Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

En cette période de crise, si le Bon Dieu nous filait un coup de main et décidait de nous donner un ballon d’oxygène dans nos agendas de rentrée bien remplis ? Si le Bon Dieu décidait d’accorder une 25ème heure à chacune de nos journées ? Croyez-vous qu’on aurait davantage de temps pour la prière, la rencontre de nos proches, de nos voisins… Du temps pour lire, pour s’occuper des enfants, pour aller rendre visite à la grand-mère à la maison de retraite ?

Nous aurions vite fait de trouver des occupations, toutes plus importantes les unes que les autres pour combler ce temps neuf. Nos occupations suivent l’espace qu’on accorde à chacune d’entre elle.

Si nous attendons d’avoir le temps pour faire les choses qui nous semblent importantes et que nous remettons au lendemain, nous ne l’aurons jamais !

Dire : « Je n’ai pas le temps ! » est un prétexte fallacieux. Le temps on le prend si on décide de le prendre. Il s’agit de faire des choix. Des choix qui équilibrent notre vie : vie familiale ; vie professionnelle ; vie sociale ; vie spirituelle. Nous trouvons toujours du temps pour manger ou dormir car nous savons que c’est indispensable. Les activités, les rencontres, la prière, la messe du dimanche, l’engagement que je prends dans une association ou dans la paroisse, sont-ils des priorités nécessaires à notre vie ? Pour choisir des priorités qui s’accordent avec notre conscience, il faut déjà prendre le temps de le faire, et se donner les moyens de le vivre.

Commenter cet article

parize 04/08/2012 19:02


bonjour, je m'appelle clarisse j'ai 13 ans et je pratique une activitee qui m'eloigne de la religion catholique et si j'arrete quelque chose de mal en moi me pousse a faire des choses que je
refuse et j'en est vraiment peur j'ai vraiment besoin d'aide mon pere .

Miniritou 04/08/2012 23:55



Je pense Clarisse que tu dois trouver dans ton entourage une personne de confiance avec qui tu peux parler de tout cela.



marie-do 13/10/2009 13:45


Prendre le temps, c'est être déranger par le  Seigneur, en tout instant, où que nous soyons, c'est se déranger pour Lui et pour les autres, c'est s'ouvrir à
la blessure de l'autre alors que le temps, justement nous presse, prendre le temps, c'est  AIMER TOUT SIMPLEMENT, sans comprendre, sans
chercher à atteindre un but, avec patience, compassion,sans rien attendre, ou espérer, c'est cela, AIMER TOUT SIMPLEMENT  et prendre le temps de l'Amour en Jésus, de l'AMOUR Véritable en Son
Coeur... . 
Pauvre en Jésus, toujours, Marie.do 

http://parle-seigneur-ton-serviteur-ecoute.over-blog.com  


laure 02/10/2009 09:17



Prends le temps :

Prends le temps d'aimer et d'être aimer...? C'est le don de Dieu
Prends le temps d'être chaleureux....? C'est la route du bonheur
Prends le temps de rire ....? C'est la musique pour l'âme
Prends le temps de prier ....? C'est la force du faible.



Anne-Marie 28/09/2009 22:57


pardon pour la faute...
je "serais" la 1ère à dire oui...


Anne-Marie 28/09/2009 22:53


Oui, moi aussi, j'ai choisi de donner de "mon temps" à Dieu. Car "mon" temps, c'est bien Dieu qui me l'accorde... Ces journées nouvelles à vivre, ces expériences enrichissantes, c'est bien à Lui
que je les dois... Alors, Dieu a bien droit à quelques "miettes" de notre temps si précieux, non?
Et le plus amusant, c'est que c'est à un moment de ma vie où je suis prise de tous côtés par des obligations familiales, et de très lourdes charges, que je décide malgré tout de donner à Dieu sa
"part" de mon temps !
L'appel de l'Esprit Saint s'est fait en moi si fort, si continu, que je n'ai pas osé lui refuser...
Et avec ça, au plus profond de moi, l'idée que si j'attends d'être "en forme", disponible, et surtout... d'avoir du temps(!), je ne m'engagerai JAMAIS !   Qu'il y a urgence à s'engager,
urgence à donner, urgence à aimer !
Alors voilà, je Lui ai dit OUI, avec joie et beaucoup de confiance, Il m'aidera si je flanche...
Que Dieu bénisse tous ceux qui viendront sur ce blog !
Anne-Marie
P.S. J'ai fait la neuvaine du St Curé d'Ars pour les vocations, en sachant très bien qu'avant la fin de la neuvaine, je serai la 1ère à dire OUI à Dieu... et ça n'a pas manqué !  Voilà, il est
fort ce curé !
Je ne le dirai jamais assez, c'est lui qui m'a "secouée" suffisamment fort pour que je réalise que la messe était "vitale" pour moi... et maintenant, il s'est associé avec l'Esprit Saint pour que
je m'engage !
Ah ! quel curé !