Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Miniritou

En Arabie Saoudite, la vente de maillots de football portant la croix est dans le collimateur de la police religieuse, rapporte Thomas Grimaux, l'auteur du « Livre noir des nouvelles persécutions antichrétiennes » (aux éditions Favre)

Il cite en effet un article du quotidien sportif français «"L'équipe"  du 8 janvier 2008, indiquant que « la mutawa, ou police religieuse, interdit aux magasins saoudien de vendre les maillots de certaines équipes de football comme le FC Barcelone, l'Inter Milan, l'AC Milan ou encore le FC Séville ».

La raison invoquée, relève Thomas Grimaux, est que « leur écusson porte une croix, comme celle de Saint Georges,  pour le Barça par exemple ». En effet, ces croix sont considérées comme « une provocation contre les sentiments des musulmans, une atteinte à la foi », selon les propos cités par le journal sportif... ( Info de l'agence Zénit)

Mais on rêve ou quoi ? Provocation religieuse ? Mais de qui se moque-t-on ! Je veux bien croire que je n'ai pas la sensibilité musulmane et que ce qui semble illusoire en Europe soit autrement important en Arabie saoudite ! Mais franchement, si la connerie est en béton, certains sont en train de s'enfermer dans des bunkers imprenables ! Je suis révolté de constater encore une fois que la tolérance est toujours un chemin à sens unique ! Tiens, ça me fait penser à une phrase de l'Evangile, sans doute la plus difficile à accepter : "Quand on te frappe sur la joue droite, tends aussi l'autre !" ( Mt 5, 39)

