avant le départ du chemin de croix de ses capacités de lecteur et de la puissance de sa voix.

Les animateurs veilleront à parler fort et lentement.

 

 «  Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. »

(Jean 14,6)

   

1ère station : Jésus est condamné à mort.

 

Jésus est condamné à mort par des hommes ! Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il a fait ? Il n’a pas tué ! Il n’a pas volé ! Alors ?

 

Et toi ? T’as jamais condamné personne ? Quand t’as exclu un copain ? Quand tu ne l’as pas défendu ?

 

(silence)

 

 

 

2ème station : Jésus est chargé de sa croix.

 

As-tu déjà planté un arbre ? Les arbres nous donnent de l’ombre, ils portent des fruits. Avec leur bois on se chauffe, on fabrique des meubles. Mais avec deux bouts de bois, on peut aussi tuer quelqu’un, on peut faire une croix.

 

Toi aussi, tu peux faire le meilleur comme le pire. Une fois, tu peux être nul, une autre fois trop fort !

 

 

  

3ème station : Jésus tombe pour la première fois.

 

Normal qu’il tombe ! Il est fatigué, épuisé !

 

Toi aussi, ça t’arrive de tomber. Pas parce que t’es épuisé. Parce que tu fais des promesses que tu tiens pas. Tu prends des engagements que tu respectes pas.

 

(silence)

 

 

 

4ème station : Jésus rencontre sa mère.

 

Marie, elle est toujours là. Dans les moments joyeux de la vie de son fils, comme aux noces de Cana. Mais aussi quand il souffre, quand il a besoin d’elle.

 

Toi aussi, des fois tu souffres. Et t’es content de trouver un appui, de trouver ta maman, de trouver quelqu’un à qui confier tes soucis,  ou de te confier à Marie et à Jésus…

 

Par ce chant , avec Marie, confions nos mamans au Seigneur.

 

Chercher avec toi, Marie. (V 282)

 

Chercher avec toi dans nos vies

Les pas de Dieu, Vierge Marie,

Par toi accueillir aujourd’hui

Le don de Dieu, Vierge Marie.

 

Puisque tu chantes avec nous,

Magnificat, Vierge Marie,

Permets la Pâque sur nos pas,

Nous ferons tout ce qu’il dira.

 

Puisque tu souffres avec nous

Gethsémani, Vierge Marie,

Soutiens nos croix de l’aujourd’hui,

Entre tes mains voici ma vie.

 

 

 

5ème station : Simon de Cyrène porte la croix de Jésus.

 

Simon, il porte la croix de Jésus parce qu’on lui a demandé. Et c’est comme ça qu’en aidant Jésus, il devient Serviteur.

 

Toi aussi, un jour, tu as été appelé. . C’est pas toujours facile… Des fois, tu préfèrerais aller au foot, ou regarder la télé… Mais tu aimes Jésus ! Et Jésus t’aime, tu le sais. C’est cet amour qui t’aide à accomplir ton service.

 

(silence)

 

 

 

6ème station : Véronique essuie la face de Jésus.

 

C’est un geste simple mais courageux. Un geste plein de tendresse.

 

Toi, tu oses essuyer les larmes d’un copain dans la peine ? Tu oses prendre la main d’un S.D.F. ? Tu oses sourire aux malades que tu croises ici ?

 

(silence)

 

  

7ème station : Jésus tombe pour la deuxième fois.

 

La croix qu’il porte, c’est pas seulement un morceau de bois ! C’est nos péchés. Pas étonnant qu’il tombe ! Avec tout ce qu’on fait de nul ! Et ça continue !

 

Pourtant Jésus se relève. Il nous aime. C’est pour ça qu’il se relève. C’est comme ça qu’il nous relève !

 

Kyrie (Messe du peuple de Dieu)

 

Kyrie eleison , kyrie eleison, kyrie eleison, kyrie eleison.

  

 

8ème station : Jésus rencontre les femmes de Jérusalem.

 

Tous sont partis, tous l’ont lâché ! Il ne reste que ces femmes….

 

Tu sais, quand ça va mal, quand tout semble s’écrouler, il y a toujours quelqu’un… Seulement, il faut faire confiance… confiance aux autres, confiance à Dieu. N’aie pas peur !

 

(silence)

 

  

9ème station : Jésus tombe une troisième fois.

 

Toujours le poids de nos péchés…. Mais toujours le Seigneur nous pardonne….

 

Et toi ? Tu pardonnes toujours ??…… Jésus, aide-moi !

 

(silence)

 

  

10ème station : Jésus est dépouillé de ses vêtements.

 

Il était déjà seul. Il est maintenant nu. Que lui reste-t il ? Rien ? Crois-tu ? Regarde Jésus. Il reste digne, droit. Pourquoi ? Il sait que le Père l’aime. Il a confiance. Il croit.

 

Toi aussi, tu es aimé du Père. Aie confiance ! L’amour du Père est plus fort que tout !

