Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

S’il est un chantier dans la vie de l’Église dont on ne parle guère qu’une fois dans l’année, c’est bien l’Unité des chrétiens. On confond parfois œcuménisme et dialogue interreligieux. La dialogue œcuménique nous met en lien avec des frères chrétiens protestants, orthodoxes.

Dès le début de son pontificat, le pape Benoît XVI a fait de l’Unité des chrétiens un chantier prioritaire. Les débats théologiques et les sensibilités spirituelles empêchent parfois de voir des avancées sur le chemin de l’Unité. Pourtant, si nous pensons que l’unité des disciples de Jésus est facultative, secondaire ou même inutile, ou qu’il suffit que tous les chrétiens deviennent catholiques, nous commettons une erreur de jugement grave et inquiétante.

Les chrétiens divisés sont le plus flagrant contre-témoignage opposé à l’Évangile. Nous annonçons le message de Jésus, avec des voix discordantes, alors que nous proclamons que c’est le Christ qui vient « rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés ». (Jn 11, 51) Le  vrai dialogue est une fleur de l’espérance, et un fruit de la charité.

Il est donc urgent de faire avancer l’unité des chrétiens, en découvrant la richesse et la grandeur du témoignage de tous les chrétiens. Le vrai dialogue est exigeant .  Il me semble que  Albert Camus, dans ses Écrits politiques résume bien l’esprit  qui doit nous habiter et conduire notre prière et notre action en faveur de l’unité : « Je n’essaierai pas de modifier rien de ce que je pense, ni rien de ce que vous pensez (pour autant que je puisse en juger) afin d’obtenir une conciliation qui nous serait agréable à tous. Au contraire, ce que j’ai envie de vous dire aujourd’hui, c’est que le monde a besoin de vrai dialogue, que le contraire du dialogue est aussi bien le mensonge que le silence, et qu’il n’y a donc de dialogue possible qu’entre des gens qui restent ce qu’ils sont et qui parlent vrai. »

 

Commenter cet article

annemarie 21/01/2009 16:30

monsieur le curé je porte a votre connaissance la lettre que j'ai reçuepar mel la lettre emouvante de mgr Musalam 




Traduction : Anglais » Français



 

De l'Eglise de Dieu dans la bande de Gaza Pour "les saints et fidèles frères en Christ" Paix et bénédictions sur vous, nous prions Dieu pour soulever la colère de l'homme et de Gaza avec la douche de sa miséricorde et de bonté. Gaza a été, avant la souffrance avant la guerre, il a souffert pendant la guerre et elle continuera à souffrir après la guerre. Des centaines de personnes ont été tuées et plusieurs autres blessés dans l'invasion israélienne. Notre peuple a subi les bombardements de leurs maisons, leurs cultures ont été détruits, ils ont tout perdu et sont désormais de nombreux sans-abri. Nous avons enduré des bombes au phosphore, qui ont causé d'horribles brûlures, surtout pour les civils. Comme les premiers chrétiens de notre population vit à travers un moment de grande persécution, la persécution que nous devons enregistrer pour les générations futures comme une déclaration de leur foi, d'espérance et d'amour. Beaucoup de familles ont fui à l'Organisation des Nations Unies (UNRWA), les écoles où ils pensaient qu'ils seraient en sécurité. Mais avec 50-60 personnes à survivre dans une chambre, pas d'électricité, d'eau, de nourriture et de litière ou de nulle part pour se laver, les conditions de vie sont terribles. L'aide d'urgence n'est pas encore arrivé à l'église et parce qu'ils sont trop effrayés pour s'aventurer dans les rues de notre peuple ne peut pas atteindre les entrepôts qui détiennent la Croix-Rouge et l'UNRWA secours. Nous avons confiance en Dieu, mais devant le monde entier et en particulier de l'Eglise pour aider la bande de Gaza. Vos prières et votre gentillesse sera notre salut.     La guerre a touché tout le monde dans la bande de Gaza. Un enseignant de notre école a fui avec son mari et ses quatre enfants. Il a été frappé par des éclats d'une bombe israélienne et de ses jambes gravement blessé. Elle est bouleversée et terrifiée, et quand je parle d'elle, elle cherche désespérément de l'eau propre pour faire une bouteille de vin pour son bébé. L'Eglise a perdu de 26 ans, catholique, Naseem Saba, qui a été tué dans un raid aérien israélien le 7 Janvier. Le jour avant des avions israéliens ont détruit sa maison familiale où il vivait avec ses trois oncles. Ainsi que la destruction physique et les blessures des traumatismes psychologiques de notre peuple est incalculable. Ils auront besoin d'aide et de soutien pour les années à venir. Ils devront trouver un endroit pour vivre et nous aurons besoin de centres pour les personnes blessées et handicapées dans les bombardements, des écoles spéciales pour les enfants orphelins ou traumatisés et tout un éventail de services de réadaptation. L'eau potable est rare de nos écoles afin que les deux Remal et Zaitoon à fournir les populations locales avec de l'eau d'un puits artésien, creusé par la générosité de donateurs autrichienne. L'école du générateur produit de l'électricité à proximité de la boulangerie comme il n'ya pas eu de livraison de pain pendant des semaines. Les gens disent: "Le prêtre est devenu un boulanger", et c'est vrai, nous sommes heureux d'être en mesure de le faire.     La guerre doit cesser maintenant. Le monde doit trouver une solution pour le peuple palestinien et non pas simplement revenir à la position où ils étaient avant le début. Les frontières avec Israël doit être redéfini et l'occupation qui a commencé il ya 60 ans, a jusqu'à la fin. Le statut des réfugiés palestiniens doit être résolu conformément au droit de retour et de Jérusalem-Est doit être la capitale palestinienne. Il faut raser le Mur de l'Apartheid, ouvrez le passage des frontières, libre de détenus palestiniens et de supprimer les colonies de peuplement israéliennes de sorte que la terre peut être retourné à son propriétaire d'origine palestinienne. La paix n'est possible que si elle englobe la justice. Si le monde accorde au peuple palestinien ses droits de l'homme, il y aura sûrement la paix au Moyen-Orient.     De tous les habitants de Gaza, nous vous remercions, nos amis partout dans le monde, pour vos prières constantes et en particulier pour le soutien que nous avons un besoin urgent, et nous espérons arriver bientôt. Nous tenons à remercier Sa Sainteté, Pope Benedict XVI pour son attitude en appelant à la paix au Moyen-Orient et pour son appui généreux aux pauvres de la bande de Gaza. Et nous remercions tous les évêques, les prêtres, les pasteurs, les moines et les nonnes à travers le monde pour se souvenir de nous dans leurs prières. Au nom de chaque habitant de Gaza, nous part de vos prières et de dire au monde: "A partir de maintenant, je ne me trouble, car je porter sur mon corps les marques de Jésus. La grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit, frères. Amen. "(Galates 6: 17-18)     Sincèrement, Père Manuel Musallam Pasteur de l'Eglise catholique-Gaza 20 janvier 2009








