Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

 La Résurrection n’a plus la côte, même chez les catholiques pratiquants. Des sondages révèlent qu’un pourcentage élevé d’entre eux ont du mal à croire en la résurrection. Pâques est plus facilement la fête des cloches, des poules en chocolat que la victoire définitive du Christ sur la Mort.

Parler de résurrection aujourd’hui, n’est-ce pas dépassé ?

Si la résurrection de la chair dans la foi des chrétiens n’a rien à voir avec la réanimation de notre corps matériel fait de muscles et de sang, il est aujourd’hui nécessaire que nous soyons être au clair sur cette question centrale de notre foi la chair au sens biblique désigne la totalité concrète de l’être : l’humain biblique n’a pas un corps et une âme : il EST corps, esprit et âme. En ce sens, la résurrection de la chair fait de nous des êtres uniques appelés à vivre avec tout ce que nous sommes en tant qu’être humain unique. « Si le Christ n’est pas ressuscité, vaine est notre foi : votre foi n’est qu’une illusion et vous êtes encore dans vos péchés. ». (1Co 15,14). La résurrection est inaugurée par notre baptême : la vie que Dieu donne doit déjà se déployer dans notre vie terrestre et trouve son accomplissement lors de notre Pâque, le jour de notre mort. Vivre en chrétien nécessite alors de prendre conscience de cette certitude : la vie éternelle est déjà commencée. La résurrection de la chair ne peut pas être qu’un slogan publicitaire, à moins que l’Evangile ne soit que qu’un produit de consommation courante…
Pâques : cloches, chocolats… et Résurrection ?

Commenter cet article

laurence VITRE 26/04/2009 20:12

Joyeuses Pâques, Daniel !Je viens de perdre un ami très cher, un prêtre... qui est mort le mardi saint...j'étais auprès de lui à l'hôpital pendant que tous ses frères prêtres célébraient la messe chrismale... 
 
    Il a  quitté cette terre dans la grande Semaine Sainte, semaine où l’Eglise célébrant la Pâques de Jésus  parle plus qu’à l’accoutumée de mort et de vie. Et ce qui pourrait sembler un beau discours, ou encore des paroles  un peu lointaines ou quelque peu abstraites, a pris subitement un étrange relief. Un ami est en train de vivre le chemin de croix de la dépendance et de la douleur morale. Il semble s’abîmer peu à peu, de plus en plus. Puis brusquement, c’est l’agonie, et  d’une façon qui me prend au dépourvu, la mort que l’on imaginait pas pour tout de suite. 
 
 
Bien sûr, c’est l’épreuve de la déchirure et cette insupportable absence et la peine légitime qui accompagne tout départ d’un proche.
 
 
Mais sans tarder la prière auprès de son lit me ramène vers une autre réalité : « Entre les mains de notre Père où l'homme est appelé du fond de sa misère, nous te laissons partir ; le Dieu qui a pétri au corps de Jésus-Christ ta chair et ton esprit  saura bien t'accueillir. Ta place est pour l'éternité entre les mains de notre Père. » 
 
 
Jésus, ce n’est plus à tes disciples, mais à nous  que Tu dis aujourd’hui : « Ne soyez donc pas bouleversés… Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : je pars vous préparer une place ? Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez vous aussi. » . Là où tu es, dans la gloire de ta résurrection ! Oui, ce n’est pas seulement la mort, mais la pâque de Daniel unie à Ta Pâques dont il est question.
 
 
Croyons-nous cela ? « Seigneur, nous croyons en Toi, mais viens en aide à notre peu de foi ! ». Rassure-nous. Dis-nous au plus profond de notre cœur que c’est pâques pour notre Daniel, dans la joie de la vie éternelle. Et Pâques pour nous, dans la grâce de l’espérance chrétienne. Et de Toi, Jésus, comme de Daniel, donne-nous de dire : « Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n'est pas ici, il est ressuscité. »  

 
 

am 13/04/2009 13:42

je crois a la resurection des morts la lumiere guide nos pasavec l'esperance,sans esperancele monde serait submergé par le materialisme,sans esperance le monde serait voué au tenebredieu c'est l'alpha et l'omege,le debut et la fin,sur le chemin de la vie,Dieu nous aime TOUS croyants et incroyantsbeau programme nonun DIEU qui tient ses promessesqui peut en dire autantpaques c'est la resurection du christ

Jean 10/04/2009 18:41

Pour Marie : La fille en question s'appelle Marie.

Jean 10/04/2009 18:24

Une précision : Cette petite fille s'appelle Marie, tout comme vous

Jean2 10/04/2009 18:23

"Je crois en la Résurrection des Morts". Nous le disons à chaque messe dominicale. Le dire et le croire, c'est être chrétien. C'est la seule chose qui nous différencie des autres. En effet, tout le reste (l'amitié, l'amour, la joie, la fraternité, le respect, la bonté) appartient à l'humanité et à tous les hommes de bonne volonté, y compris les incroyants. Le pardon dans sa radicalité nous différencie aussi un peu (mais même les psychologues athées disent que pardonner fait du bien et guérit). Ne reste donc que la résurrection de la chair, c'est la seule affirmation étonnante et vraiment "nouvelle" des "catholiques" (et autres chrétiens) à la face du monde.