Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par inconnu

 

 v--lo-de-la-foi.jpg
 
Ce vélo est un modèle spécial :

  * de conception simple et pratique

 * bon marché, accessible à toutes les bourses (facilités de paiement accordées)

 * de taille adaptable à tous les âges

* garanti à vie ; malgré tout, en cas de panne ou pour l’entretien, il est conseillé de faire une révision (de vie) en équipe

* non polluant ; de plus il purifie, il renouvelle, il améliore l’air et l’ambiance générale de la société et de l’Eglise

 
  Vélo sponsorisé par la Pastorale des Migrants

 

Conseils d'utilisation et mode d'emploi

1- Mettez bien la roue Foi à l’arrière, c’est elle qui fait avancer !

2- Le code de la route est simple avec ce vélo ; on peut rouler à plusieurs de front sans crainte d’accidents. Il est recommandé de rouler en peloton ou en groupe de paroisses, de secteurs, de diocèses ; rouler en solitaire n’est pas forcément conseillé : on a toujours besoin de l’entrain, de l’énergie et de la vérité des autres. Cela permet de rouler en peloton dans la bonne humeur. Ce vélo peut facilement se transformer en tandem pour ceux qui veulent rouler à deux,  faute de groupe.

3- Même sans entraînement vous pouvez parcourir de longues distances ; ce sport est fortement recommandé pour les communautés en bonne santé et dynamiques (il faut qu’elles gardent la forme !) et surtout pour les communautés un peu anémiées, en état comateux ou en soins palliatifs. Le cyclisme est excellent pour la santé. Faites-en sans crainte de surmenage ! Ne craignez pas l’abus !


4- En cours de route n’ayez pas peur de boire souvent, surtout ne vous déshydratez pas ! Les sources d’Eau Vive sont intarissables ; on peut même les atteindre au fond du puits creusé ensemble avec nos frères musulmans. Cf. Ch.de Chergé. Laissez tourner la dynamo de  jour comme de nuit (les forces de frottement sont nulles et le pneu est inusable) : vous serez constamment dans la bonne VOIE !

 


5- En cas de baisse de moral ou de dépression, n’hésitez pas à relire la déclaration conciliaire Nostra Aetate ou des appels au dialogue de la part des musulmans ou des évêques d’Afrique du nord.
 
6- Sitôt en possession de ce vélo, n’hésitez pas à l’utiliser, la roue arrière pourrait se bloquer ; il est fait pour rouler. Le vélo est l’emblème du chrétien ; s’il n’avance pas il tombe !
 
7- Si le Christ revenait aujourd’hui, peut-être qu’il ne se déplacerait qu’en vélo. Le vélo est un symbole, comme le poisson aux premiers temps de l’Eglise. Chaque lettre est une initiale :

  V comme Vie en plénitude, en surabondance, celle que le Père veut donner à chacun de ses enfants

  E comme  Epanouissement total de la personnalité de tout homme, de toute culture, de toute religion
  L comme Libération de la servitude, de l’esclavage, du péché par le pardon, la réconciliation, la paix
 O comme Oméga, le Christ est la fin, le but ultime de nos chemins, de nos vies

Et dans vélo on a « él » ; si on enlève l’accent aigu on obtient el, qui en hébreu signifie Dieu comme dans Emmanuel : Dieu avec nous !. Je ne sais si Dieu y avait pensé mais c’est intéressant de faire le rapprochement. Et sans doute Dieu avait aussi une idée derrière la tête ; peut-être voulait-il faire un jeu de mot : «  Avec MOI, ça donne des ailes, des L »

En face d’un paralysé, d’un infirme, d’un boiteux, d’un éclopé, Jésus dirait maintenant non pas : «  Lève-toi et marche ! » ou «  Prends ton grabat et marche » mais plutôt « Prends ce vélo et pédale ! » ; c’est le remède à toutes nos infirmités !

