Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Xavier Cormary

Seigneur, tu rappelles auprès de toi
 Celui que les siens aiment de toute leur tendresse.
Tu vas l’accueillir comme ton enfant chéri
Lorsqu’il va te rejoindre ;
Mais n’oublie pas les siens et ses compagnons de vie ;
Ceux qui ont connu ses difficultés,
Son labeur, sa souffrance peut-être,
Qui ont reçu ses marques d’affection
Et partagé sa confiance en toi.
Donne-leur la force de vivre sans lui,
De se tourner vers toi,
De te confier leur prière en sa faveur,
De chercher à le rejoindre
Dans la communion des Saints.
Apaise leur peine
Et permets à ceux dont la souffrance est intense,
De ne pas s’y enfermer,
Mais de vivre le passage vers l’Espérance.
 
Michèle Warnier

Commenter cet article

Méal Christine 24/01/2011 21:49



Merci pour cette très belle prière. Je viens de perdre mon mari, à l'âge de 58 ans, d'une récidive de cette horrible maladie qu'on nomme cancer. Nous n'avons pas eu le bonheur d'avoir d'enfants;
ma solitude est immense à l'égale de mon chagrin : il me manque tant...


Ma foi est profonde mais dans mon désarroi, j'avais le sentiment de ne plus savoir prier. Cette prière, si belle et si vraie, en a fait naitre une autre du plus profond de mon coeur. Elle est à
peine modifiée mais inlassablement je la redirai :


 


Seigneur, tu as rappelé auprès de toi mon mari, mon Jean-Michel,


 Celui que j'aimais de toute ma tendresse.


Je suis sûre que tu l'as accueilli comme ton enfant chéri


Lorsqu’il t'a rejoint dans ton paradis ;


Mais ne m'oublie pas, Seigneur, ni ceux qui l'ont connu et aimé;


Ceux qui ont connu ses difficultés,


Son labeur, ses souffrances physiques et morales,


Qui ont reçu ses marques d’affection


Et partagé ou non sa confiance en toi.


Donne-moi la force de vivre sans lui,


De me tourner vers toi,


De te confier ma prière en sa faveur,


De chercher à le rejoindre


Dans la communion des Saints.


Apaise ma peine


Et permets à ceux dont la souffrance est intense,


De ne pas s’y enfermer,


Mais de vivre le passage vers l’Espérance.


 


selon une prière de Michèle Warnier


Merci infiniment.