Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Xavier Cormary

Voici revenu le temps des préparations aux mariages. Parmi les couples que je rencontre, quelle que soit leur progression spirituelle, tous conviennent d’eux-mêmes de la nécessité vitale d’un vrai dialogue dans le couple. Communiquer, c’est essentiel ! Se parler quand tout va bien, s’exprimer quand ça va mal, c’est vital ! Oui mais voilà…
Pourquoi tant de couples, après quelques années de mariage n’arrivent-ils plus à se comprendre ? Pourquoi la vie à deux est-elle irrémédiablement compromise au point que la séparation devient la seule issue possible ? Ceux qui divorcent n’étaient-ils pas les mêmes qui, quelques années plus tôt, vantaient les bienfaits du dialogue conjugal ?
 
Evidemment, je ne prétends pas trouver de solution à toutes les difficultés conjugales… Mais il est clair qu’au-delà des mots, au delà de la bonne volonté des uns et des autres, une communication éclairée, un vrai dialogue dans le couple est plus exigeant qu’il n’y paraît.
La communication n’est pas avant tout une question d’échange relationnel. La communication est beaucoup plus que cela : elle est communion. Une unité de cœur qui se vit par des mots, par des gestes et des attitudes offerts à l’autre, mais aussi tout ce qui permet d’accueillir la vie, les joies, les fatigues, les incompréhensions de l’autre au fond de son propre cœur.
Communiquer sans communier à la vie de l’autre est un échange qui se révèlera, tôt ou tard stérile. Telle est la distraction du cœur de l’amoureux comme la distraction de l’esprit de l’élève qui n’écoute pas son professeur…
C’est de la communion des cœurs que naît la Vie dans l’amour vrai. C’est aussi à ce niveau, dans l’intimité personnelle et dans l’intimité conjugale que l’on peut découvrir une présence si on est croyant ou si on découvre la grandeur d’un amour plus grand que nous-mêmes. La présence et l’action de Dieu. Et si c’était cela le sacrement du mariage ?
 
 
Dialogue conjugal

Commenter cet article

gendre michel 11/05/2015 19:30

avec le temps tout s'arrange, les difficultés s'aplanissent, et ne reste que les souvenirs bons ou mauvais, et je regrette rien

Monique 20/01/2006 22:56

Un couple même sans amour peut rester un couple car la vie commune a permis de partager bien d'autre sentiment comme l'amitié, la joie d'être parent, d'être grand-parent.

_ 20/01/2006 22:44

Il est facile pour un prêtre de dire à un couple, qu'il faut conserver l'amour, quand il n'y est plus. Ne vaut-il pas mieux le silence à la confrontation, si justement on veut préserver ce couple de la séparation? Il est plus probable que la solution se trouve au sein des enfants [du couple], des loisirs et passions communs, de la famille ...

libellule 10/01/2006 22:19

l'on peut communiquer sans communier ; où est le rapport ? Parfois même il vaut mieux ne pas communiquer et se taire, cela peut être plus profitable. je reconnaîs quand même qu"une grande complicité et un grand amour peuvent effacer certaines épreuves de la vie d'un couple.  Souvent l'essentiel est de se comprendre sans rien dire et l'on peut arriver ainsi à partager le désaroi de l'autre car on le perçoit. L'amour est quoi qu'il en soit le vecteur le plus important. Savoir aimer, écouter  parfois se taire...et préserver cette intimité qui se crée au fil des ans est l'indipensable lien durable à une union réussie.