Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! ....     .      . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Le presbytère virtuel d'un prêtre bien réel ... Bienvenue :venez et voyez !

Blog d'un prêtre catholique engagé au cœur du monde... Voici mon presbytère virtuel, sans porte ni sonnette. Entrez, et venez voir ! Vous voulez voir à quoi ça ressemble un cyber curé ? Venez donc faire un tour chez moi ! La vie c'est trop important pour ne pas la réussir ! .... . . C'est aussi mon objectif ... Pas vous ?

Prêtres ... Convainquants et convaincus

com

A mes frères prêtres…

 Ordination-d-un-pr--tre.JPG

Quel délicat sujet à aborder ! Surtout pas de jugement, pas de critique stérile ! Difficile aussi d’adresser ce message à un frère en particulier. Peut-être ai-je besoin de m’adresser ce message à moi-même avant de l’adresser à d’autres prêtres ! Parce que je ne suis jamais assez cohérent avec ma foi et dans mon ministère !

 

Souvent, je suis déçu, de constater que particulièrement dans la liturgie, nous ne sommes pas, comme prêtres, assez convaincus de ce que nous célébrons ! Nous faisons des gestes machinaux, sans noblesse et même extérieurement sans donner l’impression de croire en ce que nous célébrons !  Nous faisons et refaisons des gestes comme s’il s’agissait de nous brosser les dents ou de distribuer des tickets au moment de la communion. Nous disons des paroles quotidiennes « Ceci est mon corps » comme si nous disions « il fait beau ce matin ».  Nous avons de la peine à vivre notre liturgie parce que nous avons peut-être pas suffisamment compris que ces mystères là, ce que nous célébrons dans chaque sacrement, ce n’est pas notre œuvre, mais l’œuvre du Christ qui s’accompli par nos bouches et par nos gestes. Nous ne mesurons pas la grandeur de notre mission au service de la Rencontre de Dieu avec son peuple !

 

Quelle souffrance de sentir aussi dans les fidèles des jugements à l’emporte-pièce qui considère le prêtre qui est devant eux uniquement sur sa manière de célébrer la messe ! Prêtres de Jésus, nous avons besoin d’amour !

Et si un jour, un prêtre vous fait mal parce qu’il ne se donne pas
extérieurement tout entier au Christ quand il est à l’autel, aimez-le encore plus pour qu’il comprenne combien son ministère est précieux pour vous. N’oubliez pas qu’un jour, il a donné sa vie à l’Église en s’’allongeant devant Dieu et devant l’évêque ! Toute sa vie est au Christ même si parfois, on a du mal à le voir !

Print
Repost

Commenter cet article

Yves 07/10/2013 11:45

Bonjour Mon Père,

Tout d'abord merci pour ce billet qui rappelle l'importance de la liturgie.

Je suis d'accord que les jugements à l'emporte pièce ne sont pas souhaitables. Néanmoins, il est possible d'aimer sans mesure son curé et de quand même lui dire que sa liturgie doit être améliorée (si cela doit être le cas bien sûr). Car l'Amour n'exclue pas la Vérité et la Vérité n'exclue pas l'Amour. Saint Paul nous l'apprend par "la correction fraternelle".

En tout cas merci aux prêtres pour leurs vies données !

En Union de Prière,

Yves

Pervenche 11/05/2008 22:35

A anonyme.Pourquoi rester anonyme? Même un simple pseudo peut déjà aider à une "rencontre", même virtuelle.Quant à votre écrit de ce 11 mai 2008, j'ai envie de citer Jésus qui a dit: "Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père!".

anonyme 11/05/2008 00:21

Je pense que pour avoir des prêtres, il faut que les prêtres donnent envie aux jeunes garçons de le devenir, par une vie de prière régulière, par un zèle à l'évangélisation, par un accueil de chacun.Je connais des gens qui ne mettront pas les pieds de si longtemps parce que le prêtre avait mal accueilli les enfants.L'important aussi, c'est de souligner la communion entre prêtres. Comment vraiment avoir envie de devenir prêtre quand on voit des prêtres qui critiquent et rapportent des ragots sur des prêtres d'une communauté nouvelle par exemple. Je connais cette situation, mais je ne donnerai pas de nom de ville.Comment avoir envie de devenir prêtre, quand une partie n'a pas envie (est-ce le terme exact) de faire de la Nouvelle Evangélisation et préfèrent s'accrocher aux gens qui fréquentent habituellement (même s'ils ne remplissent pas une église) l'Eucharistie dominicale.Ne pas bouger, ne pas faire de vague, ne pas choquer.Les gens, dans notre monde, ont au contraire besoin de prêtres qui aient du courage en rappelant haut et fort l'enseignement de l'Eglise catholique. Quelle peur avoir ? La France est encore assez loin de l'Arabie Saoudite.On peut toujours témoigner dans la rue, haut et fort, de sa foi.Les prêtres doivent être pour les chrétiens de bons repères.Les jeunes n'attendent que des prêtres courageux et zélés pour le Christ. Qu'ils soient jeunes ou vieux, ce n'est pas l'importance.

marie.l 26/10/2007 18:55

Oui, tu as raison Anne-Marie, il nous manque des prêtres, des vrais prêtres. Comme tu le dis si bien aussi  "il faut être spirituellement bien équilibrés et avoir une foi profonde si nous ne voulons pas sombrer dans le monde des questions. Qui va nous guider? Qui va nous chercher quand nous nous égarons? Qui va nous lire et annoncer le message d'amour que Dieu veut nous souffler ? Que pouvons-nous faire, nous, les laïcs pour aider nos futurs prêtres à suivre, à continuer, à ne pas "lacher". Oui , prions ensemble, donnons-nous la main et aimons nos prêtres pour qu'ils se sentent encourager à poursuivre leur sacerdoce, leur mission que Dieu leur a confiée et qu'ils sachent qu'ils peuvent compter sur nous chrétiens, pour les réconforter, les accueillir, ouvrons la porte de notre maison et qu'ils s'y sentent bien, comme si c'était chez eux, ne les laissons jamais , jamais seuls. Amen

riviere anne marie 26/10/2007 17:44

quand je vois que les pretres en general ont 20ou 30paroissesdont celle ci ne voit que le pretre 1fois par moisje me dis que le champ de la foi,manque cruellement d'ouvriersqui sement l'evangile,qu'il faut etre spirituellement equilibrédans mon village natal c'est un pretre africain qui est venu et au demeurant bien acceuilli,mais lui aussi a une 20de clochersc'est dire s'il a du pain sur la planche,alors la qualité de la messec'est a l'ecoute et la pratique de l'evangile,qualité de texte spirituelune messe sobre et une messe de qualité,en ces jours prochain de la toussaint foi et resurection et lumiere de Dieu qui est le sel  de notre vie et notre chemin