Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Entre deux messes !!!
 Tout d'abord, cher ami journaliste, une remarque pour signaler que si je sortais de la messe quand vous êtes venu m'interviewer, les occupations d'un prêtre sont loin de se réduire à céléber des messes ! Cette semaine, j'ai accompagné un jeune aux urgences à 2h du matin. J'ai rencontré des fiancés, des parents, j'avais une réunion à la mairie de Rabastens. Ma vie de prêtre me met en lien avec les plus négligés de la société et aussi avec les plus reconnus...

Au coeur de l'interview :
Je regrette que la phrase centrale de mon interview ait été coupée par la rédaction régionale de la DDM : elle exprimait ce qui me semblait essentiel dans "l'affaire Mac Do". A savoir que, quelques fois, on assite à une malveillante provocation, destinée à heurter, à choquer des croyants dans leur foi. Ici, il s'agit sans doute d'ignorance religieuse ! Il y a aujourd'hui un DIVORCE , un fossé entre les croyants, la foi, et la société, les média...
Ce qui est le plus sacré pour un croyant n'apparait pas comme tel aux yeux du "monde" !L'ignorance gagne du terrain, et c'est jamais un signe de bonne santé sociale ! Une profanation est considérée par la police comme telle si il ya des tags ou du vandalisme dans un lieu de culte. La vraie profanation, telle celle de Morangis en Région parisienne il y a quelques semaines qui n'a pas été ébruitée ni par les pouvoirs publics, ni par les média, c'est quand on touche à ce qui est le plus essentiel dans la foi.: danxs ce cas précis, profanation du Saint Sacrement. Cette profanation non spectaculaire dans l'ESSONNE n'a rien d'intéressant pour les média. Pourtant elle est plus choquante pour moi que des inscriptions anti-chrétiennes ou des caricatures. Ce qui n'est pas spectaculaire ne fait pas vendre ! Dommage que la dépêche n'ait pas cru bon de publier cette question et ma réaction troublée...

Commenter cet article

rayssiguier 22/03/2010


Prière pour demander les dons du Saint-Esprit

O Jésus qui, avant de monter au ciel, avez promis à vos Apôtres et à vos disciples de leur envoyer le Saint-Esprit pour les consoler et les fortifier, daignez faire descendre aussi sur nous cet
Esprit sanctificateur.
Venez en nous, Esprit de Sagesse, qui nous faites connaître le vrai bonheur et les moyens de l'obtenir.
Venez en nous, Esprit d'Intelligence, qui nous faites pénétrer, par votre divine lumière, les vérités et mystères de notre sainte religion.
Venez en nous, Esprit de Conseil, qui nous faites discerner, dans les occasions, ce que nous devons faire pour accomplir la volonté divine.
Venez en nous, Esprit de Force, et attachez-nous à Dieu et à nos devoirs, de manière que jamais rien ne puisse nous ébranler.
Venez en nous, Esprit de Science, qui pouvez seul nous donner la parfaite connaissance de Dieu et de nous-mêmes. Je vous de mande, cette science divine et seule nécéssaire, avec toute l'ardeur de
mon âme; je vous dirai sans cesse avec saint Augustin : Mon Dieu, que je vous connaisse, et que je me connaisse.
Venez en nous, Esprit de Piété, qui nous faites accomplir avec joie et facilité tout ce que Dieu nous commande, et qui, par l'onction du divin amour, nous faites trouver le joug du Seigneur
vraiment doux et léger.
Venez en nous, Esprit de la Crainte du Seigneur , qui nous faites éviter avec  le plus grand soin tout ce qui peut déplaire à notre Père céleste.
Gloire à vous, Père éternel, qui, avec votre Fils unique et le Saint-Esprit consolateur, vivez et régnez dans les siècles des siècles.Ainsi soit-il.


Mikel 23/03/2010


C'est fou ! comment sa se fait que dès que on parle des catholiques j'ai envie de m'enfuir est vivre dans un pays anglophone ou en asie ?

Me font rire ces catho

La religion, est là pour vous guider dans votre vie .. pas pour la dictez
Le nombre de censure, de liberté bafoué
et surtout t'es un catho ? oui donc t'aura le paradis ..pas catho pas paradis

J'ai presque envie de dire "lol"

Les gens étaient moins cultivés il y'a 400 ans , vous pouvez encore raconter vos histoires de sectes mais moi je ne serais pas touché.
( je peux comprendre les islamistes radicaux sur certain point maintenant..)
En tout cas merci de m'avoir décider de ma religion, qui ne sera pas catholique


dddd 23/03/2010



#29 TG

Les catholiques commence a manquer de fidèle ?

Bien jouer la pub, mais le truc que vous auriez penser c'est que vous risquez de perdre plus de fêléééé ( euh ) fidèle que d'en gagnez :/



RAYSSIGUIER 28/03/2010


Crée par l'Eglise de France en 1961, le Comité catholique contre la faim et pour le développement est au coté des plus pauvres pour porter l'espoir d'un monde meilleur.
Dans 80 pays, le CCFD-Terre Solidaire accompagne les projets des hommes et des femmes qui souhaitent construire leur avenir.
Coopérative agricole au Brésil, préparation et vente de repas par des femmes des bidonvilles en Inde, alphabétisation des enfants chiffoniers du Caire... Grâce à vos dons, ils sont des milliers
comme Nedwa, Toribio, ou Rosa à être sorti durablement de la misère.
Les projets du CCFD-Terre Solidaire sur ccfd-rterresolidaire.org
Pour les dons envoyez vos chèques à : CCFD-Terre Solidaire , Comité catholique contre la faim et pour le développement , 16 rue de la République 81000 Albi.


