Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

Des-soeurs-clarisses-rassembl--es----Lavaur.JPG
Ce message pourrait être un hommage et une exhortation à l’intention des congrégations religieuses qui sont en phase de régression numérique : je côtoie dans mon diocèse plusieurs congrégations religieuses féminines qui sont contraintes de fermer des maisons, de regrouper les communautés et d’accompagner la disparition de leurs fondations.

L’encyclique de Benoît XVI "Spes salvi" sur l’espérance n’est-elle pas un clin d’œil pour que cette vertu théologale nous accompagne même dans les phases les plus douloureuses de notre expérience fondamentale de vie chrétienne, de notre vocation ?

Voir disparaître ses espoirs, percevoir la fin plus ou moins proche d’un idéal auquel on a consacré sa vie est une épreuve qui doit accabler et anéantir la foi la plus solide. Une femme qui a donné sa vie au Christ en s’engageant dans une communauté pour un charisme particulier, voyant sa communauté mourir à petit  feu, peut-elle encore garder la foi ? Puis-je oser une comparaison : Une maman qui voit mourir son fils unique dans une lente et douloureuse agonie, peut-elle encore trouver la force de continuer son chemin, jusqu’au bout ?

Aujourd’hui, plus qu’hier encore, la foi en Jésus-Christ est un chemin d’espérance, de joyeuse espérance. L’enthousiasme qui a accompagné l’éclosion et la croissance exponentielle de tant de congrégations religieuses, spécialement au XIX° siècle aura-t-il été vain dans la vie de notre monde ? Le charisme d’enseignement, les vies consacrées au service des enfants, des jeunes, des malades, des pauvres, auront-elles été stériles ? Le monde à venir oubliera-t-il ces milliers de témoins anonymes qui ont fait resplendir dans l’Eglise, sa proximité avec les pauvres et les petits ?

Si le grain tombé en terre ne meurt pas, il restera seul ! (Jean 12,24) La mort programmée, annoncée, ou à envisager de nos congrégations religieuses nous condamne à l’espérance : la semence jetée en terre portera du fruit, non celui que nous aurons produit, non celui que nous aurons récolté ! Mais le fruit de nos passions, le fruit de nos chemins de croix jaillira, inattendu, des moissons pascales !

Notre condamnation n’est pas condamnation à la désespérance et au tombeau de nos espoirs déçus. Nous sommes les témoins du grain qui meurt et donnera le fruit qui en d’autres germera !

Regardons l’invisible et rendons grâce pour les grains jetés en terre, apparemment en pure perte ! Ils sont les promesses d’aujourd’hui des moissons à venir !

Commenter cet article

BELLINGER Marc 31/01/2008 18:47

Mon père, bravo pour ce blog et tout le travail que cela demande. C'est une vraie encyclopédie, une mine de renseignement générale concernant tout ce qu'un chrétien a besoin pour progresser dans sa foi et " essayer d'annoncer l'Evangile comme il est du devoir de chaque baptisé. Un blog très complet, à citer en exemple. Je vais en parler autour de moi, dans ma paroisse . Que l'Esprit Saint vous assiste dans votre mission et que le Seigneur vous accorde pleins de grâce et vous bénisse.                                                                                           Marc                                                                

loveday 17/01/2008 11:03

bonjours ,je vient  de decouvrir votre  site et particulierement la rubrique "humour" haaaaa ça ma fait vraiment beaucoup rire... je trouve votre blog très intéressant ; je suis chretienne évangelique et j'ai moi mème un blog ou je parle de ma foi et de plein de chose ... je serait contente que vous m'y rendié une petite visite ... que notre Seigneur vous bénisse.http://loveday123.skyrock.com/

abbé luc schreiner 16/01/2008 15:05

Cher confrère,depuis que je suis tombé par hazard* sur votre blog, je prends de temps en temps le plaisir de lire vos réflexions.  J'ai particulièrement apprécié vos réflexions sur le problème des congrégations vieillissantes qui nous concerne tous. J'aimerais bien faire parvenir vos reflexions à des communautés de mes paroisses confrontés à ce problème.In ChristoLuc Schreinercuré-adjointEsch-sur-Alzette, Luxembourg----hazard: c'est le pseudonyme que Dieu se donne quand il veut agir incognito.

Géraldine 14/01/2008 23:07

Bonsoir,j'ai découvert votre blog par hasard il y a quelque temps et je dois dire qu'il fait désormais partie de ma liste de favoris... Je n'ai pas grand-chose à dire, mais ce soir tout particulièrement j'avais besoin d'entendre parler de l'espérance, alors : merci !Il faut lire et relire les merveilleuses pages de Péguy sur "cette petite fille espérance, immortelle". "Espérance : enfance du coeur", rappelle-t-il.