8- La roue avant peut permuter

* en octobre avec la roue MISSION qui inclut le dialogue, l’annonce, la réciprocité entre Eglises-Sœurs des autres continents ; la réciprocité peut être très bénéfique pour la santé de nos communautés. La solidarité entre Eglises est enrichissante et d’une grande fécondité

* en Carême  avec la roue du CCFD pour un développement solidaire et durable,

* en  novembre avec la roue du Secours Catholique (c’est d’ailleurs une bonne roue de secours !),

* pendant l’Avent, toujours à l’avant, avec la roue de  l’ESPERANCE.

9- Ce n’est pas un vélo de compétition mais il est recommandé d’aller vite. Plus la vitesse est grande, plus le déplacement d’air est important et plus l’annonce de la Bonne Nouvelle va loin, même si le cycliste ne parle pas, ce qui est assez remarquable. Plus vite on franchira la ligne d’arrivée de l’entente fraternelle, plus on sera nombreux à jubiler.

 

Commenter cet article

riviere 21/12/2007 17:28

ecoute frere roger nous manque .........mais l'esperance est là  Frère Roger et Taizé  Rencontres à Taizé  Sur tous les continents  Prière et chant  Aux sources de la foi  Rencontre de Genève  Rencontre de Cochabamba  Livres, CD et DVD  Pour aller à Taizé  Autres informations     Un pèlerinage de confiance sur la terre Photos: Rencontre de Calcutta Afrique  Octobre 2007 au Kenya Février-Mars 2006 en Afrique de l’Est Février 2007 en Afrique de l’Est Novembre 2007 : Une visite en Afrique du Sud Sénégal: Une fraternité à Dakar Sénégal: "Ak benn" Sénégal: Assainissement volontaire à Grand-Yoff Pâques à Dakar Sénégal: Tabaski 2006 à Dakar Sénégal: Des griots à Keur Taizé Sénégal: Réfugiés à Dakar L’Afrique verrouillée ?  Deux frères en Algérie  2007: En Afrique de l’ouest Mission au Bénin Malawi: "Une vraie maison" Amériques  Un pèlerinage: Cinq pays d’Amérique Centrale Bolivie: Jours de réconciliation à El Alto Brésil: La "brincadeira" Brésil: Club des mains qui voient et qui parlent  Brésil: « l’Ecole pour apprendre beaucoup » Brésil: Jornada da confiança à Santo André Brésil: « Jornada da Confiança » à Chapecó Brésil: Les « enfants d’Emmaüs » Canada: Taizé - Montréal 2007 "Découragement ou défaitisme ?" Montréal 2007: Méditations de frère Alois Canada: Quelques prières méditatives Chili: Rencontre à Chiloé Mexique: La foi très présente dans la vie États-Unis: Quelques prières régulières Visites aux États-Unis en octobre 2007 Asie Pacifique  Taizé : des étapes asiatiques du pèlerinage de confiance Australie: Rencontres en juillet 2007 Bangladesh: Rajshahi – à la suite de la rencontre de Calcutta Bangladesh: "Avancer en chantant" Bangladesh: Chanter au diapason d’une vie nouvelle Bangladesh: Des écoles pour les pauvres Bangladesh: A l’approche de Noël L’Islam au Bangladesh Inondations au Bangladesh Cambodge: Visite de frère Alois Chine: Pèlerinage de confiance à Hong Kong Inde: A la suite de la rencontre de Calcutta Indonésie: Pèlerinage de confiance à Yogyakarta En Galilee Japon: Visites en 2007 Corée: Une vie d’attente Corée: Une visite au Nord Une visite récente au Laos Liban: "Nous poursuivons notre chemin" Une visite au Myanmar Nouvelle Zélande: Une semaine à Christchurch Philippines: Septembre 2007 Un pèlerinage de prière dans le Sud-Est Asiatique Thailande: Pèlerinage de confiance à Bangkok Vietnam 2006 2006 rencontre de Calcutta  La rencontre à Kolkata: Sur des chemins de confiance, vers un avenir de paix Calcutta: Méditations de frère Alois  Taizé et l’Inde Europe  Une visite en Albanie En Allemagne du Nord Un voyage à travers l’Autriche Belgique: Prières de jeunes Bruxelles: Pour l’Europe, ouvrir des chemins de confiance Bosnie-Herzégovine et Taizé Au Danemark: La « Grande Journée de prière » Visites en Espagne Estonie: À Pärnu, début mai  Une semaine en Finlande France: Quelques prières avec les chants de Taizé France: Infos France  France et Belgique: Le pèlerinage de l’icône de l’amitié  Visites en Grèce Sur la frontière hungaro-slovaque: Une histoire de pont Italie: Semences d’évangile Kosovo, Serbie, Bosnie-Herzégovine Norvège: Une visite au mois de mars Aux Pays Bas: « Quatre libertés » à Middelburg Pologne: Sa porte grande ouverte Portugal: Donner une continuité Roumanie: Prière du soir à l’Assemblée oecuménique de Sibiu Russie: Frère Alois à Moscou A Moscou: La gratitude de Taizé pour l’Eglise orthodoxe russe Octobre 2006: Une visite en Russie Rencontre à Stockholm : Au jour le jour En Ukraine: Au cours de la campagne électorale 
//
//]]>
