Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Une information tirée du site d'information "Vatican Information service" :

Benoît XVI a accédé à la requête de passage de trois Cardinaux de l'ordre des diacres à celui des prêtres. Le Collège cardinalice se divise en trois ordres: les Cardinaux évêques sont titulaires des diocèses suffragants de Rome (Ostie, Albano, Frascati, Palestrina, Porto-Santa Rufina, Sabina-Poggio Mirteto et Velletri), plus les Patriarches orientaux élevés au cardinalat; les Cardinaux prêtres, qui sont attachés à un titre ou à une église de Rome, sont des évêques diocésains; les Cardinaux diacres sont des prélats sans diocèses:

 

-La diaconie de St.Saba a été élevée au rang de titre presbytéral "pro hac vice" en faveur de son titulaire le Cardinal Jorge Arturo Medina Estevez.

 

-La diaconie du St.Nom de Marie au Forum de Trajan a été élevée au rang de titre presbytéral "pro hac vice" en faveur de son titulaire le Cardinal Darío Castrillón Hoyos.

 

-La diaconie de Ste.Agnès in Agone a été élevée au rang de titre presbytéral "pro hac vice" en faveur de son titulaire le Cardinal Lorenzo Antonetti.

 

-Le titre presbytéral de St.Pierre in Montorio a été attribué au Cardinal James Francis Stafford, relevé de la diaconie du Bon Pasteur alla Montagnola.

 

-La diaconie des Sts.Côme et Damien a été élevée au rang de titre presbytéral "pro hac vice" en faveur de son titulaire le Cardinal Giovanni Cheli.

 

-Le passage du Cardinal Castrillón Hoyos à l'ordre presbytéral a entraîné la confirmation du Cardinal Agostino Cacciavillan, titulaire de la diaconie des Sts.Anges Gardiens à Città Giardino, comme Cardinal Protodiacre.
Kohn180826.jpg
Mon commentaire : 

Et ils ont que ça à faire à Rome ? Moi petit curé de province, j'ai du mal à comprendre ce que ça signifie ces titres et ces honneurs ! Franchement, cette Eglise-là, je la déteste ! Enfermée dans ses protocoles d'un autre âge ! Même s'ils gardent une signification spirituelle réelle, ce genre de protocole est-il encore lisible aujourd'hui pour nos contemporains ?
Avec tout l'amour que j'ai pour cette mère aimante, je veux dire mon incompréhension et ma déception : le monde est en feu, l'amour n'est pas aimé, et les "monseigneurs" de Rome se congratulent dans leurs titres honrifiques ! Benoît, tu as dit aux jeunes rassemblés à Cologne lors des JMJ en 2005 que l'on pouvait critiquer l'Eglise, comme on se critique dans une famille ! Je suis dans la famille, et je ne suis pas d'accord là ! J'ai besoin, j'ai envie de le dire !

 

Commenter cet article

Albert JACQUEMIN 02/04/2008 22:42

Cher Ami, Je tombe par hasard sur votre trait d'humeur. Vos opinions ne regardent que vous. Elles ne sont contraires à la foi ni aux  moeurs; vous êtes donc libre de les penser.  Mais dans ce cas, plutôt que de déverser puerillement vos indignations sur votre blog auprès d'un public qui n'en saisira pas nécessairement toutes les nuances, il serait plus courageux, et certainement plus efficace, de vous adresser directement et personnellement à votre ami "Benoît" avec qui vous paraissez très intime.  Mais de grâce, ne publiez pas ces banalités bien-pensantes qui, loin d'honorer celui qui les profère ainsi urbi et orbi, font du mal à l'Eglise et aboutissement à l'effet exactement inverse de celui que vous escomptiez.  Albert JACQUEMIN, prêtre.

Miniritou 03/04/2008 00:16


Cher frère prêtre, mes opinions me regardent certe, mais il me semble que la liberté de conscience ( éclairée tout de même), fut elle contraire aux moeurs et même à la foi, a été appuyée par le
concile Vatican II. Si vous pouvez m'expliquer le sens de ces nominations, de ces considérations romaines, je suis preneur. Benoît, je le nomme, tous les jours durant la messe en priant pour qu'il
soit un saint pape, mais je n'ai malheureusement pas son mail !
Ces banalités puériles vous ont quand même fait réagir, et je pense que si nous savons aussi remettre en cause nos pratiques, nous serons fidèles, prêtres et Eglise hiérarchique, à l'appel du
Seigneur ! Fraternellement. XC


cgene 10/03/2008 12:27

Effectivement Matthieu, il y a tout ce qu'il faut dans l'Eglise. (sauf que pour moi le démon...euh...bon autre débat!) Le dire n'est pas apporter la preuve qu'il ne faut rien faire pour que le blé y pousse mieux que l'ivraie. D'autre part un bon "nez" sait capter toutes les odeurs. Bonnes comme malsaines. C'est le choix et l'assemblage judicieux de celles-ci qui donneront un bon parfum. Savoir écarter les mauvaises odeurs, comme les mauvais accords. Parfum de synthèse ou parfum de sainteté? N'est-ce pas vers celle-ci que nous devrions tous essayer au moins de tendre? Le christ au milieu de la boue, doit-on s'en satisfaire? Moi pas. Je ne prétend pas arriver à le remettre sur son trône à moi toute seule mais au moins essayer d'y participer. "Pour la Gloire de Dieu et le salut du monde"?

Matthieu 08/03/2008 10:38

"Il y a tout ce qu'il faut dans l'Eglise pour décourager et dégoûter du christianisme : de la médiocrité, autant qu'ailleurs et même plus ; il y a aussi le démon, et le démon s'occupe de l'Eglise avec un soin particulier, car elle le gêne et il y met le plus de pourriture possible. Mais à travers cette ivraie, une folie d'amour est présente : le visage de Jésus - perçu par ceux qui ont reçu le don de capter "la bonne odeur" du Christ au milieu de la boue."Père M.D Molinié, "Adoration ou désespoir", CLD1983, p. 55

marie.l 04/03/2008 20:01

Bien sûr que non, nos jeunes ne se retrouvent pas dans cette église, c'est compréhensible, ils sont beaucoup plus simples eux. Le "chichi" ils n'aiment pas , aors proposons leur de suivre Jésus à  la manière de Jésus, simple, humble mais en même temps il faut leur proposer ce que la société leur propose aussi, que ce soit gai, rythmé, coloré qui bouge et en bon français . MOI JE proposerai effectivement cette solution, le : "MOI JE dis au secours"

danièle 04/03/2008 19:11

Hummmm! délicieux !Bravo!Xavier! oui nous sommes une Famille et il est bon de dire les choses clairement.Il y a trop d'hypocrisie dans l'Eglise au sens large: je travaille dans l'enseignement catho.Que de belles actions sont réalisées, dans la simplicité fraternelles. Je ressens profondément comme Xavier que ce faste n'est plus du 21ème siecle ni des autres d'ailleurs... et à l'approche des rameaux je me souviens de Jésus sur son âne...La plupart des jeunes ne se retrouvent pas dans cette eglise fastueuse. Je dis la plupart car les "tradis" , même jeunes, arrivent en force avec les célébrations en latin ???? les ors ??? et l'encens... qu'en pensez vous?  Moi je dis au secours!!! vous avez dis : Vatican III !!!!!!!