Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Petit lexique liturgique

com

 

LITURGIE

 

 

ET

 

 

SERVICE DE L'AUTEL :

 

 

de

Xavier Cormary

 

 

Petit lexique liturgique

 

 

Etabli pour un usage individuel et collectif, ce petit livret te permettra, je l'espère, de mieux comprendre et de participer plus activement à la liturgie des différentes célébrations de l'année. Il est bien entendu limité et très certainement incomplet. Si tu veux, nous pourrons le compléter ensemble si tu me proposes des ajouts à effectuer.

 

Qu'est ce que la Liturgie ?

 

Ce mot vient de 2 mots grecs: laos (=peuple) et ergon (=action). L'action du peuple; l'Eglise considère la liturgie comme étant l'ensemble des coutumes et des rites pratiqués dans les célébrations religieuses. Elle comprend donc tous les gestes et les paroles symboliques qui sont faites au cours des célébrations: soit par le prêtre ou par un groupe de personnes représentant tous les gens rassemblés. Tout cela permet d'établir des relations avec Dieu qui est l'acteur principal de la liturgie: c'est lui qui agit avant; il précède tout rassemblement.

 

Les enfants de choeur ont un rôle essentiel dans la liturgie; ils servent le Seigneur pour le bon déroulement des célébrations qui sont une rencontre personnelle et communautaire avec Dieu.

 

Bonne lecture ! Que ce livret t'encourage à vouloir mieux découvrir le mystère de Dieu à travers la liturgie, les rites et symboles qui font partie de la grande Tradition de l'Eglise.

 

 

                                                             Xavier Cormary.

 

 

 

ALLELUIA :

            Mot hébreu signifiant "louez Dieu". On chante Allelluia avant (et parfois après) la lecture de l'Evangile. C'est un chant de joie et d'allégresse que l'on omet pendant le Carême* mais que l'on retrouve à Pâques et au temps pascal.

 

AMBON :

            C'est le lieu d'où est proclamée la Parole de Dieu. En général pourvu d'un micro, ce lieu est aussi appelé "Table de la Parole" pour le mettre à égale valeur avec l'autel* appelé "Table eucharistique".Ce lieu doit être honoré à même titre que l'autel*: à l'ambon, le Seigneur nous nourrit de sa Parole; à l'autel*, le Seigneur nous partage son Pain.

 

ANAMNESE :

            Ce mot signifie rendre présent en se rappelant. Il désigne la prière dite ou chantée qui suit la consécration: elle rappelle la mort, la résurrection de Jésus et l'attente de son retour glorieux à la fin des Temps par tous les chrétiens.

 

ANNEAU EPISCOPAL :

            L'évêque porte à un doigt un anneau pastoral qui est le symbole de sa fidélité au peuple chrétien dont il a la charge. Comme les époux portent une alliance, signe de leur maraige, l'évêque porte un anneau qui montre son union avec l'Eglise, le peuple chrétien dont il est le pasteur.


ANNEE LITURGIQUE :

            Débutant fin novembre ou début décembre, l'année liturgique est le cycle annuel de la vie chrétienne qui débute par l'Avent*, puis vient le temps de Noël, quelques semaines de temps ordinaire, le Carême*, le temps pascal terminé à la Pentecôte et le temps ordinaire. L'année liturgique se termine dans la semaine qui suit la fête du Christ-Roi de l'Univers.

 

ASPERSION :

            L'aspersion d'eau bénite estr souvent associée à un rite de bénédiction*š. Elle rappelle l'eau du baptême. Le rite de l'aspersion est parfois utilisé comme rite pénitentiel pour nous rappeler que, lavés par le baptême, nous devons purifier notre vie de tout le péché.

 

ASSEMBLEE :

            C'est le peuple de Dieu qui se regroupe, à l'invitation du Seigneur qui a dit à ses disciples: "Faites ceci en mémoire de moi...", pour célébrer Jésus-Christ dans l'Eucharistie*. Toute personne présente à la messe célèbre l'Eucharistie. Mais c'est le prêtre qui préside l'assemblée et qui représente Jésus-Christ.