Anglais
 



>



Français
 



permuter




Traduire









 


Proposer une meilleure traduction








Merci de votre contribution à Google Traduction.

Nathalie 20/01/2009 17:50

A Lourdes, des soeurs orthodoxes circulent et viennent à certaines cérémonies sans problèmes, bien au contraire !!Avez-vous vu le film "lIle" de Pavel Lounguine ? Je vous recommande, si vous en avez l'occasion, de voir ce magnifique film. Dans le livret, il y a quelques précisions sur l'ortodoxie et les différences fondamentales entre les deux confessions : sur le dogme de l'Immaculée conception par exemple (catholique) opposé à la croyance que la place unique de la Mère de Dieu ne tient pas à son exemption du péché originel, mais à sa victoire exceptionnelle en acceptant et en permettant l'incarnation du Christ par elle. Qui a raison ? Les deux peut-être ? Son exemption du péché originel lui aurait permis d'accepter cette Incarnation par elle, car une femme ordinaire n'aurait pas pu le faire ? Il existe d'autres divergences importantes sur des points à la fois précis et fondamentaux. Les catholiques pensent que l'hostie EST le corps du Christ, mais certains protestants pensent que ce n'est que symbolique et mémoriel...Je ne sais pas en fait, comment réduire ces divergences de vues.  Mais je sais que il est toujours possible et recommandable d'écouter les arguments des autres et que surtout sur ces sujets, et que l'on ne peut dire que l'Esprit Saint que nous appelons pour nous inspirer les uns et les autres est parmi nous si nous nous battons entre chrétiens à cause de ces divergences.

marie.l 20/01/2009 15:53

Je pense que le dialogue existe déjà entre nous : j'ai assisté à une célébration de mariage entre une famille protestante et une famille catholique, le prêtre et le pasteur étaient présents; dans les mouvements de jeunes, nous voyons de plus en plus des ortodoxes, des protestants et des catholiques, les échanges sont enrichissants; nos jeunes ont des copains protestants , à l'invitation d'une de leur soirée, bien ce n'est pas gênant de s'y rendre et de participer même si nous sommes catholiques.Personnellement je suis pour l'unité des chrétiens, d'ailleurs depuis longtemps déjà je me pose la question : pourquoi cette séparation ? nous sommes tous chrétiens, nous aimons le même Dieu alors que cette phrase "l'union fait la force" soit plus vrai parce que nous en avons besoin non ?

Jean 20/01/2009 14:36

Le problème est que l'être humain est tellement imbibé de ses préjugés et de ses habitudes qu'il est peu apte au vrai dialogue et préfère "se protéger" dans le petit univers de ses convictions personnelles.

saint françois de sales 20/01/2009 14:11

Oui, bonne idée...Un vrai dialogue sans compromis est indispensable et c'est le service vrai dans la charité!