Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Xavier Cormary

je suis chrétien. je suis prêtre. Je me demande souvent  comment ne pas tomber dans le conformisme, dans la médiocrité ou dans le fade... Si l'Evangile est SEL et LUMIERE, et si je désire au plus profond de moi que cet évangile soit réellement Bonne Nouvelle, et que cette Bonne Nouvelle soit un chemin d'épanouissement intérieur et humain, dans le quotidien de ma vie, je ne peux plus me contenter de faire semblant ou de rester à des discours dans ma cathédrale. Il faut que ce message inspire du "nouveau" dans ma vie, et pour l'Eglise, suscite du "bon" pour moi et aussi, du "bon" pour les autres.

Des personnes que je rencontre, les personnes que je rencontre, sont parfois timides ou conformistes. Par peur de blesser, elles restent à des superficialités. Elles me disent à la sortie de la messe : " Quel bon sermon monsieur l'abbé ! Félicitations !" Que je suis malheureux ! Elles ne parlent que rarement de ce qui importe : eux et moi ! Que j'aimerais qu'on me dise souvent : " Votre homélie sur l'Esprit-Saint a éveillé en moi un désir, a provoqué un cheminement, a bousculé une habitude, a dérangé ma léthargie spirituelle..." Que j'aimerais encore que ces mêmes personnes, me disent aussi : "tu sais Xavier, là t'a pas été à la hauteur, ta présence n'a pas été opportune, ton attitude m'a choqué, blessé..."

Rares sont ces personnes précieuses qui peuvent m'aidr à devenir un peu plus moi-même ! Où puis-je les chercher ? Où rencontrerais-je ceux qui seront mes prophètes, mes Jonas et mes Jean-Baptiste ? Qui sera là pour me donner le goût de rester du SEL ? Julien ? Florent ?

cette exigence qu'est l'Evangile, elle est d'abord pour moi. je ne peux pas prétendre en témoigner si je ne me laisse pas transformer en profondeur par lui. Sur qui puis-je compter ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

favaloro jacqueline 28/08/2008 03:57

C est bien vrai ce que vous dites , comme je disais a mon ami le Pere PESTRE , on ne peut pas avoir le cul entre deux chaises ou on croit en Dieu ou on n y croit pas.J ai toujours ete malheureuse des prestres conformistes que j ai rencontres dans ma paroisse et par hasard au cours du temps et je comprends ce que vous decrivezsi vous vivez mal ce que disent les gens a la fin de la messe sachez qu il y en a d autres qui le vivent aussi mal que vous j aimerais bien discuter plus longtemps la, je dois partir si vous le voulez bien , vous pourriez m ecrire et je vous racconterez comment je me suis rapprochee de Dieu concernant le celibat y a des gens qui ne sont pas pretres ou religieuses et pourtant ils restent celibataires en soi je crois qu on ne devrait meme pas en parler car en fait TOUT LE MONDE A BESOIN D AMOUR ! et souvent les gens qui cherchent l ame soeur c est ca qu ils recherchent bien sur ils concretisent cela par une relation sexuelle mais qu en est elle apres des annees ? ce que tout  le monde veut c est plus que ca et souvent je me dis que Dieu est le plus super des hommes puisque lui est juste vrai et fidele Peut etre a bientot et merci pour votre temoignageJacqueline FAVALORO

Vivre, faire Vivre 18/05/2007 21:33

Cher Xavier, sur qui compter pour être le "sel", la "lumière" ?je ne saurais répondre, ce serait bien prétentieux mais en relisant le texte, je suis intrigué par la grammaire un peu étonnante : "Vous êtes le sel de la terre"..."vous êtes a lumière du monde".... N'est ce pas curieux ce passage du pluriel au singulier ? du "Vous" au "le" du sel ! du "Vous" au "la" de lumière !Nous ne serions "Sel" ou "Lumière" qu'ensemble ?Je me risque à t'écrire que la vraie question est peut être : avec qui aujourd'hui suis je appelé à être "le sel" ..Qui a besoin de moi pour être avec moi la "lumière" ?Sur qui compter ? Pourquoi pas sur ce mystérieux tissus humain dans la trame duquel nous ne sommes qu'un fil...l'Eglise qui peu à peu se tisse comme une tunique sans couture ??Merci pour ton blogCordialement,Michel