 

AUBE :

            Mot dont l'origine est alba qui signifie "blanc". C'est une tunique blanche portée par prêtres et servants d'autel pour manifester la pureté avec laquelle nous devons nous approcher de l'autel* et du Seigneur présent dans le Pain et le vin consacrés.


AUTEL :

            C'est la table sur laquelle on célèbre la messe, l'Eucharistie*.Il rappelle l'autel utilisé par les juifs pour offrir à Dieu des sacrifices. Les autels des églises ont été consacrés par l'évêque et on a déposé en général dans une pierre de l'autel des reliques* d'un saint parce que les premiers chrétiens avaient l'habitude de célébrer l'Eucharistie sur les tombeaux des saints.

            On peut célébrer la messe sur une simple table si l'on a une bonne raison de le faire et si l'on prépare cette table correctement.

 

AVENT :

            Temps liturgique de 4 semaines qui commence l'année liturgique* et précède la fête de Noël; c'est le temps où on attend et on se prépare à accueillir Jésus qui vient dans le monde.

 

BENEDICTION :

            Les bénédictions sont des rites qui servent à "dire du bien" d'une chose, d'une personne. Le diacre*, le prêtre ou l'évêque demande au Seigneur de protéger, de garder pur, de rester présent dans un lieu, sur une chose, avec une personne. Ainsi, il est possible de demander à un prêtre de bénir une voiture, une maison, un chapelet...

 

BURETTES :

            Petits récipients en verre, en terre ou en métal contenant le vin et l'eau pour la messe.

 


CALICE :

            C'est la coupe destinée à contenir le vin consacré en Sang du Christ. Souvent en métal doré, on en trouve aussi en argile émaillée et décorée.

 

CAREME :

            En souvenir des 40 jours que Jésus a passé au désert, l'Eglise propose aux chrétiens un temps de préparation de 40 jours avant la fête de Pâques. C'est un temps de partage, de prière et de jeûne qui commence le mercredi des Cendres et se termine à la nuit pascale.

 

CATHEDRE :

            Siège réservé à l'évêque dans une cathédrale qui montre son autorité (de service) sur le diocèse où il est envoyé.

 

CEROFERAIRE :

            Mot qui signifie "porte-cire". Enfant de choeur chargé de porter un cierge ou une bougie pendant une célébration.

 

CHASUBLE :

            Il s'agit d'une sorte de manteau ample sans manches que le prêtre revêt sur l'aube* et sur l'étole*. Sa couleur varie selon le temps liturgique. Elle représente l'autorité du prêtre comme représentant du Christ.

 

CHOEUR :

         Espace de l'église* où s'installent les moines ou les chanoines pour chanter l'office* ou participer à l'Eucharistie. Aujourd'hui souvent, c'est la chorale qui se place dans le choeur ou parfois les fidèles.

 

CIBOIRE :

            C'est un vase sacré destiné à contenir les hosties consacrées pour les conserver dans le tabernacle* ou pour les distribuer aux fidèles.

 

COMMUNION :

         Moment de la célébration où, désirant recevoir le Corps (et le Sang) du Christ, on se sent unit à l'Eglise et aux frères rassemblés avec moi.

 

CONCILE :

         Rassemblement exceptionnel de tous les évêques du monde autour du pape pour réfléchir à d'importantes questions qui concernent la foi et l'Eglise dans le monde.

 

CONSECRATION :

            Moment d'une célébration où l'Esprit-Saint vient sanctifier soit une personne (sacrement de l'ordre*) ou bien les dons apportés pour l'Eucharistie*.

 

CORPORAL :

            Petit linge rectangulaire que l'on étend sur l'autel avant de célébrer la messe et sur lequel on place la patène* et le calice* pendant l'Eucharistie*.

 

CROIX PECTORALE :

            Dans les grandes célébrations, l'évêque porte sur la poitrine une croix suspendue à un cordon ou une chaînette passé autour du cou. Pectoral vient de pectus qui signifie "poitrine" en latin.

