Mourir ou vivre ?

Publié le par Miniritou

Chantal Sébire a demandé au Président de la République de mourir dans la dignité. Cette femme, atteinte d’une maladie invalidante particulièrement douloureuse ne peut que nous émouvoir et nous porter à la compassion. A côté de cela, des réfugiés immigrés, menacés dans leur pays, demandent à vivre dans la dignité dans notre pays. La violence faite à la vie, la vie fragile, la vie innocente est un scandale honteux et révoltant. La souffrance et le cas particulier de cette personne malade ne peut pas avoir force de loi même si nous ne pouvons pas tolérer que la souffrance ait le dernier mot. Nous voulons tous la vie, pas la mort !

Des cris de douleurs parviennent à nos oreilles : « Mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » dira Jésus, suspendu à la croix ! Dieu serait-il sourd au cri des hommes souffrants, au cri des torturés, au désespoir des peuples écrasés par la violence aveugle en Palestine, en Irak, au Pakistan ? L'évêque de Mossoul en Irak, Mgr Rahho, a payé de sa vie son attachement au Christ cette semaine.

Et nous dormons sur nos deux oreilles, simplement inquiets de voir le baril de pétrole atteindre les 110 $... J’ai honte d’avoir la conscience tranquille. J’ai honte de ne pas me lever pour crier l’injustice et dénoncer la haine et le Mal qui défigurent l’Homme. J’ai honte de me sentir si impuissant. Pauvre pécheur que je suis, Seigneur, viens me sauver ! Viens sauver ce monde par ta victoire sur la croix !

Publié dans LE COIN DES JEUNES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

:0010::0011::0004:Danielle:0044: 05/04/2008 19:23

Un ptit coucou !bisous ! bon  bon week  end !je vous laisse un autre blog si  ça vous dit  MERCI  !http://les-inoubliables.over-blog.net/

marie.l 30/03/2008 16:19

C'est un long et grand débat Nathalie. Pour Chantal, oui j'ai appris que c'est elle qui s'est donner la mort, et alors ? Je ne suis pas cette affaire, ça ne m'interesse pas, qu'on la juge peu m'importe aussi, ça fait parler les gens. Mais une chose que je veux éclaircir, ne pas savoir comment elle est partie, oui ça m'est égale à partir du moments où il n'y a pas eu crime ou assassinat, c'est elle qui l'a décidé , alors ils pourront pousuivre en cherchant qui lui a fourni ses médicamments, puisque vous dites que ceux-ci ne se trouvent pas en pharmacie, alors pousser le bouchons plus loin  combien en a t-elle pris , est ce que n'importe qui peut s'en procurer, est-ce que la famille était complice etc etc etc.... ils n'ont rien à faire ? Si elle ne voulait pas se soigner, c'est son probème, son choix nous avons eu le cas dans notre village, quoi faire ? Tout est facile à dire quand on est à côté, doit-on obliger, forcer une personne à faire ce que nous, nous décidons , La vie appartient à chacun , et nous devons aider l'autre, notre prochain, c'est notre rôle, mais si une idée lui passe par la tête, nous ne sommes pas en pernamence présents auprès du malade, auprès de la personne qui en a assez de cette vie. Combien sont supris du départ de l'un de leur proche sans qu'ils s'en aperçoivent parce qu'ils n'étaient pas là au bon moment du mauvais moment ? Et puis, celui qui veut partir, vous coyez qu'il attend que quelqu'un se trouve à ses côtés, ? La preuve pour Chantal si elle a pris des médicaments, c'est que à un court instant et c'est suffisant, elle était bien seule; Oui, le Seigneur viendra la chercher  et comment savoir là aussi si elle est partie dans la Paix ou pas ? Mon Dieu , pardonne à tous ceux qui cherchent et qui cherchent , je ne sais quoi.  Toi seul peut décider si Chantal viendra te rejoindre, Toi seul.

Nathalie 30/03/2008 15:45

Marie, excusez-moi, c'est C. SEBIRE qui a décidé de se donner la mort avec des médicaments qui ne se trouvent pas en pharmacie. Elle ne pouvait plus supporter ses souffrances et ses douleurs, mais elle refusait aussi toute forme de soins qui auraient pu la soulager et n'acceptait que du paracétamol. Ne pas chercher comment elle est partie, c'est fermer les yeux et les oreillles sur cette affaire qui n'est pas nette ni très très propre et en fin de compte faire le jeu de l'association pour l'euthanasie qui voudrait bien nous faire gober toute crue et d'un seul coup sa propagande et surtout que nous ne regardions à rien, que nous ne pensions pas. Attention de ne pas faire comme les 3 singes : ne rien voir, ne rien entendre, et ne rien dire.Je ne suis pas très contente quant à moi, et je vais vous paraître dure une nouvelle fois peut être, pour cette dame car elle est partie sans le pardon et la miséricorde de Dieu (du moins c'est le choix qu'elle a effectué pour ces derniers instants) Non, elle n'est pas partie dans la Paix et la Réconciliation. Heureusement, comme je le disais dans un autre post, je suis à peu près persuadée que le Seigneur viendra la chercher, car il n'y a rien qu'Il ne puisse faire pour chacun de nous.

marie.l 20/03/2008 10:09

Voilà, Chantal nous a quitté, le Seigneur l'a écouté. Je suis personnellement contente pour elle, pour les siens, son fils, de la savoir maintenant en paix, proche de Jésus qu'Il puisse l'accompagner vers le Père . Après huit années de maladie, le dernier mois supporter cette souffrance que l'on ne pouvait pas mesurer le degré, bien elle s'en est allée, et surtout, surtout ne pas chercher comment elle est partie, laissez-là en paix maintenant, laissez-là entre les mains de Jésus en ce jeudi Saint, c'est un exemple, elle a fait son chemin de croix sur cette terre, qu'elle soit heureuse maintenant. En ce jeudi Saint, soyons tous unis dans la prière pour que Chantal soit bien accueillie auprès du Seigneur et qu'elle trouve enfin la sérénité.

Chantal 19/03/2008 20:22

Oui moi aussi j'ai honte de vivre trop bien même si je ne fais pas partie des riches; je faisbien quelques efforts pour les autres mais c'est toujours si peu; pourtant comment faire, comment changer les mentalités.Oh oui Seigneur donne nous d'aimer comme tu nous a aimés!