 Un pèlerinage de confiance sur la terreD’abord une rencontreLors d’une des récentes étapes du pèlerinage de confiance, la rencontre européenne de jeunes de Zagreb, des familles croates ont accueilli des jeunes serbes pour les cinq jours de prière et de partage, si peu de temps après la guerre qui déchira ces peuples.Un peu plus tôt, après la rencontre de Lisbonne, un jeune écrivait à propos de la fête des peuples du 31 décembre : « Aux douze coups de minuit on s’embrasse. Des vœux sont échangés dans toutes les langues. Les nouveaux amis se cherchent dans la foule. Autour d’un grand feu, on chante, on se remercie pour la rencontre, pour l’accueil, pour les dons réciproques. »Le pèlerinage de confiance est d’abord une rencontre, avec le Christ ressuscité et avec les autres. Grâce à la prière commune, chacun se rend disponible à Dieu. Et par le partage et l’hospitalité, tous acceptent de dépasser les frontières et les différences pour s’accueillir et s’enrichir mutuellement.Vie intérieure et solidarités humaines« Poursuivant le pèlerinage de confiance sur la terre qui rassemble des jeunes de nombreux pays, nous comprenons toujours plus profondément cette réalité : tous les humains constituent une seule famille et Dieu habite chaque personne humaine, sans exception. » (Frère Alois, Lettre de Calcutta).Pour Frère Roger, il était essentiel de ne pas organiser de mouvement autour de la communauté. Au contraire, chacun est invité, après avoir vécu une étape du pèlerinage de confiance, à vivre chez soi ce qu’il a saisi de l’Evangile, avec une conscience plus grande de la vie intérieure qui l’habite, mais aussi des gestes concrets de solidarité que chacun peut accomplir autour de lui. Dans beaucoup de pays, des jeunes se retrouvent régulièrement pour prier avec les chants de Taizé, toujours en lien avec les réalités de l’Eglise locale.Lorsque l’accueil à Taizé le permet, les frères rendent visite à ces jeunes pour les soutenir dans leur recherche. Ces rencontres sont comme de petites étapes du pèlerinage de confiance, qui permettent d’approfondir ensemble notre engagement dans l’Eglise, de rendre visite aux églises locales.Les frères veulent soutenir cette recherche de paix et de réconciliation partout où elle existe : c’est ainsi que le pèlerinage de confiance semble s’élargir toujours plus, « jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes, 1,8). Au cours des derniers temps, ont été organisées des rencontres de jeunes sur d’autres continents : en Asie, à Calcutta, ou en Amérique latine, à Cochabamba. A la fin de chaque année, est organisée une grande rencontre dans une métropole européenne.Certains frères vivent loin de Taizé, la plupart insérés parmi les plus pauvres. Vivant en petites fraternités, ils travaillent auprès des prisonniers à Séoul, viennent en aide à des sourds muets au Brésil, soutiennent des handicapés au Bangladesh, accueillent de nombreux enfants à Dakar…. L’existence de ces petits foyers de la communauté est fondée sur la prière commune et la vie fraternelle.Confiance sur la terreDans cette rubrique du site, se trouvent des annonces des prochaines rencontres et visites des frères dans différents pays, les récits de rencontres récentes, avec des exemples concrets de solidarité humaine, ainsi que des échos de la vie des frères en Afrique, en Amérique latine et en Asie.Lors de ses visites sur d’autres continents, frère Alois prépare une lettre et la publie lors de la rencontre européenne de fin d’année. Elle sert de base de réflexion dans les rencontres, à Taizé ou ailleurs, tout au long de l’année suivante. Lettre de CochabambaLa Lettre de Taizé, publiée quatre fois par an et imprimée en 17 langues, permet d’approfondir la réflexion et la prière dans le cadre du pèlerinage de confiance.Les Nouvelles de Taizé par e-mail, environ deux fois par mois, donnent des nouvelles sur ce qui se passe à Taizé et dans de nombreux pays, annoncent les rencontres à venir et mentionnent les plus récentes mises à jour du site.Dernière mise à jour : 10 décembre 2007     Beaucoup de gens, dispersés à travers la terre, participent au « pèlerinage de confiance » dans la vie quotidienne. […] Parfois nous devons aller vers de nouveaux horizons, au loin ou tout proche, pour découvrir et redécouvrir l’espérance de l’Evangile. Notre monde, où tant de souffrances font des ravages, a besoin de femmes et d’hommes qui rayonnent par leur vie la paix de Dieu. Prenons alors des décisions courageuses pour avancer sur le chemin de l’amour et de la confiance.Frère Alois Montréal, Canada 29 avril 2007     Voir aussi : S’abonner à la Lettre de TaizéNouvelles de Taizé par e-mail  [ haut de page  | Plan du site  | Taizé home ] Copyright © Ateliers et Presses de Taizé