 

CROSSE :

            Bâton pastoral de l'évêque dont l'extrémité est recourbée. Cet insigne de l'évêque manifeste que celui-ci a la charge du peuple de Dieu établi dans un endroit précis. Il rappelle le bâton dont se sert le berger pour rassembler les brebis de son troupeau.

 

DALMATIQUE :

            Vêtement liturgique du diacre* que celui-ci porte sur l'aube. C'est une tunique courte avec des manches larges et longues qui est réservée aux célébrations solennelles. Sa couleur varie en fonction du temps liturgique.

 

DIACRE :

            Ce mot vient du mot diakonos qui signifie serviteur. Le diacre est un homme ordonné (cf Ordre*) pour le service des communautés paroissiales et chrétiennes. Sa tâche peut être variée. Mais il lui est possible de lire l'Evangile et de faire l'homélie* à la place du prêtre. Mais il ne peut célébrer la messe ni donner le sacrement* du pardon. Il peut présider les mariages et baptiser. Il est celui qui représente le Christ humble et serviteur.

 

EGLISE :

            Sans majuscule, église désigne l'endroit où est célébrée l'Eucharistie, la "maison" où se rassemble le peuple de Dieu (la chapelle; l'oratoire). Ce mot provient du mot ecclesia qui signifie assemblée.

            Avec majuscule, Eglise désigne l'ensemble de la famille chrétienne qui rassemble des millions de personnes; l'Eglise rassemble dans son corps tous les baptisés et le Christ est la tête de l'Eglise. (cf les lettres de St Paul dans le Nouveau Testament)..

 

ENCENSOIR :

            Instrument servant à contenir des charbons ardents pour faire brûler de l'encens, dont le parfum est libéré lorsque les grains ou la poudre d'encens se consume. Cet instrument est utilisé dans les célébrations festives pour signifier la vénération que l'on porte à l'autel* ou à la Parole de Dieu et pour faire monter la prière de l'assemblée* vers Dieu, comme la fumée d'encens qui s'élève.

 

ETOLE :

            L'étole est l'ornement que le prêtre porte sur l'aube; c'est une pièce d'étoffe longue et étroite portée derrière le cou. Sa couleur varie selon le temps liturgique. Elle est portée sur les deux épaules par prêtres et évêques tandis que les diacres* la portent sur l'épaule gauche, en travers.

 

EUCHARISTIE :

            Du verbe grec eucharistein (=rendre grâce; remercier). Ce mot qui désigne souvent la messe souligne les remerciements et la louange rendues par Jésus à son Père et l'union de toute l'Eglise* à cette joie du Seigneur.


GENUFLEXION :

             Mot qui signifie "genou plié". Attitude physique qui consiste à s'incliner en posant un genou à terre (comme le faisaient les vassaux devant les princes, les seigneurs et les rois) pour manifester une attitude d'humilité devant Dieu et pour faire prendre conscience à chacun que nous tombons "à terre" à cause de nos fautes mais que le Seigneur-Dieu très miséricordieux nous relève et nous pardonne.

 

GLOIRE A DIEU ou GLORIA :

 

            Prière de louange dite ou chantée avant les lectures de la messe. On ne dit pas cette prière pendant les temps de l'Avent et du Carême*.

 

HOMELIE :

            Souvent appelée sermon ou prédication, ces termes désignent le discours du prêtre ou du diacre* pour expliquer la Parole de Dieu et pour dire de quelle façon elle est valable pour aujourd'hui.

 

HOSTIE :

            Morceau de pain azyme (sans levain) fabriqué avec de la farine, du sel et de l'eau destiné à être consacré pour devenir le Corps du Christ. Les hosties consacrées sont appelées aussi saintes Espèces (avec le vin) ou Saint-Sacrement ou tout simplement le Corps du Christ.

 

INSIGNES :

            Les insignes de l'évêque sont sa crosse* et sa mitre*. De tels signes permettent de distinguer l'évêque des prêtres (quand ils sont nombreux) et rappellent la responsabilité de l'évêque vis à vis de son peuple.

 

LAVABO :

            Opération qui consiste à laver les mains du prêtre avec de l'eau, soit après la présentation des offrandes, soit après l'encensement de l'autel*, pour reprendre une vieille coutume juive de purification.

