Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Miniritou

Avez-vous remarqué combien notre société égalitariste et anti-discriminante veut paradoxalement à tout prix promouvoir la vie et aussi la mort ?

 

D’un côté, la Procréation Médicale Assistée (PMA) doit être généralisée pour toute femme, quelle que soit son statut, sa situation, si elle veut pouvoir porter et donner la vie à un enfant. Quitte à ce que cet enfant soit volontairement de manière planifiée, amputé définitivement de père.

D’un autre côté,  le suicide assisté, l’euthanasie active, trouve de plus en plus de soutiens dans l’opinion publique et sera tôt ou tard légalement autorisé et encouragé.

 

D’un côté, la souffrance légitime de femmes qui désirent un enfant, leur enfant, pas un enfant  d’un autre, pas un enfant adopté !

De l’autre côté, la souffrance accablante, physique ou psychologique, d’un malade qui redoute la déchéance de son corps et le non-sens d’une vie sans perspective.

 

Si l’on ne trouve pas bientôt la solution médicale et technique pour qu’un homme puisse porter et accoucher d’un enfant, on serainévitablement amené à généraliser le commerce (équitable ?) d’enfants qui seront achetés ou vendus pour  satisfaire un homme célibataire en mal d’enfant. La « Gestation pour Autrui » est une belle expression altruiste et humaniste qui équivaut de manière plus prosaïque à une « Grossesse Lucrative par Procuration ».

Dans une perspective transhumaniste, il est bien temps que la technique et la recherche médicale puisse enfin fabriquer des spermatozoïdes ou des ovocythes en dehors de tout apport  de matériau biologique d’origine humaine.

 

La P.M.A. comme l’euthanasie sont  les fruits et la  conséquence d’une société hyper individualiste où chacun à la droit de vie et de mort sur lui-même et, dérive ô combien inquiétante, sur l’autre : qu’il soit petit être vivant sans défense, ou personne affaiblie et dépendante. C’est pour cela que c’est très « tendance » !

 

Le mystère de la vie, comme le mystère de la mort, pensés philosophiquement dans un auto-référentiel individualiste, sont des impasses : être en capacité de se donner la vie à soi-même et éviter de pouvoir vieillir ou mourir sont encore des utopies scientifiques. Mais, qui sait, peut être pas pour longtemps ?

La vie à tout prix, la mort à tout prix
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

