Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Examen du Revenu de Solidarité Active à l'assemblée nationale

com
29 députés présents dans l'hémicycle du Palais Bourbon pour écouter M. Martin Hirsch présenter le projet de Revenu de Solidarité active. 29 députés... sur 577 !

Combien ils sont payés nos députés pour glander ?
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisabeth de Hautségur 07/05/2010 01:27



Félicitations à la personne qui évoque le don d'ubiquité!!!! La question qui m'inquiète est le risque de la disparition du RMI, non que le RMI soit parfait ( j'ai fait partie de la commission de
l'évaluation de la loi sur le RMI) mais il n'y a pas même quelques heures de travail pour les sans domicile fixe! Le Kamarad Ordinateur, la délocalisation et autres mesures non réfléchies
augmentent le chômage et les coûts qu'il engendrent. En économie, il y a une méthode " Coûts/ Avantages" qui devrait être utilisée pour ce genre de question.


Question importante :  la loi Mattei sur la recherche embryonnaire a été reconduite, je crois. Combien de députés pour ranger ces gamins au congélateur ( et non dans le placard à
balais quand ils font des bêtises), les y oublier ( Mon Dieu, réimplantés, où en seraient-ils???!!!!) pendant cinq ans ce qui veut dire qu'il n'y a plus de projet parental (sic) sur ces embryons
congelés qui sont utilisés pour des recherches qu'Axel Kahn dénonce comme non efficaces sur le plan scientifique ( l'argument éthique ne touchant pas grand monde, et le ridicule de mon ironie sur
la mère qui ne sait plus où mettre ses gamins n'en déroutant que peu) ? Rappel : le droit allemand interdit les embryons surnuméraires! De la bonne utilisation des horreurs du passé... Pourquoi
faire ses gosses au laboratoire? Ce n'est pas poétique! Des enfants ont besoin d'amour, des enfants à adopter. ( j'ai perdu mon fils adoptif lorsqu'il était enfant..) Elisabeth



Angélique 27/07/2009 23:51

Beaucoup d'argent. Je ne sais plus exactement mais ils ont un salaires exorbitant en plus des privilèges auxquels ils ont droits. Je me demande comment des personnes gagnant dix fois plus que le français moyen peuvent le représenter. Sur le conseil d'une prof de mon collège, j'avais regardé l'Assemblée National. Même constat que vous, personne. Ils sont environ une vingtaine, certains dorment, d'autres lisent, d'autres encore jouent aux jeux vidéos, et au milieu y a celui qui propose sa loi. Je veux bien que certains soient en déplacement ou aient eu une affaire à régler mais je ne suis pas sûre que tous en même temps soit quelque chose de possible, surtout quand c'est tous les jours.

authueil 30/09/2008 10:09

Vous ne devez pas vous rendre compte de ce qu'est le travail d'un député ! La séance publique n'est que la partie immergée de l'iceberg.D'abord, député, ce n'est pas un travail, c'est une fonction. Ce qu'on demande à un député, c'est que le boulot soit fait, et non pas d'assurer 35 heures de présence sur son lieu de travail. Je préfère avoir un député qui travaille ses dossiers dans son bureau plutôt qu'un député qui passe son temps en séance, à dormir ou à lire son journal !Pendant la séance publique, il y a d'autres réunions, de commission par exemple, toutes aussi importantes. Le don d'ubiquité n'existant pas, il faut bien faire des choix. La séance publique, c'est le lieu de la validation juridique de décisions qui se prennent en amont, en commission par exemple. Tous les députés ne suivent pas tous les sujets. Chacun se spécialise dans un ou deux domaines dans lesquels il est compétent et écouté. Si on veut être efficace, il faut se spécialiser. Dans l'hémicycle, pour écouter Martin Hirsh, il y avait les spécialistes du sujet, ceux qui ont quelque chose à dire. Je ne sais pas si vous avez lu le texte RSA, mais il est très technique.Avant de juger à l'emporte-pièce, renseignez vous...

Nathalie 27/09/2008 09:17

Mais, parce que vous croyez que le RSA intéresse ces nantis et privilégiés ? Les personnes protégées par le "bouclier fiscal" ne sont pas concernées, cela leur suffit de la savoir. Le reste ne les regarde pas.