Commenter cet article

Pervenche 09/01/2008 23:14

L'Islam n'est pa stoujours ce que l'on penseLE SERMENT DU PROPHETE Nouvelle aux Chrétiens du Monde entier. «  A  eux, sauvegarde ! Protection à leurs personnes et à leurs biens ! » «  J’écris selon l’ordre de Dieu en prenant cet engagement ! » «  En quelque lieu que soient les Chrétiens, ils y furent placés par la volonté de Dieu. Et, telle est cette suprême volonté qu’il ne peut se produire au monde d’acte contre Dieu ! Si les Chrétiens sont, c’est parce que Dieu l’a voulu, c’est donc Lui qui les recommande à nos cœurs. » «  Voici comment Il ordonne d’obéir et d’agir aux gouvernants de Sa religion : «  Ceux qui du Sud au Nord de la Terre, et jusqu’au Sud-Est de la proche et lointaine Terre, étant arabisés ou bien occidentaux, connus et inconnus, ont embrassé le religion Catholique et ses principes, devront être gardés par tout haut fonctionnaire et respectés de tous ceux qui auront le pouvoir. » «  Les personnes chargées des affaires publiques faciliteront l’exécution de ce serment suivi avec obéissance. » «  Le dépasser serait contraire aux ordres Divins, le négliger serait une faute. On lui doit fidélité absolue parce que c’est un engagement viv-à-vis de Dieu et que détruire une voie tracée par Dieu même, serait s’exposer à la malédiction finale- que l’on soit Sultan ou simple croyant parmi les musulmans. » «  En s’attachant à la Loi du Prophète, en exerçant leurs pieux devoirs, tous croyants et tous musulmans suivront l’engagement que j’ai pris pour moi, pour ceux de ma religion et sous ma responsabilité, de garder le serment qui est « la promesse de Dieu » à toutes les créatures. » «  Avec mes hommes et mes chevaux, je préserverai leurs terres, avec mes armes, avec ma force et les musulmans à ma suite, en tout endroit, loin ou près, je protègerai leurs églises, leurs livres pieux, l’habitation de leurs prêtres. » «  Qu’ils soient en montagne ou sur une rivière, qu’ils aient bâti leur demeure en creusant la roche des monts, ou qu’ils séjournent en un lieu public, ou même en monastère, fussent-ils en ville ou en voyage, je devrai les protéger comme je me garderais moi-même, comme je sauvegarderais les musulmans et préserverais les miens. Avec égalité, je donnerai à tous secours et paix ! » «  Quel que puisse être le moment et en quelque lieu du monde, je repousserai tout le mal qui s’acheminerait vers eux. » « Si les Chrétiens ont besoin de reconstruire leurs églises et leurs clochers, musulmans ne vous opposez pas à leurs opinions, à leur religion, suivant l’engagement du Serment que je leur ai offert. » «  Ils ne seront obligés à aucune chose où on voit la guerre, ni à être militarisés, ni agents de liaison. » «  Celui qui fera pour l’un d’eux le contraire, sera coupable devant Dieu, nous aura mécontentés, aura négligé sa religion – à moins qu’il n’ai rempli toutes les conditions indiquées en ce qui concerne les chrétiens. » «  Nul n’a le droit de se soustraire à cette règle, ni d’en diminuer la vigueur. Les conditions que nous instituons pour eux, devront être respectées par eux-mêmes afin de ne pas trahir la base du Serment. » «  Aucun Chrétien ne devra venir en aide à celui qui ferait partie d’une guerre contre les musulmans. Il ne pourra le faire ni ouvertement, ni secrètement. » «  Les Chrétiens ne pourront cacher dans leurs demeures un ennemi des musulmans, ni le ravitailler contre eux en matériel de guerre, chevaux, argent ou hommes, etc… » «  A leur tour, lorsque des hôtes musulmans de passage ou réfugiés de guerre leur demanderont l’hospitalité, ils leur accorderont trois jours et trois nuits en leur venant en aide, en les nourrissant eux et leurs animaux, en écartant d’eux tout le mal. » «  Si un des musulmans réfugiés était poursuivi, ils devront le dissimuler et non le livrer et devront accepter provisoirement les charges qui sont constantes aux musulmans. » «  Les commerçants de la navigation qui transportent et échangent des pierres précieuses, or et argent ; riches et notables, seront tenus de payer seulement douze drachmes annuelles d’impôt lorsqu’ils auront une résidence fixe où ils séjourneront. » «  Cet impôt ne pourrait être imputable à un voyageur – passant de l’extérieur dont on ignore la résidence. S’il venait pour recueillir un héritage, il se trouverait dans l’obligation de payer « le droit du sultan » et il payerait un droit de succession identique à tout autre. » «  Aucun musulman ne devra lui nuire, ni recevoir de lui autre chose de ce que son état lui permettra de donner lors de la délimitation de sa propriété et la mise en valeur de ses terrains. » «  Il ne faudra lui infliger ni choses injustes, ni frais supplémentaires. » «  Les Chrétiens ne seront pas tenus à sortir, à quitter leurs foyers avec les musulmans pour combattre l’ennemi , parce qu’ils ne sont pas obligés d’aller à la guerre tandis que le musulman combat pour les défendre. » «  Nul ne les contraindra à équiper un musulman pour la guerre, sauf, si de leur propre initiative ils s’y contraignent eux-mêmes. » «  Dans ce cas, on ne l’acceptera que selon la tradition, après avoir acquis la certitude que leurs moyens permettent ces frais, et que la trésorerie musulmane garantira la restitution de l’équipement. S’il est trop abîmé, vieux ou perdu, la valeur en sera remboursé jusqu’au parfait payement par les soins de la trésorerie musulmane. »( Beit-el-Mal) Abbas – El – ZouhaïriSaâd – Ben – MaâsTalha – Ibri – AbdallahFadhal – Ben – OmarBachir – Ben – GaïsZeïd – Ben – GhalibSaïd – Ben – HabadsAbdoullah – Ibn – MariamMarsouss – Ben – HassenMariam – Ibn – BrahimAmamâ – Ben – MaricSahal – Ben – OmarAbdul Azim – Ben – HassenAbdullah – Ben – Abd – El – OuahedOtham – Ben – NoumaïlAïd – Ben – MansouMouâdam – Ben – MoussaHassân – Ben – TâbetAbou HaïffaHâcheïm – Ben – AbdallahAbou – El – Ghader Annotation du copiste: «  Ce Serment est écrit par Ali Ibn Ebi Talib, les premiers jours du Moharram, deux ans après l’hégire. Il n’en existe que trois exemplaires : l’un dans la maison du Sultan, dans son coffre jusqu’à présent, les deux autres dans les mains des moines ; l’un au monastère « del Tour », l’autre dans la montagne Enachroun. Ils portent le cachet ( C’est à dire la signature ou sceau du Prophète) qui en ordonne l’exécution. La copie a été faite sur l’original avec l’aide de Dieu. » Louange à Dieu ! »