franck 20/12/2007 18:34

Quelques petits articles parallèles à cette "roue de l'espérance" et relatif au monde du cyclisme et de la foi :L'espit d'équipe : http://liberezlescaptifs.over-blog.net/article-14247454.htmlLe courage : http://liberezlescaptifs.over-blog.net/article-14247157.htmludp

riviere anne marie 15/11/2007 14:00

j'ai trouvé leur site magnifique je vous le fais partager la foi n'a pas de frontiere elle est universelle comme le christiannisme
voici
Soeurs Missionnaires de Notre Dame d'Afrique (SMNDA)



MSOLA site
in English




Communautés Chrétiennes
Dialogue Inter-religieux
Groupes de femmes
Animation des jeunes
Justice et Paix
Réfugiés et immigrés
Victimes d'abus
Santé
SIDA / HIV
Éducation
Religieuses africaines
Animation Missionnaire


Notre spiritualité
Priez avec nous
Spiritualité en Dessins
Prier avec le mondee


Rencontres personnelles
Des histoires vraies
Nos responsables
Nos soeurs défuntes


Partage notre mission
Témoignages
Missionnaires laïques
Aidez-nous


Engagement à vie
Laïques Associés
Laïques Affiliés


Nos fondateurs-trices
Nos premières soeurs
Nos soeurs défuntes
Album de famille


Les artistes de la saison
Artisanat Africain
















RECHERCHE DE DIEU
Dessins animés sur la spiritualité
L'ARC EN CIEL
Sr. Gloria Sedes, SMNDA, a fait les dessins pour L'arc-en-ciel.


L'arc-en-ciel est une belle histoire sur l'importance de reconnaître l'apport des autres dans les projets collectifs.

Vous pouvez cliquer sur les images pour obtenir une image aggrandie.


L'ARC EN CIEL

Un jour entre les jours, toutes les couleurs du monde se mirent à se chamailler:
chacune soutenait qu'elle était la meilleure, la plus importante, la plus utile, la plus aimée.



Le vert dit:

"Evidemment je suis la plus importante. Je suis le signe de la vie et de l'espérance. J'ai été choisie pour l'herbe, les arbres, les feuilles, sans moi tous les animaux mourraient. Regardez le paysage et vous verrez bien que c'est moi qui prédomine.