nanipeinture 17/12/2018 21:27

Bonsoir encore c'est moi ! J'ai lu votre article et ne vois pas de commentaires. Je pense comme vous. On veut avoir le droit de tout. La vie et sur la mort. Je suis contre tout trafique pour avoir "droit à un enfant ! " Je suis enfant sauvée d'un avortement et adoptée alors je parle de ce que je sais. Se faire porter par une femme ... une femme qui sait qu'elle ne sera que le ventre qui va porter l'enfant. Alors que déjà l'enfant dans le ventre de sa mère s'aperçois de la souffrance et de la joie... J'ai porté et porte toute ma vie le désespoir de ma mère qui a 16 ans ne pouvais pas m'avoir. Sans doute mise à la porte ! Elle a trouvé quelqu'un qui lui a dit de pas me faire avorter. Je suis là ! mais comment ! J'ai vécu la maltraitance en plus dans mon pensionnat ( battue par une religieuse malade sans doute... perverse ! car mes parents adoptifs sont mort de mes 5 et 11 ans. Alors lorsque on veux que deux femmes ou deux hommes ayant la possibilité d'avoir un enfant ... mais qui est la mère et qui est le père. Car encore en ce jour je ne comprend pas cela. J'ai envoyé ce que je pensais du journaliste qui se ballade dans les émissions. Faugiel pour dire son droit d'être père de deux ptes filles! Il aurait payé 100.000 eur et 10.000 je crois car il y avait deux femmes. Choisir deux femmes ! Choisir !!! Alors que l'enfant c'est un don de Dieu. Je suis un don don désiré par mon Père du Ciel. Mais où on va ! Ce que je défend ce sont les enfants sachant la souffrance qu'elles porteront ...même si elles ne manqueront du matériel ! mais où trouverons elles les basses ? A moi elles m'ont manqué le bases de pas avoir une famille. Pour ce que vous dites à propos de la mort. J'ai accompagné un vieux monsieur que j'aimais comme un père ...la main dans la main jusqu'à son dernier soupir à 1h30 du matin l'année dernière. Il avait 80ans mais tous ses organes était en dysfonctionnement.Je m'étais déjà battue pour le sauver un ans avant. Mais là je suis allé le voir en réa et il avait toute sa connaissance. Mais dans quel état de souffrance ! La bouche ouverte pas des tuyaux et les bras attachés de chaque coté. Nuit et jour ! Il m'a serré tellement fort ma main ...tellement fort que je croyais qu'il allait me la casser. J'ai compris ! J'ai parlé au médecin. Ils ne pensaient pas aller en arrière cest à dire recommencer tout puisque les organes ne fonctionnaient pas.
Souffrir l’indicible même avec la morphine. J'ai demandé de faire quelque chose ... pas question de le tuer !!! je l'aimais comme à moi même. Et ils sont décidé de arrêter toutes ses machines et de le donner la sédation ... j'étais là. L'aumônier est venu lui administrer les dernier sacrements. On l'a tout débroché et nous sommes restés la main dans la main durant 3 heures ... il s'est endormi tranquillement. Je suis contre l' Euthanasie !!! A 100/100 contre car la vie c'est Dieu qui la donne ! mais pour la première fois j'ai pris ce que la médecine proposais et j'ai fait confiance. Je ne sais rien de plus. J'ai été là jusqu'à son dernier soupirs. Puis vous parlez de la souffrance Psychologique. Alors là je suis votre témoignage vivant. J'ai vécu durant des année souhaitant mourir. J'ai fait des tentatives de suicide à répétition. Des appels au secours ! Aimez moi !!!! J'ai une une maladie mentale qui s'appelle Bipolarité le nom c'est moderne mais la maladie est depuis très très longtemps mal traité et pas assez connue. Ma maladie voyez vous ne me permet pas de savoir le moment où je vais tomber dans un grand désespoir ...et lorsque un matin comme ça je vais trouver tout merveilleux. Je ne suis pas dans les eccés de l'argent ni du sexe etc. Pour moi c'est juste pouvoir vivre. Pouvoir faire les gestes du quotidien ... car cette maladie touche les rouages du cerveau. On peut désirer aller sortir et faire ses courses ... Peur, angoisse ! Se doucher ...5h pour arriver à traverser la porte et ouvrir le robinet ! Après on est heureux. Et je vous passe le reste. J'ai décidé de dire oui à l'hospitalisation en 2009 et bien j'ai mis toute la nuit pour pouvoir prendre ma balise et mettre dedans des serviettes et gants toilette, deux chemisiers et c'est tout ! car à 6h j'étais erranté. J'ai fait 6 mois d'hospitalisation ! J'ai été bien soignée et aimé par ma docteur une femme qui m'a compris et qui m'a dit ceci ! MOI JE NE VOUS ABANDONNERAI et elle m'écris encore et on se parle parfois au tel dès que cela ne va pas trop. elle est à la retraite. J'ai arrête les antidépresseurs car on m'a trouvé un régulateur de l'humeur ... mais parfois cela ne marche pas . Je suis suivie chaque mois dans mon CMP alors je peux vous dire que ce n'est pas que l'on veuille comme cela se donner la mort... que ce n'est pas à cause d'un chagrin etc etc. C'est une maladie invisible terrible. On peut être blessé plus facilement que les autres étant hyper sensibles. Et cela déclanche des angoisses terribles et comment souhaiter vivre ainsi ? J'ai eu une guérison intérieure qui m'a donné la grâce d'arrêter de vouloir me suicider... mais lorsque on est si mal si terriblement mal ... oui, on demande au médecin de nous aider à en finir et leur réponse c'est " on ne peux rien faire pour cela. Alors les gens s'en vont dans ses pays où le suicide assisté existe. Je ne suis pas d'accord ... mais voyez vous ... il faut être dans tripes de quelqu'un qui souffre l'indicible. Et on a eu le preuve dans les deux suicides que nous connaissons encore que la s'était encore autre chose par apport à la maladie mais AUSSI TRÈS ANGOISSANT et je les ai compris un peu. Voilà mon témoignage. Pour vous ou vous en ferez ce qu'il vous semblera le mieux. Ma vie est à Jésus mais la souffrance parfois est atroce et je comprend l'agonie de Jésus ! Excusez moi ! mais je pense que cela peu vous servir pour aider les autres. Dans mon blog j'explique et visite des gens déprimés car on ne peu pas laisser les gens tous seuls dans la souffrance. Voilà mon boulot car je suis en invalidité évidement. Mais j'ai travaillé comme aide soignant au près des malades enfin de vie et des gardes de nuit. ...et j'ai aimé mon travail ! Bonne soirée. ana