Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Depuis 14 ans que je suis prêtre et que j’ai choisi le célibat, je rencontre souvent des personnes qui m’interpellent sur mon célibat : Difficultés ? Impossibilité de vivre une abstinence totale ? Le sexe et la relation qui se construit dans un couple serait-elle incontournable pour être heureux ? Beaucoup imaginent que le célibat choisi est impossible à vivre !

C’est rester extérieur au mystère de la foi que, pour ma part, j’essaye de vivre, et dans lequel je donne du sens à mon célibat. Mais je voudrais témoigner ici de la fécondité immense de ce que je vis, à travers mon célibat.Celui qui n’a pas la foi, aura sans doute du mal à comprendre mes propos.

Je ne crois pas être capable aujourd’hui de vivre mon sacerdoce autrement que dans le célibat ! Bien sûr, c’est chaque jour difficile. Les tentations sont nombreuses. Mon célibat trouve son sens profond dans mon ministère de prêtre. Le célibat est avant tout une discipline ecclésiastique, obligatoire dans l’Eglise latine, facultative dans les églises orientales catholiques. Le célibat n’engage donc pas la foi. Des prêtres catholiques, en Orient arrivent à assumer vie de famille et ministère sacerdotal.

Aujourd’hui le seul argument qui me semble tenir la route, pour justifier le célibat du prêtre, mon célibat me semble être spirituel : au cœur de ma vie de prêtre, il y a bien sûr l’annonce de l’Evangile ; les rencontres, les accompagnements nombreux sont autant de liens qui sont essentiels à mon équilibre de vie. Mais c’est dans l’eucharistie que je trouve le sens et la force de vivre mon célibat.

A la messe, le prêtre que je suis est là pour redire les paroles, refaire les gestes de Jésus dans son dernier repas : « Prenez, mangez, ceci est mon Corps livré pour vous ! » C’est ma voix, c’est à travers moi que Jésus vient donner sa vie aux hommes d’aujourd’hui. Jésus passe à travers moi.

Mais lorsque je vis l’eucharistie, c’est aussi moi qui parle, qui dit avec Jésus : « Ceci est mon corps livré. » Parce que je suis célibataire, je sais d’une manière particulière ce que ça veut dire « livrer son corps », non à une seule personne en particulier, mais à toute l’Eglise ! A la manière de Jésus, je me livre aussi aux hommes qui sont là, face à moi, et je le vis d’une manière toute particulière à cause de mon célibat. Les personnes mariées peuvent vivre d’une manière similaire l’eucharistie quand ils se livrent l’un à l’autre totalement, comme Jésus s’est donné tout entier en donnant sa vie sur la croix.

Mon célibat trouve beaucoup de sens dans chaque eucharistie : si je suis célibataire, c’est pour ces gens qui sont devant moi à chaque messe. Mon célibat est pour eux, et pour tous les hommes, et je renouvelle le don de moi-même à chaque fois que Jésus, à travers mes mains, donne sa vie, donne son corps aux hommes.

Le célibat du prêtre, un signe pour le monde : mon témoignage

Commenter cet article

mimi 11/10/2013 13:34

Merci pour votre beau témoignage!!
Sacerdoce et sacrement du mariage se complètent
Mon mari qui était catho non pratiquant s'est converti suite au décès de notre premier enfant
Je ne pourrais dire à quel point les prêtres font parti de notre foyer de notre cœur, ils sont les membres de notre famille
Comment aurions nous fait sans l'aide de ces prêtres qui se donnaient tout entier parce que tout entier à Jésus?
Il ne savent pas ce que c'est d'avoir des enfants, un foyer etc...? Et pourtant ils en savent plus que nous! Pourquoi? parce que justement tout leur savoir leur vient directement de celui qui sait tout, de celui qui nous fait don du sacrement du mariage, de son Saint Corps.
Non je ne pourrais dire avec des mots cette joie immense de faire parti de notre Sainte Mère l'Eglise,d'avoir des prêtres à ma table, tjs présents quand nous en avons besoin.Oui rien que leur présence nous apporte une grande joie,et que dire quand votre enfant devenu ados s'attache au prêtre, l'écoute,
Comme nous sommes soulagés!:
Je bénie Dieu tous les jours pour nos prêtres, pas seulement pour les sacrements, mais pour leur présence
Un prêtre ne devrait pas sentir seul,les foyers chrétiens sont les siens
Chez nous, le prêtre est chez lui
Nos prêtres célibataires et chastes sont une vraie lumière dans ce monde enténébrés! Une présence de Dieu parmi nous! Satan le sait et comme ça le dérange!
Que Dieu les bénisse

Geneviève 06/10/2013 11:10

J'ai la chance de te côtoyer et je peux témoigner de la vérité et de la profondeur de ce que tu nous dis. Je respecte le célibat des prêtres. Personnellement je serais plutôt pour uniquement parce que çà me convient "à moi". Pourquoi vouloir à tous prix imposer sa volonté, son opinion, ses ressentis aux autres? J'aime aussi beaucoup le témoignage de Jérôme Martineau. Les deux, le tien, le sien, disent la pluralité de la dimension "Amour". C'est bon! Alors oui Xavier ton célibat est vrai et a du sens. Oui Jérôme votre famille est vrai et a du sens. Et je ne choisirais surtout pas. Pourquoi? Parce que je suis convaincu que celui qui désire et a désiré que vos vies soit ce qu'elles sont est heureux comme çà. Qui suis-je pour avoir un avis différent??

Michel 08/04/2010 15:08



Dans les references Bibliques ,qui doit etre notre boussolle ,il est ecrit dans (1Timothee 3)que pour etre un bon eveque et cure,il faut obligatoirement etre marié.
Or,ceux qui prescrivent de ne pas se marier s'attachent à des doctrines de demons (1Timothee4)
Clair ?non?



De Brauquas 07/04/2010 11:50










Livre d'orgue pour le Temps de la Passion: VII. Les Apôtres et Marie de Magdala au Tombeau




la femme l equilibre de l homme


Vers l an 103 st irenee de lyon a decide lui meme de ne pas prendre en consideration les evangiles(dts apocryphes) mentionnant marie de magdala compagne de Christ.
Aujourd hui, en constatant toute cette pedophilie dans l eglise catholique je suis certaine que le "probleme" a commencé à st irenee de lyon, lorsqu il a rejete"la femme": equilibre de l
homme.



Vers l an 103 st irenee de lyon a decide lui meme de ne pas prendre en consideration les evangiles(dts apocryphes) mentionnant marie de magdala compagne de Christ.
Aujourd hui, en constatant toute cette pedophilie dans l eglise catholique je suis certaine que le "probleme" a commencé à st irenee de lyon, lorsqu il a rejete"la femme": equilibre de l homme.




nicolas 22/02/2009 20:20

merci a tout ces hommes et femmes qui livré leur corps pour nous les paroisien