Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Xavier Cormary

Lettre virtuelle d'une tatie à l'occasion du mariage de son neveu. Un texte pour réfléchir au sens du mariage chrétien, aux engagements relatifs à la démarche pour des jeunes qui ont une démarche hésitante dans la foi.


Chère Emilie, cher Jonathan,
 
 

Le grand jour approche. Vous avez déjà depuis longtemps essayé de tout préparer : les faire-parts sont déjà envoyés, les amis tous mobilisés, les proches presque impatients ; le costume et la robe ont été taillés ; la mairie, le traiteur, les dragées, l’animation de la noce… tout est déjà réglé ! Vous avez rencontré l’abbé. Il vous a même invité à une journée avec d’autres fiancés. Tous ces préparatifs sont si intenses et si prenants que vous risqueriez presque d’en oublier le sens. Il s’agit de vous aimer en le disant publiquement, de vous engager publiquement pour vous aimer fidèlement. Bien sûr, vous savez bien qu’en vous mariant, vous dépasser les peurs qui font craindre le pire. Que sera demain ? Où serez-vous dans 10 ou 20 ans ? Votre projet est beau et grand, surtout parce que vous voulez engager votre vie l’un avec l’autre sans peur mais aussi dans une grande lucidité ! S’engager, c’est toujours risquer, mais c’est aussi montrer que la peur de demain ne doit pas faire renoncer à la joie de l’aujourd’hui, à l’amour choisi librement.

 
Vous avez choisi de vous marier religieusement. C’est un choix qui ne va pas de soi de nos jours : les restes de votre éducation ? Vestiges de traditions familiales pas tout à fait périmées ? Le désir secret de donner à votre parole et à votre engagement une dimension plus grande, plus forte, plus solennelle ou plus transcendante ? L’objectif plus clairement affiché de donner à Dieu sa place dans votre relation et dans votre projet de vie ? Un peu tout cela sans doute ! Je ne sais pas sur quelles bases vous vous appuyez. Votre éducation chrétienne comporte bien des lacunes : toi Jonathan, tu as fait du caté et suivi une initiation chrétienne. Et toi, Emilie que je connais beaucoup moins, je me demande même si tu es baptisée…
 
 

Il est clair que au-delà des traditions, et du souhait d’extérioriser avec une plus grande solennité votre mariage, vous êtes désormais au pied du mur : votre engagement devant Dieu sera-t-il sincère et profond ? Avez-vous faut tout ce qui est à votre portée pour bien le préparer ? Avez-vous pu découvrir ou redécouvrir que Dieu n’est pas le grand Inquisiteur qu’on nous présente parfois, mais celui qui prend au sérieux tous les chemins d’amour que nous voulons vivre en vérité… Même si votre parcours chrétien n’est pas rectiligne, même s’il vous reste encore bien des choses découvrir, vous savez déjà que la vie n’est pas un long fleuve tranquille, et vous découvrirez que la foi est un chemin encore plus exigeant ! Mais il n’est pas trop tard pour commencer.

 
Dans l’Eglise aujourd’hui, des chemins divers et variés sont proposés pour se mettre en route. Jésus-Christ vous prend au sérieux, les exigences que le prêtre pose parfois sont aussi là pour vous le rappeler. Votre amour vaut bien la peine que vous consacrerez à bâtir un projet de vie cohérent et solide. La foi en Dieu n’est pas une assurance tous risques, mais un moyen pour aller au cœur de ce qui vous unit, un amour qui est plus grand que vous, et va bien au-delà de votre seule volonté !
 
 

Je vous dis ma joie de m’associer à votre mariage, et ma prière pour que vous ne perdiez jamais de vue l’essentiel. L’amour est un don à recevoir chaque jour de l’autre et même de Dieu. Ce ne sera jamais un dû à exiger ! Que ce jour béni qui sera le plus beau et le plus grand de votre vie contribue à vous le rappeler jusqu’à la fin de votre vie !


Tatie Jeannette

Commenter cet article

postek 23/05/2007 21:17

au sujet de l'article sur le mariage, c'est bien de preciser ce grand mystere de l'amour de deux personne. cela me rappel ceux que j'ai lu mais une chose qui parfois n'est pas pris au serieux, c'est a dire comprendre de faire un telle choix engage de façon evidente. comme la çi bien dit le pape jean-paul II " l'amour est l'expression de la responsabilité " ont doit toujours aussi ce mettre a l'ecoute du conjoint, pardonner quant c'est necessaire , prendre le temps de ce connaitre. combien de couple qui ce déchire par manque de rencontre ,de pardon non donner et reçu, et combien d'enfant qui sont marquer par l'absence du père ou de la mère, ou de vivre dans un contexte de mal etre dans des situations fragiles aussi. ont doit vraiment priez pour l'unité dans les familles. gerard