 

Ne craignez pas. (G139)

 

Ne craignez pas pour votre corps,

Ne craignez pas devant la mort,

Levez les yeux vers le Seigneur,

Criez vers Lui sans perdre cœur.

 

Vous qui ployez sous le fardeau,

Vous qui cherchez le vrai repos,

 

Vous qui tombez sur le chemin,

Le cœur blessé par les chagrins,

 

 

11ème station : Jésus est cloué sur la croix.

 

Il souffre. Ici, à Lourdes, la souffrance est présente, visible, partout. Une souffrance pleine d’espérance.

 

Autour de toi, tu connais des gens qui souffrent, des gens dans la peine. Certains même n’ont peut être plus l’espérance ? Et si tu les confiais tous au Christ ?

 

 

(silence)

 

  

 

12ème station : Jésus meurt sur la croix.

 

De la Passion de Notre seigneur Jésus Christ selon Saint Jean :

 

Près de la croix de Jésus se tenait sa mère, avec la sœur de sa mère, Marie femme de Cléophas, et Marie Madeleine. Jésus, voyant sa mère, et près d’elle, le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : «  Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Et, à partir de cette heure là, le disciple la prit chez lui. Après cela, sachant que désormais toutes choses étaient accomplies, et pour que l’Ecriture s’accomplisse jusqu’au bout, Jésus dit : « J’ai soif . » Il y avait là un récipient plein d’une boisson vinaigrée. On fixa une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d’hysope, et on l’approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli. » Puis inclinant la tête, il remis l’esprit.

 

On s’agenouille en silence.

 

Notre Père.

 

 13ème station : Jésus est détaché de la croix et son corps est remis à sa mère.

 

Tout semble fini. Marie, une mère déchirée par la mort de son fils. A cet instant elle est comme nous, désemparée face à la mort. Marie si proche de nous.

 

Avec Marie, Jésus Christ est présent au cœur de nos vies.

 

Je vous salue Marie.

 

 

14ème station : Jésus est mis au tombeau.

 

Il est mort. Son corps est déposé ici, enfermé. On a roulé la pierre devant l’entrée. tout serait fini ?

 

Nous nous enfermons dans nos péchés. Nous roulons nous-même la pierre sur notre cœur. Tout serait fini ?

 

(silence)

  

15ème station : Jésus est ressuscité.

 

Jésus est vivant. Il a poussé la pierre. Il est sorti du tombeau. Non ! tout n’est pas fini !

 

Par le sacrement de la réconciliation, nous pouvons pousser la pierre, nous pouvons sortir du péché. Non ! tout n’est pas fini !

 

 

Quand il disait à ses amis (I 165)

 

Alléluia, alléluia, Jésus est vivant ! (bis)

 

Quand il disait à ses amis :

« Je suis vainqueur, pourquoi trembler ? » (bis)

Nous avons nié Dieu en face de la peur.

Mais ce matin, alléluia !

Notre pardon a jailli du tombeau.

Print
Repost

Commenter cet article

pierre romain courjeaud 01/05/2008 22:25

jadore se blog.je le trouve genial.l'auteur(Xavier Cormary, que je connait bien) y a mit tout son coeur pour le faire

Jean 12/04/2008 09:38

Bonjour,Lors du dernier chemin de Croix dans ma paroisse, nous avons lu le chemin de Croix de Bruno Frappat chroniqueur sur la Croix.com!Nous avons été plusieurs à être scandalisés par le contenu de ce texte!Par exemple pour la 10ème station il est dit (entre autre):..."Il y a l'homme ou la femme "à poil, dans la nudité forcée des abaissements.Le corps volé, le corps violé. Le beau corps, qui fut honoré par les tendresses, le beau corps du désir, devenu une chose ravalé."...Tout ce chemin de Croix cherche à la manière d'un journal télévisé le meilleur angle pour choquer les consciences! Il me semble que la cible est ratée dans le sens où le chemin de Croix est un acte intériorisant, alors qu'ici le style imagé à outrance nous laisse dans l'extériorité!Bien sûr je ne cite qu'un petit passage, et je n'ai pas retouvé d'autres extraits sur internet!J'aimerais savoir ce que vous en pensez?En union de prières

marie.l 26/03/2008 19:28

Très beau chemin de croix, simple, facile à comprendre et tellement vrai, c'est notre vie.

Marie-Hélène 16/03/2008 14:14

Marie, une mère déchirée par la mort de son filsUn prêtre de notre paroisse nous a récemment expliqué que ce qui déchire le coeur de Marie, ce n'est pas la mort de son fils, mais que les péchés de l'humanité soient si grands ; qu'elle ait pu ne pas reconnaître, et condamner son sauveur.Si Marie est "immaculée conception", elle ne peut pas souffrir pour elle-même (en tant que mère) ; elle ne souffre que pour les autres (elle souffre de leur péché).