Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Polémique autour de Benoît XVI : désinformation avérée.

com

En replaçant les paroles dans leur contexte, les propos du pape semblent tout à coup prendre une dimension et une signification bien différente que celle que les média veulent tout à coup lui donner et nous faire croire autre chose que ce qu'il a voulu réellement dire.


Le pape Benoît XVI a demandé les soins gratuits pour les malades du sida dès son arrivée à l'aéroport de Yaoundé au Cameroun, mardi après midi. Un appel qui a reçu très peu d'écho. Il appelle les Africains à la responsabilité dans la lutte contre le sida. Les médias ont passé sous silence ce passage de sa conférence de presse dans l'avion de Rome à Yaoundé.

Mais ce que la presse a retenu, ce sont des propos prêtés au pape. Nous publions ci-dessous le texte intégral de la déclaration.

Le pape fait également allusion à l'engagement de l'Eglise auprès des malades : quelque 25 % des structures qui les accueillent sont catholiques. Il cite l'engagement de la communauté de Sant'Egidio - une allusion au projet « DREAM », sigle anglais pour « « Amélioration des ressources en médicaments pour lutter contre le Sida et la malnutrition » par exemple au Malawi - et des religieux de Saint-Camille de Lellis, ou des religieuses (les Missionnaires de la Charité par exemple).

Voici la question du journaliste et la réponse de Benoît XVI, dans son contexte.


Question - Votre Sainteté, parmi les nombreux maux qui affligent l'Afrique, il y a également en particulier celui de la diffusion du sida. La position de l'Eglise catholique sur la façon de lutter contre celui-ci est souvent considérée comme n'étant pas réaliste et efficace. Affronterez-vous ce thème au cours du voyage ?

Benoît XVI -  Je dirais le contraire : je pense que la réalité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est précisément l'Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses différentes réalités. Je pense à la Communauté de Sant'Egidio qui accomplit tant, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, aux Camilliens, à toutes les religieuses qui sont à la disposition des malades... Je dirais qu'on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on n'y met pas l'âme, si on n'aide pas les Africains, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d'augmenter le problème. La solution ne peut se trouver que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c'est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui apporte avec soi une nouvelle manière de se comporter l'un avec l'autre, et le deuxième, une véritable amitié également et surtout pour les personnes qui souffrent, la disponibilité, même au prix de sacrifices, de renoncements  personnels, à être proches de ceux qui souffrent. Tels sont les facteurs qui aident et qui conduisent à des progrès visibles. Je dirais donc cette double force de renouveler l'homme intérieurement, de donner une force spirituelle et humaine pour un juste comportement à l'égard de son propre corps et de celui de l'autre, et cette capacité de souffrir avec ceux qui souffrent, de rester présents dans les situations d'épreuve. Il me semble que c'est la juste réponse, et c'est ce que fait l'Eglise, offrant ainsi une contribution très grande et importante. Nous remercions tous ceux qui le font.

Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth de Hautségur 16/04/2010 15:22



J'avais aussi réagi sur mon blog. Un bon préservatif coûte cher. Dans certains cas, ils sont lavés et sèchent au soleil. Ils ne sont plus proteecteurs, ce que disent les autorités sanitaires
africaines. Daniel Ange avait été un peu trop expert en détails sur radio ND, au point de gêner le journaliste....mais ensuite Daniel Ange a pleuré car c'est lui qui voit des victimes de douze,
treize ans. Je  note d'ailleurs que le certificat de dépucelage est brandi par des gamins comme preuve d'acte adulte!?!? (avec l'arsenal contraceptif que nous n'avions pas au même âge où il
n'y avait pas de contraception sûre).


L'histoire, l'art, la littérature abordent ces registres en élevant le débat.


Le chapitre deux de La Genèse en hébreu, et Le Cantique des Cantiques sont des textes à méditer toute la vie.


Il me manque un monastère orant sur overblog.Elisabeth.



annemarie 27/03/2009 16:01

un  brin de lecture avant paques




     
Découvrir Dieucomme PèrePrier en fils
 



d'Albert Rouet



      L'Ancien Testament garde trace de toutes les manières de prier : louanges ou demandes, actions de grâces ou bien encore pardons, sont montés du coeur des hommes depuis le début de l'humanité.      Or, la nouveauté du Salut consiste en la révélation du Nom du Père par le Fils : "Je leur ai révélé ton Nom et le leur révélerai, pour que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et moi aussi en eux" (Jn 17, 26). En introduisant ses disciples à sa prière dans le Notre Père, le Christ les place dans sa relation personnelle au Père. Le baptisé entre dans la réciprocité qui caractérise la vie trinitaire.      Parce qu'elle est écoute de la Parole divine, la prière sauve et nous fait "découvrir Dieu comme Père".      On peut alors consentir à un Dieu qui ne désespère pas des autres. Consentir à un Dieu qui veut une terre humaine. Consentir à un Dieu qui surpasse pour nous les relations, les titres ou l'argent. Un Dieu qui peu à peu devient l'essentiel de notre vie...



ludoasc 26/03/2009 23:04

Merci pour la vidéo ! Qui prouve que ses propos n'ont pas été modifiés comme certains me l'ont prétendu quand je leur en ai fait la lecture. Pour les commentaires 7 et 8, j'avoue ma perpléxité en les lisant... le pape n'a jamais interdit l'utilisation du preservatif dans un cas comme celui là et pour le n°8... je crois que réfléchir un tant soit peu éviterait de sortir de telles aneries. Merci pour ce blog vraiment intelligent

richard bornia 23/03/2009 11:42

Bonjour,la lecture intégrale de la déclaration du pape ne me rassure pas. Il est à mes yeux un criminel qui devrait être jugé par le tribunal internation au même titre que tout homme ayant commis un crime contre l'humanité. Je me désinscris de votre blog, vous laissant avec vos drôles d'amis.richard 

paul leloup 21/03/2009 21:59

Mais que faites-vous des couples où l'un des conjoint est séropositif ? Faut-il s'interdire toute relation conjugale parce que l'autre est porteur du virus et que ce n'est pas de sa faute ? Peut-on alors utiliser un préservatif si son amour a attrapé le sida à la suite d'une transfusion sanguine ? Ou peut-on divorcer ?