Le bleu pâle l'interrompit:

"Tu ne penses qu'à la terre, mais regarde le ciel et la mer. C'est l'eau qui est la source de la vie, elle est attirée par les nuages à partir de la mer bleue. Le ciel donne l'espace, la paix, la sérénité. Sans ma paix vous toutes ne seriez que des affairées."





A son tour l'orange commence à s'encenser:

"Je suis la couleur de la santé et de la force, je suis peut-être rare mais je suis précieuse car je sers les besoins cachés de la vie humaine. Je contiens toutes les vitamines les plus importantes, pensez aux carottes et aux courges, aux oranges, aux mangues, aux papayes. Je ne suis pas toujours partout, mais quand je remplis le ciel au lever ou au coucher du soleil, ma beauté est tellement frappante que personne ne pense plus à aucune d'entre vous".



Le rouge ne pouvait plus se contenir, il s'écria:

"c'est moi qui suis le maître parmi vous...le sang, le sang de la vie. Je suis la couleur du danger, du courage, je suis prête à me battre pour une cause. Je mets le feu dans le sang, sans moi latere serait aussi déserte que la lune. Je suis la couleur de la Passion et de l'Amour, de la rose rouge, la........, le coquelicot.






Le jaune eut un petit rire étouffé :

"Vous êtes trop sérieuses. Moi j'apporte le rire, la gaîté et la chaleur au monde. Le soleil est jaune, la lune est jaune, les étoiles sont jaunes, chaque fois que vous regardez une fleur de tournesol, tout le monde se met à sourire. Sans moi il n'y aurait pas de plaisir.




Le pourpre s'éleva de toute sa taille. Il était très grand et il parlait avec grande pompe

"Je suis la couleur de la royauté et du pouvoir. Les rois, les chefs, les évêques m'ont toujours choisie parce que je suis signe d'autorité et de sagesse. Les gens ne me questionnent pas: ils écoutent et obéissent.





Le bleu indigo prit la parole, plus posément que les autres mais avec la même décision:

"Pensez à moi, je suis la couleur du silence. On ne fait pas beaucoup attention à moi mais sans moi vous deviendriez toutes superficielles. Je représente la pensée et la réflexion, le crépuscule, les eaux profondes, vous avez besoin de moi pour l'équilibre et le contraste, pour la prière et la paix intérieure.



Et ainsi, les unes après les autres clamaient leurs qualités convaincues chacune d'être la meilleure. Le bruit de la querelle s'éleva de plus en plus....Mais soudain il y eut l'éclat aveuglant d'un éclair , le tonnerre gronda et roula, plus la pluie se mit à tomber à flots. Les couleurs se recroquevillèrent de peur, et se rapprochaient les unes des autres pour se réconforter.





Alors vint la voix de la Pluie:

"Insensées, vous vous querellez entre vous, chacune veut dominer les autres. Ne savez-vous pas que Dieu vous a toutes faites? Et chacune pour un but spécial, unique et différent. Il vous aime toutes, il vous veut toutes. Maintenant tenez-vous bien par la main et suivez-moi. Il va vous étendre à travers le ciel, en un immense arc de couleur, pour vous rappeler qu'il vous aime toutes et que vous devez vivre en paix entre vous. L'ARC sera une promesse qu'il est avec vous. Un signe d'Espoir pour demain"





Et depuis, chaque fois que Dieu envoie une bonne pluie pour laver le monde, il met un arc dans le ciel;



quand nous le voyons, nous devrions nous rappeler qu'Il veut que nous ayons tous de l'estime les UNS POUR LES AUTRES








Webmaster: Gisela Schreyer
website.gis@smnda.org



Homepage I A venir I Carte d'identite I Communauté I Ecris-nous I Formation I Pays I

Marie-Hélène 14/11/2007 18:53

excellent ; dommage qu'on ne puisse pas lire les légendes sur l'image !!

daniel 13/11/2007 20:55

très bon blog ! mais n'y a-t-il plus de réferences parmi les saints ou la bible pour que vous fassiez appel à ce qui gravite autour de la foi musulmane .