rayssiguier 29/03/2010


http://ccfd-terresolidaire.org/ewb_pages/i/investissement.php#a






Trotsky1 le 29/03 13:09



agissez
Agir par l'épargne solidaire > Les produits d'épargne du CCFD-Terre Solidaire

Les produits d'épargne du CCFD-Terre Solidaire
Concilier finance et solidarité
Le principe du placement de partage est le suivant : le souscripteur fait don d'une partie des revenus de son placement (plus-value ou dividendes). Les modalités de partage diffèrent selon les
produits. Pour chaque don, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt égale à 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Le CCFD-Terre Soidaire vous propose quatre types de placements solidaires :

- Le Fonds Commun de placement «Faim et Développement»
- La SICAV «Eurco Solidarité»
- Le Fonds Commun de placement «Éthique et Partage - CCFD»
- Le Fonds Commun de placement «Faim & Développement Agir - CCFD»


- Le Fonds commun de placement «Faim et Développement» (Gestion assurée par le Crédit Coopératif).

Créé en 1983 (une première en Europe), le Fonds commun de placement « Faim et Développement » est à ce jour le important fonds de partage en France. Il représente près de 60 millions d'euros, soit
40 % du total des encours des fonds de partage en France. Grâce aux revenus partagés de ce fonds, le CCFD-Terre Solidaire soutient l'activité de sa filiale, la SIDI (Solidarité internationale pour
le développement et l'investissement) spécialisée dans l'appui, financier et technique, à des structures locales d'épargne et de crédit à la micro-entreprise : l'objectif est de promouvoir des
initiatives économiques pérennes et de favoriser la mise en place d'un tissu économique et social, facteur de développement durable, dans les pays du Sud.


- La SICAV «EURCO Solidarité» (Gestion assurée par le CAAM filiale du Crédit Agricole).

Lancée en 1992, la SICAV « EURCO Solidarité » représente plus de 33 millions d'euros, soit un tiers du total des encours des fonds de partage en France. Les revenus partagés sont consacrés à
encourager des initiatives de développement économique en faveur des populations en difficulté en France et dans les pays d'Europe centrale et orientale.

Grâce aux ressources générées par ce partage, le CCFD-Terre Solidaire a pu construire avec ses partenaires de nombreux projets : aides aux familles déplacées, mise en place de chantiers
d'insertion, construction d'un centre d'accueil pour les enfants des rues, création d'une épicerie solidaire...

La SICAV accorde une place prépondérante aux obligations libellées en Euro. La SICAV a un objectif humanitaire, 50% des revenus seront distribués sous forme de dons au CCFD-Terre Solidaire et les
50% complémentaires seront capitalisés.

Pour en savoir plus


- Le Fonds commun de placement «Éhique et Partage - CCFD» (Gestion assurée par Meeschaert Asset Management).

Le Fonds commun de placement « Ethique et Partage - CCFD » est le premier produit financier boursier en France à être à la fois 100% éthique et solidaire.
Une démarche éthique : Les actions du portefeuille du FCP «Ethique et Partage – CCFD » sont uniquement des parts d’entreprises européennes dont le comportement global répond à des critères éthiques
précis, vérifiés par l'agence de notation sociale Innovest. Sont donc exclues du portefeuille du FCP toutes sociétés dont les activités s’exercent dans les domaines de l’armement, du tabac, de
l’alcool, de la pornographie, de la drogue, des OGM ou des jeux d’argent ainsi que les entreprises pratiquant le travail des enfants et la discrimination raciale. Les principaux critères d’analyse
des entreprises sont la contribution au développement économique local, la politique sociale et environnementale et le respect des droits de l’homme.
Une démarche solidaire de partage : Les souscripteurs du FCP conservent la plus value de leurs placements mais font don de leurs dividendes au Comité Catholique Contre la Faim et pour le
Développement. En outres, la société de gestion fait don d’un quart des frais de gestion annuels du FCP au CCFD-Terre Solidaire. Le CCFD-Terre Solidaire utilise les dons issus du FCP pour financer
des projets notamment dans le domaine de la création d’activités génératrices de revenus et du micro-crédit. «Ethique et Partage - CCFD» est ouvert aux personnes morales et physiques sans frais
d’entrée ou de sortie. Le montant minimal de la première souscription est de 1000 €.


- Le Fonds commun de placement «Faim & Développement Agir CCFD» (Gestion assurée par le Crédit Coopératif).

« Faim et Développement Agir CCFD » est un placement à la fois ISR (investissement socialement responsable) et solidaire (entre 5% et 10% de son actif est investi dans des entreprises solidaires
non cotées à forte plus value sociale). Comme pour « Faim & Développement », les sommes collectées permettront de financer des structures locales de crédit dans les pays du Sud et de l’Est, via
la SIDI (Solidarité internationale pour le développement et l’investissement), filiale du CCFD-Terre Solidaire créée pour prolonger ses activités dans le domaine de la finance solidaire et du
micro-crédit. Avec cette nouvelle catégorie de part, le CCFD-Terre solidaire, premier mobilisateur de l’épargne de partage en France, entend renforcer encore sa solidarité avec les plus démunis.
Grâce à ce mode de soutien, des millions d’hommes et de femmes exclus des circuits bancaires traditionnels peuvent développer des activités génératrices de revenus et améliorer ainsi durablement
leurs conditions de vie.