 

LECTIONNAIRE :

            Livre contenant la Parole de Dieu classé dans l'ordre de lecture pour les différents dimanche et fêtes de l'année.

 

MANUTERGE :

            Petit linge destiné à essuyer les mains du prêtre après le lavabo*.

 

MISSEL :

            Gros livre (il en existe des petits !) contenant toutes les prières de la messe.

 

MITRE :

            Chapeau de cérémonie porté par l'évêque: son origine est mal connue. La forme de cette coiffure a beaucoup changé pour prendre la forme conique avec deux fanons qui subsiste actuellement.

 

NAVETTE :

            Petit récipient à forme diverse destiné à contenir des grains ou de la poudre d'encens*.

 


OFFICE ou LITURGIE DES HEURES:

         Prières rituelles de tous les prêtres*, religieux et religieuses du monde qui, avec des psaumes et des lectures, adressent d'une même voix la prière pour l'Eglise* et pour le monde. L'office du matin est appelé Laudes (louanges) et celui du soir Vêpres. D'autres offices rythment la vie de chaque jour, à heure régulière.

 

ORDRE :

            Sacrement destiné aux hommes qui sont appelés par l'Eglise à devenir diacres, prêtres ou évêques.

 

PATENE :

            La patène est un plat sur lequel on dépose l'hostie durant la messe et qui est conçu pour être posé sur le calice*.

 

PORTE-CROIX :

            Personne chargée de porter la croix de procession, en général un enfant de choeur.

 

PORTE-INSIGNES :

            Enfant(s) de choeur chargé(s) de porter les insignes*  de l'évêque.

 

PRETRE :

            Homme ayant suivi une formation spéciale et appelé par l'évêque au sacrement de l'Ordre* afin de devenir collaborateur d'un évêque ou membre d'une congrégation (pour les prêtres-religieux), pour le service sacramentel et pastoral d'une communauté chrétienne.

PROCESSION :

            Marche des différents acteurs de la liturgie d'un point (la sacristie) à un autre (le sanctuaire*); la procession est une marche lente (mais pas trop !) et ordonnée: chacun a une place précise, en général: thuriféraire*; porte-croix*; céroféraires*; servants d'autel; prêtres et l'évêque suivi des porte-insignes*.

 

PURIFICATOIRE :

            Linge avec lequel on essuie le calice après la communion, par respect pour le sang du Christ.

 

QUETE :

            Collecte des offrandes des fidèles pour participer à la vie de l'Eglise (frais de la paroisse: électricité; chauffage; catéchismes...) et pour le partage avec les plus pauvres. Autrefois, les fidèles apportaient des aliments, des volailles, des fruits pour le prêtre et pour partager avec les démunis.

 

SACREMENT :

            Ce mot provient du latin et signifie "mystère". Le sacrement est une manière de connaître ce qui est inaccessible. A partir des expériences humaines, l'Eglise a établi 7 sacrements (le baptême; l'Eucharistie; la confirmation; le sacrement du pardon; le sacrement des malades; l'ordre* et le mariage) qui sont des moyens et des signes (toujours un geste et une parole dans le sacrement) de s'unir plus intimement avec Dieu.

 

SAINT-SACREMENT :

            On désigne ainsi le corps (et le sang) du Christ rendus présents parmi nous par le sacrement* de l'Eucharistie*.

SANCTUAIRE :

            Souvent appelé choeur*, le sanctuaire est la partie principale de l'église* qui comporte l'ambon*, l'autel*, le tabernacle*, et où se déroule les principales actions liturgiques. Il ne faut donc pas confondre choeur* et sanctuaire qui sont deux endroits distincts dans l'église.

 

TABERNACLE :

            Petite armoire destinée à conserver les hosties* consacrées (=Réserve Eucharistique), le Corps du Christ. Une petite lampe (rouge en général) signale la présence du Seigneur dans le pain consacré.

 

THURIFERAIRE :

            Mot qui signifie "porte-feu". Enfant de choeur chargé de porter et de manipuler l'encensoir.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article