Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Xavier Cormary

Le chrétien du XXI ° siècle a été baptisé très jeune, tellement jeune qu’il ne s’en rappelle même plus. Si on lui avait demandé son avis, il n’aurait pas forcément été pour. Il est allé au catéchisme pendant un an, histoire de voir ce que c’est, se motivant comme il pouvait en pensant aux cadeaux de la communion. Aussitôt après sa première communion, il a tout laissé tomber.
Quelques années après, redevenant quelque peu raisonnable, il retourne au catéchisme, car l’âge de la deuxième et solennelle communion approchait… Heureux de ses cadeaux, il accepte de continuer un an de plus. Mais apprenant alors qu’il n’aurait plus de cadeaux, il se met à sécher les réunions de plus en plus souvent, pour finalement laisser tout tomber !
 
A l’âge de 21 ans, il regarde deux fois par an la messe à la télévision, et se confesse par Internet tous les 5 ans ! A 27 ans, il projette aussi de se marier. Mais quelques contretemps lui font en choisir une autre avec qui il se marie finalement. C’est à 30 ans qu’il se retrouve finalement devant M. le curé après une sérieuse et laborieuse préparation où il retrouve un peu la foi.
Mais 4 ans après, n’ayant pas pu rester fidèle à sa femme comme il n’a pu être fidèle à Dieu, il divorce.
Les années passent, il reste seul, un peu aigri par les épreuves de la vie. Il n’a trouvé personne pour l’aimer, ayant oublié Celui qui l’a toujours aimé.
A 85 ans, alors qu’il sent sa fin toute proche, il demande le sacrement des malades par mail, et est choqué de constater que c’est une pieuse femme qui lui apporte la communion sur son lit de mort.
Finalement débarquant devant Saint Pierre, il est choqué quand on lui annonce que l’entrée au paradis lui est refusée.
 
Il pensait vivre chrétiennement sa vie en se contentant de rites et de traditions familiales. Il se rend compte alors qu’il est passé à côté de l’essentiel : l’Amour de Dieu qui change vraiment la vie d’un homme. Dommage qu’il s’en aperçoive un peu tard.

 
Cécile - Alice (jeunes de Rabastens - Tarn)

Commenter cet article

angelo 18/10/2006 16:55

votre article est sympathique. J\\\'ai été baptisé ce 27 avril 2006 aprés deux ans de préparation car je suis majeur. Il faut reconnaitre que deux ans, c\\\'est long, mais nésséssaire pour ne pas étre aveugler et afin d\\\'affirmer sa foi. Pour ma part, je suis pour donner le choix aux enfants, car le baptéme est avant tout un engagement envers dieu, ce qui n\\\'est pas de la responsabilité des parents.

maricris 08/10/2006 23:56

vous aurez corrigé : j'ai écrit Dieu ne l'abonne jamais, je voulais écrire Dieu ne l'abandonne jamais, il est tard, l'intellect fatigue, vous voudrez bien excuser l'erreur de frappe de texte.

maricris 08/10/2006 23:53

il n'y a là que de bons larrons, faut pas désespérer du mystère de l'amour de Dieu qui travaille le coeur de l'homme, des fois on pense selon les apparences que bien des cathos n'ont recours à l'Eglise que pour les formalités, en réalité il y a plus d'optimisme à avoir, les prêtres sont les ouvriers dans la vigne de Dieu mais c'est Dieu qui fait tout et le vieux cep de vigne qu'on voit tout rabougri tient en fait des siècles et donne du bon vin, et de génération en génération les enfants du cep continueront à se faire baptiser, peut être pas selon les attitudes attendues, mais l'essentiel est qu'ils le fassent, on ne sait pas comment germe la graine mais elle germe, j'ai écouté de très beaux témoignages de foi chez ceux qui ne vont plus toujours aux offices et j'ai vu des terribles bigotes capables de dégoûter de la fréquentation des messes, alors..moi je reste optimiste : quand Dieu est avec l'HOmme il ne l'abonne jamais même si l'Homme l'oublie et c'est souvent quand on pense qu'il est trop tard que l'Homme reconnait celui qui l'a fait vivre et je crois aussi que dans les difficultés le prêtre trouve encore et encore le soutien de son Créateur, que dit déjà l'Evangile ? je ne suis pas venu pour les justes.. (les déjà saints mais plutôt pour les saints en devenir, pas vrai ?)excusez ma façon de mettre mon grain de sel mais vos remarques sont toujours excellentes et font réagir, merci.