Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Elections présidentielles 2007

com
 
Mesdames, Messieurs les candidats aux élections présidentielles,
 
Comme il semblerait qu’il n’y ait guère que la magistrature suprême qui vous intéresse, c’est du moins ce que disent les média, je me permets de vous adresser cette supplique en espérant que vous y trouverez matière à réflexion pour organiser votre campagne électorale et surtout pour assumer les responsabilités que le peuple français vous confiera. Les enjeux méritent bien qu'on s'attarde à vous interpeller...
 
Permettez-moi de vous rappeler d’abord le contexte de l’élection de 2002 et l’arrivée de Jean-Marie au deuxième tour : un ras le bol exprimé par les français pour rejeter un système politique défaillant, des hommes dont le seul intérêt semble être leurs ambitions personnelles, une langue de bois maniée avec dextérité par tous ceux qui se considèrent comme des politiques républicains. D’ailleurs, devant la situation inattendue, un front républicain s’était formé pour refuser l’extrémisme, et s’engager pour un renouveau politique. L’électrochoc n’a hélas pas eu lieu, et j’ai bien peur que les espoirs de 2002 aient été largement déçus. Vous avez sans doute oublié la stupéfaction et l’effroi de 2002, les français, eux, ont de la mémoire !
 
Aujourd’hui, le peuple français attend autre chose des gens qui aspirent aux plus hautes fonctions de l’Etat. Les paillettes et les banquets républicains, les ors de la République et les effets de manche, les annonces solennelles et les grands discours d’intention électoralistes avec des promesses qui n'engagent que ceux qui les écoutent, ne suffiront pas à convaincre. La politique politicienne qui défait le travail des prédécesseurs ou les discours qui condamnent de manière globale les projets mis en oeuvre par l’adversaire n’ont rien de positif.
L’exemple du renoncement, dans un esprit de service, mais qui ne soit pas une illusion, sera parmi les arguments qui compteront en votre faveur. Renoncer à un salaire mirobolant (vous ne faites pas ça pour l’argent, n’est-ce pas ?) ou à des avantages en nature seront des critères de discernement de votre travail pour la France. Servir l’intérêt commun avant de susciter des réformes qui fassent plaisir aux uns ou aux autres, même si ça doit vous coûter votre place aux élections suivantes, sera la marque que vous laisserez dans l’Histoire comme une empreinte de géant. Savoir aussi utiliser les compétences des hommes, même d’un autre bord politique, permettra de reconnaître en vous un homme (ou une femme) d’Etat, et non le « jouet » d’un parti. L’ardeur et la passion que vous mettrez pour défendre la France et les français, en pensant toujours prioritairement aux plus faibles en leur redonnant la fierté d’être de ce pays, vous honoreront. Vous trouverez de la joie à servir si vous remplissez vraiment vos obligations en tenant compte des valeurs républicaines que sont la «Liberté, l’Egalité, et la Fraternité », non pas comme un étendard qui ne soit qu’un masque de carnaval électoral, mas d’abord l’expression de vos convictions les plus profondes. Les compromissions de tous genres qui donnent à la France, pays des Droits de l’Homme, un pouvoir destructeur sur des pays pauvres, économiquement ou politiquement soumis, devront être abandonnées. Les entreprises françaises perdront sans doute des marchés, mais la France sera encore une fois pionnière pour faire grandir la justice et la paix véritables.
 
Enfin, Mesdames, Messieurs, lorsque vous aurez accompli votre mission au service de la France et que votre nom sera gravé sur des monuments, des noms de places ou d’avenues, vous vous souviendrez alors avec gratitude que si vous êtes de ces personnes qui ont fait la France, vous n’oublierez jamais que c’est aussi la France qui fait des Hommes lorsque notre pays donne le meilleur de lui-même et montre en éclaireur la route pour tous les hommes qui cherchent à vivre ensemble.
  
 Xavier Cormary, électeur et citoyen français.
Print
Repost
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe 03/03/2007 11:31

Mon Père, c'est toujours avec le même plaisir que je consulte votre site qui fait beaucoup du bien, par son ton, sa franchise et son absence de complexe. En outre, je partage totalement votre sentiment : le service des autres et du bien commun doit être la priorité des candidats et des élus. Voilà un thème qu'il nous faut réaffirmer sur Hermas (blog chrétien et politique, mais nous l'espérons non-partisan !)Merci et bon courage. Très cordialement.

Girard 01/03/2007 10:01


 Mon cher Xavier, personne n'est parfait, mais je crois qu'il faut regarder de plus près parmi les dits "petits" candidats.
Il me semble qu'il y en a un qui est en très grande adéquation avec vos propos. Documentez-vous avec objectivité, sans en rester aux images que nous en donne les médias (aller sur les sites), il serait dommage d'appeler de tous vos voeux un homme politique et, s'il existe, de passer à coté...
Bien cordialement,
CG - Un chrétien, père de famille nombreuse qui s'engage en politique.
 

Julien 26/02/2007 12:00

Je suis bien d'accord avec tout cela ! Voici une belle réfléxion, MERCI !

riviere 24/02/2007 14:33

chapeau mon pere,frere d'humanité evidemment,mais serez vous entendu
quand on parle VRAI on derange
les promesses de tous bord sont comme les feuilles d'automne elles tombent.................
que Dieu vous garde

cid 19/01/2006 20:47

tres bel articletres vraije voudrais rajouter, qu'en France, les politiciens, ne sont pas des personnes ayant de "gros" salairesen effet, en france, on ne devient pas riche en faisant de la politiquemais c'est vrai, que depuis quelques mois deja, la politique est bloqué par cette campagne electoralequi va nous faire perdre plus d'un anje soutiens votre articleet jespere qu'il sera bien entendu, et inegré