Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Pourquoi un sacrement spécial pour les malades ?

com

Pour signifier et prolonger l’attention privilégiée portée par Jésus aux malades... et parce que ceux-ci ont bien besoin de ce sacrement du réconfort de Dieu !
La maladie, la maladie grave, « remet beaucoup de compteurs à zéro » : il faut réapprendre bien des choses. Les gestes les plus simples parfois. Et aussi la prière.
Alors qu’on aurait tout spécialement besoin de Dieu, on ne sait plus comment lui parler. C’est un risque pour la foi, l’espérance et la charité : la révolte est parfois proche, avec le repliement sur soi et sur ses malheurs, l’isolement dont on souffre et qu’on risque en même temps d’entretenir, le regard sur les autres plus difficilement bienveillant...
Mais cela peut être aussi un temps d’approfondissement , de redécouverte de la vraie valeur des choses, des personnes... On hésite évidemment à dire une chance, même si certains, à l’expérience, le disent très clairement.
Par le sacrement, les malades sont appelés et aidés à vivre dans la confiance le chemin parfois très rude qu’ils ont à parcourir.

 

Print
Repost

Commenter cet article

DaniÚle 12/01/2006 15:56

Bonjour Monsieur le Curé,J'ai pris connaissance de votre site et plus particulièrement sur le sacrement pour les malades. En le lisant, j'ai compris que par maladie il ne fallait pas seulement comprendre la maladie due à un virus ou une anomalie physique. Je suis actuellement au chômage et je me suis reconnue à travers les propos que vous énoncés : découragement, isolement, ne plus savoir comment parler à Dieu. Bien que consciente que l'épreuve que je "subis" ne doit être que le moyen de renforcer ma foi, il m'arrive trop souvent de ne plus arriver à prier et à croire que demain sera libérateur. La peur me gagne très souvent. J'ai imprimé votre commentaire afin de le relire chaque fois que je me sentirai défaillir et pourquoi pas demander le sacrement pour les malades afin de vivre dans la confiance.

réponse à Monique 11/01/2006 23:55

Monique, merci pour ce témoignage partage. Je souffre comme beaucoup de prêtres de ne pas être assez sollicité pour faire passer dans la vie des gens la vie de Jésus. Un prêtre ne peut que se rendre disponible pour un malade, pour une confession ! Il faut oser, et parfois redire au prêtre qu'il est prêtre aussi pour cela ! Demandez à l'abbé Jeannin, votre curé à Saïx, sémalens de venir apporter à votre maman le réconfort de la foi dans le sacrement des malades. Malgré un emploi du temps chargé et parfois l'impression de le déranger, le prêtre saura accueillir votre demande j'en suis sûr.

Cauquil Monique 11/01/2006 23:31

Bonsoir, Monsieur le Curé bravo et félicitations pour votre blog. je le découvre suite à "la pub" qui vous entoure, cela valait la peine d' être curieux.  ma maman agée de 92 ans(le 15 de ce mois) glisse doucement vers la fin de sa vie et cela depuis que quelques jours, elle est croyante et pratiquante autant que faire se peux vue sa santé. peut-être il serait bon de lui donner l'onction des malades (je pense que c'est le terme) que faut il faire ? à partir de quand ? elle est en maison de retraite, une fois par semaine il y la messe (par mr le curé) mais plus souvent elle est remplaçée par des prières. (manque de curé) merci monsieur le curé de m'aider je suis un peu perdue car malheureuse devant cette épreuve voir ses parents souffrir, se dégrader physiquement et redevenir "enfants" c' est dur. je vous souhaite une bonne fin de semaine. je suis de Castres et maman est à Saix